S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Voici Arago et Rappi Rangai, les deux dernières licences acquises par Pika.
Les éditions Pika ont annoncées aujourd’hui l’entrée dans leur catalogue de deux nouvelles licences : Arago et Rappi Rangai. Ces deux shonens ont prit fin dernièrement au Japon, et comptent chacun neuf tomes.
Tout d’abord voici Arago. Dernière production de Takahiro Arai, et prévue chez nous en novembre prochain :


Synopsis : Traumatisés par la mort de leurs parents, tués sous leurs yeux alors qu’ils étaient enfants, Arago et Ewan Hunt, des frères jumeaux, grandissent en nourrissant des rêves de vengeance. Le premier parcourra le monde, suivant toutes les pistes susceptibles de lui permettre de retrouver le tueur, résolu et solitaire. Le second choisira d’intégrer les forces de police, et gravira les échelons au sein du prestigieux service de Scotland Yard. Après s’être perdus de vue durant des années, les deux frères se recroisent à Londres, tandis qu’une nouvelle vague de crimes est signalée en ville. Des meurtres qui rappellent les évènements survenus treize ans plus tôt, avec des cadavres amputés d’un ou plusieurs membres, et qui portent une mystérieuse brûlure en forme de main sur le cou… Exactement la façon dont sont morts les parents d’Arago et Ewan. Bientôt, les deux frères croisent de nouveau la route de celui que l’on appelle « Patchman », l’homme rapiécé, surnommé ainsi car son corps, aux multiples coutures apparentes, semble constitué des membres de ses victimes. Un monstre qui semble n’avoir rien d’humain, et disposer d’un mystérieux pouvoir…



Et ensuite Rappi Rangai. Signé Hosana Tanaka, ce manga est attendu en librairies dès octobre 2012 :

Synopsis : Époque Sengoku (1392-1573), au Japon, à l’âge des provinces en guerre. Raizô Katana, un adolescent de 15 ans, se voit rejeté partout où il passe à cause de la corne qu’il porte sur le crâne. Un appendice marque du démon aux yeux des gens ordinaires, qui traitent son porteur en paria. La vie de Raizô change le jour où il découvre, échouée près d’une rivière, une femme magnifique, qu’il soignera. Cette dernière, Kagari, se révélera être une kunoichi, une femme ninja, partie à la recherche d’un garçon… portant une corne sur la tête. 

Car Raizô, en réalité, est le dernier survivant d’un célèbre clan de puissants guerriers, recherché non seulement par Kagari – qui désire le protéger – mais également par les soldats d’un clan adverse, qui veulent sa mort. Les choses se précipitent lorsqu’un groupe de ces derniers le retrouve, et tente de l’assassiner. Kagari révèle alors une technique de combat unique, le shingaitou, qui lui permet de décupler sa force et rend son corps plus solide que l’acier…


Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.