S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
La maison Glénat a pris l’habitude de nous offrir les versions françaises des « characters books » et autres « fans books » de ses séries manga shonen à succès, collant un maximum au marketing nippon. En voici un de plus !
La plupart du temps, ces petits hors séries de format similaire à un tome de la série en vogue présentent des résumés des grands chapitres ou étapes du manga, les caractéristiques des personnages principaux et quelques inédits tels que des interviews des auteurs et/ou dessinateurs, des jeux etc… Soyons honnêtes, ces ouvrages sont à la fois destinés aux méga fans des séries concernées et un parfait moyen de les faire patienter lorsque le rythme de parution française a rejoint celui du Japon.
Pour enrichir leur collection, les fans de « Bleach » ont donc découvert avec les premiers jours de juillet et l’incontournable Japan Expo la version française de l' »Official Bootleg« .

 

Après deux « characters books » (« Souls » et « Masked« ), de quoi s’agit-il cette fois ?
D’un petit numéro très amusant ! Et oui, j’étais peu convaincue avant de jeter un oeil averti dessus mais le fait est que cet opus est différent de ses compères… Pourquoi ?
D’abord par la quantité de pages couleurs, ensuite parce qu’il y est presque exclusivement question des personnages qui peuplent la Soul Society, ce qui est très sympathique. Souvenez-vous… dans certaines pages du manga, surtout à la fin de l’Arc combat à la Soul Society justement, il était question de La Gazette du Sereitei, journal hebdomadaire destiné aux Shinigamis. Et bien Tite Kubo a réalisé au fil des numéros du Jump publiant les chapitres de « Bleach » quelques pages pleines d’humour appartenant justement à cette Gazette. Le tout est compilé dans ce « fan book » pas comme les autres ou juste un peu.

Les bons points : beaucoup d’humour, les Shinigamis, même terrifiants façon Capitaines Yamamoto et Zaraki, sont présentés dans de minis épisodes très drôles. Ensuite, on découvre une facette pas sérieuse du tout et sans solennité de la Soul Society, ce qui est pas mal en contraste avec les sanglants affrontements. Il y a aussi des jeux de questions / réponses sur l’univers Shinigami, un jeu de piste pour nous désigner la division à laquelle prétendre et quelques définitions qui résument des points importants du récit. Enfin, le prix est le même que celui d’un tome de la série.
Moins bien : les pages qui reprennent les caractéristiques des capitaines et vices-capitaines car on n’y apprend rien de plus ou si peu… On a une reprise de ce qui était déjà exposé dans le chratacter book « Souls« .

 

Enfin, le chapitre « ce qui s’est réellement passé avec les maléfices errants » est une autre sacrée redite sans intérêt autre que nous exposer le point de vue Shinigami des évènements… Et surtout de prouver que cet « Official Bootleg » est sorti au Japon en 2007, soit après l’achèvement du premier Arc de la série, et le lire aujourd’hui alors que l’Arc contre les Arrancars se termine enfin (tome 48 sorti en juin), ça gâche le plaisir….
En conclusion, merci Glénat de penser aux fans archi-fans mais ce serait bien de ne pas tarder autant….

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.