S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : RoGa
Scénaristes : Takayaki, Shirakome Ryô / Chuuni Suki
Éditeur : Delcourt/Tonkam
Collection : Aventure, Fantastique
Genre : Shonen
Public : + 12 ans
Contenu : 160 pages
Sortie : 1 avril 2020
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Hajime est persécuté par ses camarades de classe. Lui, dont la devise est « Un semblant de vie entre deux hobbies » a eu le malheur d’être remarqué par Kaori Shirasaki et depuis, les autres lui vouent une haine terrible. Mais un jour, avec quelques camarades de classe, il est propulsé dans un monde parallèle. Comme dans un jeu vidéo, ils ont des compétences hors du commun. Mais Hajime ne brille pas par sa force et sa seule compétence, est une compétence de base : il est synergiste… Tout va changer lorsque par « hasard », Hajime tombe dans une fosse abyssale.

Notre avis

A l’origine une série de Web Novel, ayant un certain succès (lu plus de 400 millions de fois), puis ensuite un animé diffusé sur Wakanime, Arifuta arrive chez nous en manga. Même si le titre signifie « banal », cette série est loin de l’être… ou pas!

Hajime Nogumo est un lycéen classique, fils d’un père créateur de jeux vidéos et d’une mère mangaka, il mène sa vie le plus calmement possible, en espérant se servir des connaissances héritées par ses parents pour se trouver un job qui lui convient. En attendant, il supporte l’attention de Kaori, l’égérie de la classe, qui provoque la haine de ses camarades. Car comme lui, ils ne comprennent pas l’engouement de la jeune fille pour un être aussi banal que lui. Un jour, lui et quelques camarades, dont la jolie Kaori, sont téléportés vers un monde parallèle, qui ressemble fortement à l’univers d’un jeu vidéo. Le prêtre qui les a faire venir, ne peut les renvoyer chez eux. Hajime et ses camarades n’ont d’autre choix que de sauver ce monde, en attendant leur retour chez eux. Commence leur formation, car même si ils ont un niveau élevé, Hajime, lui n’a que des compétences de base. Kaori fait une sorte de rêve prémonitoire et conseille à Hajime de ne pas suivre les autres dans un labyrinthe d’entraînement. Mais le jeune homme veut y aller, et propose à Kaori de le protéger avec sa magie. Trahi, il tombe dans une fosse abyssale. Là, il se fait attaquer par un monstre. Grièvement blessé, dans un univers rempli de monstres puissants, Hajime va tenter de remonter à la surface. Pour y arriver, il va se nourrir des monstres qui l’entourent et qu’il chasse. Il découvre alors qu’en se nourrissant de ces monstres, il devient de plus en plus fort. Il peut se servir de cette force et de ces nouvelles capacités pour se venger de ce qui lui est arrivé.

On a ici un personnage qui préfère mener sa petite vie tranquille, avec ses jeux vidéos. Sauf qu’il est le point de mire de tous, à cause de Kaori. Elle discute avec lui et lui donne des conseils, qu’il ne suit pas, et qui met les autres en rogne contre lui. Hajime est donc le genre de personne qui ne se met pas trop en avant. Dans l’univers parallèle, c’est pareil : il a des capacités et des compétences de base, qui ne servent à rien pour un guerrier. Quand il tombe dans la fosse abyssale, entouré de monstres puissants, il n’a plus le choix : soit il se laisse mourir, soit il se bat. Et là, changement total : il devient sans pitié, meurtrier, et beaucoup plus virulent dans ses propos. Hajime est animé par une haine qu’on ne lui connaissait pas  et il est prêt à tout pour atteindre son but : se venger ! Lui, qui était faible, devient surpuissant! Même son physique se modifie…

Dans cet univers fortement basé sur les jeux vidéos et le jeu de rôle, les personnages ont des plaques d’identité. Avec du sang du porteur pour les activer, elles donnent les capacités et les compétences de celui-ci. Compétences et capacités qui évoluent avec le savoir et les acquis du héros. Ces lycéens ont été propulsés dans ce monde grâce à un dieu, qui les a fait venir pour aider ses adorateurs. Pour rentrer chez eux, ils doivent aider le gens à se défendre contre des monstres. C’est donc un univers très fantasy et très classique, avec des guerriers, des magiciens et des monstres, qui s’ouvre à nous. La construction est également peu originale : un héros brimé, qui acquiert une force terrible, suite à une épreuve qui le marquera à jamais. Mais le scénario avance assez rapidement, et ne se perd pas en détour inutile.

Le dessin est assez sombre, avec des traits fins et réguliers, assez pauvre en décors et des personnages qui ont tendance à se ressembler physiquement. Le côté sombre et le nombre assez élevé de lignes de mouvement, donnent un dessin où l’action est parfois difficile à suivre. Mention spéciale pour le bestiaire monstrueux qui est assez varié et original. A la fin du tome, des pages du Web Novel ont été ajoutées, ainsi que le premier chapitre d’une autre série de ce type, qui s’appelle l’isekai, publié par Delcourt/Tonkam : Hero Skill : achats en ligne. Sur la jaquette, Hajime, après évolution et transformation, en compagnie d’une mystérieuse jeune fille…

Arifureta : de Zéro à Héros - Tome 1 : Notre Avis

En bref, une série très classique dans sa construction et dans son scénario, mais qui démarre sur des chapeaux de roue, avec un héros à la personnalité troublante, de transparent et calme à enragé et surpuissant. Pour ceux qui aime ce genre de manga!

Scénario70%
Dessin70%
Édition80%
Originalité75%
Mise en scène70%
Intérêt sur la durée75%
On a aimé
  • Un bestiaire varié
  • Beaucoup d'action
On a moins aimé
  • Trop classique?
  • Dessin fort sombre
75%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.