S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
A l’heure où le monde a tendance à s’intéresser de plus en plus au Japon, que ce soit pour sa culture, l’archipel en elle-même, ou ses différents produits culturels, voici un petit article destiné à vous apprendre un peu plus sur ce pays qui nous fascine tant !

Situation géographique et climatique

Le Japon est un archipel composé de plusieurs petites et grandes îles dont les quatre principales sont Hokkaido, Kyushu, Honshu et Shikoku. Le relief montagneux et la position géographique de ce pays font de cet endroit une zone à risque sismique car elle est situé à la frontière de quatre grandes plaques tectoniques : celles du pacifique, du nord de l’Amérique, de l’ Eurasie et des Philippines. L’archipel nippon se situe d’ailleurs sur la Ceinture de feu du Pacifique, un immense arc de plus de 450 volcans qui fait tout le tour du Pacifique, de la Patagonie à l’Alaska et du Kamtchatka à la Nouvelle-Zélande. Sans oublier le mont Fuji, pour l’instant inactif depuis trois siècles, cependant ce n’est pas le seul volcan qui représente un risque au Japon.

L’étendue du pays est d’environ 2000 kilomètres. On recense approximativement 335 habitants par km2 au Japon, la ville la plus peuplée étant Tokyo avec un peu plus de 12 millions d’habitants. Notons par ailleurs que malgré sa forte densité en population, 65% du territoire japonais est toujours occupé par des forêts.

Comme le Japon ne produit pratiquement aucune autre ressource naturelle à l’exception du bois, on explique sans doute la présence de ces forêts et le peu de territoire habité par la nécessité d’entretenir au maximum cette source énergétique.

Au niveau des conditions météorologiques, le Japon abrite des températures très divergentes, qui contrastent d’une région à une autre : si au nord le climat peut être d’un froid mordant, le sud peut étouffer sa population sous des températures tropicales. On y note également la fréquence de pluies abondantes ainsi que de nombreux typhons en provenance du Pacifique.

Situation économique et politique
Après le terrible épisode de la seconde guerre mondiale, le pays renaît de ses cendres grâce au sens de la discipline et l’honneur de ses travailleurs révolutionnant notamment le monde des technologies. Prenant les devants dans plusieurs domaines tels que l’électronique, l’informatique ou le marché de l’automobile, le Japon a encouragé ses entreprises en subventionnant la recherche, ce qui lui a permis de dominer au niveau des avancées technologiques. Doté d’une main-d’œuvre instruite (90% de bacheliers) et compétente, le pays a réussi a exporter ses fabrications à travers le monde avec la garantie d’un produit nettement supérieur. Alors que pour l’instant les produits industriels correspondent à 60 % des ventes à l’extérieur du pays, le Japon doit toutefois vivre des importations de matières premières pour la presque totalité de ses ressources énergétiques.
L’économie japonaise se maintient malgré tout et reste toujours en excellente position sur les marchés financiers mondiaux, Tokyo étant le second siège financier au monde après Wall Street, sa stabilité dépend entièrement de son commerce avec ses plus féroces concurrents, notamment la Chine et les États-Unis. Au milieu des années 1970, le Japon s’est affirmé comme puissance économique, atteignant le second rang mondial derrière les États-Unis et changeant ainsi l’ordre des alliances politiques à considérer.

Cependant il réside un problème capital et qui demeure encore au Japon : Le faible taux d’immigrants associé à un taux de natalité bas fait que le pays est actuellement en « crise démographique » ! Le recul de l’âge de la retraite est à l’ordre du jour, et des personnes âgées commencent même à être réembauchées pour combler le manque de plus en plus apparent de main-d’œuvre jeune. Sans modification démographique à court-terme (et les prospectivistes n’en attendent pas), le Japon comptera environ quatre-vingt-dix millions d’habitants en 2050. À ce rythme, ils seront moins de soixante millions en 2100. Quatre-vingts pour cent des Japonais se disent très préoccupés par les conséquences du vieillissement de la population pour leurs retraites, les dépenses de santé et la fiscalité.
Le monde politique japonais s’est construit sur des traditions familiales qui font partie de la culture japonaise. C’est une spécificité du Japon, autrement dit, il est difficile de gravir les échelons politiques sans être issu de ce milieu, à l’exception notable du célèbre Premier ministre des années 1970, Kakuei Tanaka, dont le père était fermier.
Sous une monarchie constitutionnelle établie en 1947, le règne de l’empereur Hiro-Hito prend fin et le pouvoir est alors détenu par un parlement bicaméral* : la Diète. La Diète (Kokkai – 国会) est la représentation du pouvoir législatif. Cette institution correspond au Parlement des états démocratiques. Le Premier Ministre et la majorité des ministres composant le Cabinet (gouvernement) doivent nécessairement êtres issus de ses rangs. Elle se compose en deux parties : La Chambre des Conseillers, connue aussi sous le nom de chambre haute, et la Chambre des Représentants dite chambre basse. L’ensemble des membres de ces deux assemblées est élu au suffrage universel direct. Hormis quelques domaines réservés à la chambre basse, les deux chambres se partagent sans réserve le pouvoir législatif.

* Qui comporte un parlement divisé en deux assemblées législatives; le terme bicaméral se dit de la pensée divisée en deux fonctions cognitives : l’une qui parle et ordonne et l’autre qui écoute et obéit !
Le drapeau japonais
Le drapeau national du Japon est connu sous le nom de Hinomaru (日章旗 ou 日の丸の旗, « disque solaire ») en japonais. Une légende dit que son origine remonterait à la période où les Mongols ont menacé d’envahir le Japon au XIIIe siècle, et où le prêtre bouddhiste Nichiren est supposé avoir offert un disque solaire à l’Empereur du Japon, qui était considéré comme le descendant d’Amaterasu la déesse du soleil. On ne sait pas de quand datent les premiers usages de ce symbole, mais il apparait dans les peintures des batailles des XVe et XVIe siècles, et il est utilisé par les shogun au XVIIe siècle, sur leurs navires. À partir de la restauration Meiji, en 1868, ce drapeau est considéré comme le drapeau national du Japon, mais aucun document ne le déclare officiellement jusqu’au 13 août 1999, date d’une loi qui l’adopte officiellement comme drapeau national en même temps que le Kimi Ga Yo devient hymne national ; la loi lève à cette occasion une ambiguïté, car il pouvait jusque là être considéré comme drapeau national ou drapeau de l’Empereur.
Informations chiffrées sur le Japon :
Intitulé officiel du pays : Japon (Nihon-koku)
Capitale : Tokyo
Superficie : 377 800 km²
Population : 128 millions habitants
Peuples et ethnies : 98,5% de Japonais, 0,5% de Coréens, 0,4% de Chinois, 0,6% autres
Langues : japonais
Religions : 86% de shintoïstes et de bouddhistes, 2% de chrétiens, 7,8% autres
Institutions politiques : monarchie constitutionnelle, régime parlementaire
Empereur : Akihito
Premier ministre : Yoshihiko Noda
PIB : 4 34 milliards de $US
PIB/Hab : 34 200 $US
Croissance annuelle : -0,7% µ
Principales activités : automobile, électronique, industrie chimique, nouvelles technologies
Principaux partenaires : États-Unis, Chine, Corée du Sud, Hong Kong

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.