S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Masayuki Taguchi
Scénariste : Koushun Takami
Éditeur : Soleil Manga
Collection : Seinen
Genre : Survival
Public : +15 ans
Contenu : 416 pages
Sortie : 22 août 2018
Prix : 15€
Statut de la série : Terminée en 8 tomes

AcheterSite officiel

Résumé

La république d’Extrême Orient, nation totalitaire d’Asie, expérimente un jeu de massacre appelé « le programme ». Des classes de 3e sont choisies arbitrairement pour y participer. Les élèves d’une même classe doivent s’entretuer jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un seul survivant. Telle en est la cruelle règle. Les 42 élèves de la classe de 3eb du collège Shiroiwa se retrouvent engagés dans ce véritable « jeu de la mort », sans même savoir pourquoi…

Notre critique

Pour la rentrée, Soleil Manga nous offrait une réédition de Battle Royale et c’est avec une pointe de nostalgie que l’on a découvert le premier tome de ce classique !

Pour les plus jeunes d’entre vous, Battle Royale n’est pas un jeu vidéo mais une sorte de Hunger Games, en 10 fois plus trash. Dès les premières pages, on comprend l’univers dans lequel on plonge et tout au long de ce premier volume – qui regroupe 2 tomes originaux – les auteurs nous offrent des images plus gores les unes que les autres. Entre scènes de viol et bains de sang, c’est avec un certain malaise que l’on finit chaque chapitre.

Ce qui rend la lecture d’autant plus compliquée, c’est le manque d’explications derrière ce jeu ignoble. On comprend qu’il s’agit d’un programme soutenu par le gouvernement, on prend connaissance des règles mais le but n’est pas clair. Koushun Takami, l’auteur, semble faire le procès des régimes totalitaires et présente cet exercice comme la finalité de n’importe quelle dictature. A la fin de ce premier tome, il tente de nous expliquer ce qui l’a poussé à écrire le roman qui est à l’origine du manga. Face à la montée de l’individualisme et du « chacun pour soi », Takami aurait voulu réagir et dénoncer l’éventuelle fatalité de nos sociétés si l’on reste dans l’indifférence totale. Avait-il besoin de s’allier Masayuki Taguchi pour illustrer toutes ces horreurs ? On en doute.

Malgré le réalisme des dessins qui sont très kitsch par ailleurs, on a du mal à prendre le scénario au sérieux tant les personnages sont peu crédibles. On rappelle en effet qu’il s’agit de collégiens de plus ou moins 14-15 ans. Si certains mènent une adolescence tout à fait « normale » avec son lot d’aventures, d’autres semblent tout droit sortis d’une série anglaise. Entre la gamine qui se prostitue presque et le bambin qui tabasse de yakuza, on a l’impression de lire une caricature de la société japonaise. On reprochera également à ce premier tome une vision manichéenne du monde: d’un côté les gentils, peu nombreux, qui tentent de s’en sortir sans tuer personne et de l’autre, les mauvais qui tuent de sang-froid.

On apprécie cependant la mise en scène très structurée. D’une part, ce tome est parsemé de flashbacks qui surviennent avant la mort de certains; un peu comme si leur vie défilait devant leurs yeux à l’approche de l’instant fatidique. Néanmoins, on devine dès lors que le personnage va mourir et il n’y a plus aucun suspens. D’autre part, le manga débute avec une présentation des protagonistes principaux et on comprend également très vite dans quel camp chacun d’eux sera une fois le jeu lancé. On espère malgré tout que la suite de Battle Royale nous réservera des surprises.

Notre critique du tome 1 de Battle Royale - Ultimate Edition

En faisant abstraction du côté gore et de l'aspect manichéen, on reste tout de même curieux de découvrir la suite et surtout la chute de ce manga. Promis, on n'ira pas regarder le film !

Scénario75%
Dessin75%
Édition70%
Originalité65%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée70%
On a aimé
  • La mise en scène et l'utilisation de flashbacks
  • La présence de pages explicatives
  • Le dessin
On a moins aimé
  • La scène de viol absolument inutile
  • La vision manichéenne
  • Le côté caricatural
73%Note Finale

2 Réponses

  1. Eden Sun

    Excellente critique Daiya,
    C’est très bien écrit et cela donne envie de tout lire.

    Comme j’ai bien aimé le film Battle Royal, cette critique m’a donné envie de me plonger dans l’oeuvre original : le manga et de lire ce tome 1.

    Ps: Le barème de note à la fin est une bonne idée, ce site mérite d’être plus connu tellement on trouve de bons articles qui comble un fan de manga comme moi.

    Bonne continuation !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.