S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessin : Norihiko Kurazano
Scénario : Jules Verne
Édition : Pika Édition
Collection : Seinen
Genre : Aventure
Public : + 12 ans
Contenu : 232 pages
Prix : 8,05€
Sortie : 13 décembre 2017
Statut de la série : Terminée en 4 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

« Après avoir failli mourir de soif, le professeur Lidenbrock, Axel et Hans continuent leur route en suivant le cours d’eau découvert par le guide. Mais le chemin n’est pas sans embûche, surtout lorsqu’Axel finit par s’égarer dans les obscures galeries souterraines… Comment va-t-il retrouver son chemin dans ce dédale sans lumière ? »

Notre critique

Ragaillardis par la découverte d’une source d’eau potable, Axel son oncle et leur guide Hans se remettent en route dans les galeries souterraines, jusqu’à arriver au bord d’un immense puits s’enfonçant dans les entrailles de la terre. Arrivé au fond, le professeur effectue une série de calcul, pour découvrir que la troupe est actuellement… sous un océan, ce qui ne manque pas d’ébahir Axel. En reprenant leur chemin, les 3 hommes arrivent dans une vaste grotte, où l’oncle d’Axel effectue à nouveau quelques mesures. Quelle n’est pas la surprise de son neveu d’apprendre qu’à leur position actuelle, la température des lieux devrait atteindre les 1500°. Il n’en est pourtant rien, puisque le groupe poursuit son chemin sous une douce chaleur de 27°. Mais de son côté, Axel effectue également quelques mesures, et se rend compte que la température n’est pas la seule incohérence en vue. En effet, au vu du peu de kilomètres parcouru en profondeur par rapport à la durée de leur périple, il semble peu probable au jeune homme que l’expédition puisse atteindre le cœur de la terre avant plusieurs années, si elle n’atteint pas déjà un côté de la surface du globe avant ça. L’aventure semble donc compromise, mais l’oncle s’entête et coupe court à toute discussion pour s’enfoncer plus profondément encore dans les profondeurs de la planète. Alors que les 3 compagnons reprennent la route, Axel s’intéresse de plus près aux roches qui l’entourent afin de tromper la monotonie du voyage. Mais bientôt, il se rend compte qu’il n’est plus aux côtés d son oncle et de leur guide. Alors qu’il tente de retrouver leur trace grâce au Hans-Bach, Axel se rend compte avec horreur qu’il a également perdu la trace du petit ruisseau. Il tente de rebrousser chemin, mais arrive vite à un cul-de-sac et se retrouve totalement perdu. En tentant de retrouver son chemin, Axel trébuche sur une pierre et tombe au sol, où sa lampe se brise avec fracas. Privé de sa seule source de lumière, le jeune homme cède à la panique et se rue n’importe où dans le noir, se blessant plusieurs fois au passage. Gisant au sol, Axel est seulement à moitié conscient lorsque il entend quelques bruits étranges, qu’il ne peut identifier. Alors qu’il pense d’abord à une hallucination auditive, une mince lueur d’espoir renaît en lui : Serait-il possible que ce murmure soit causé par son Oncle et Hans ? Dans ce cas, comment les rejoindre malgré sa situation désespérée ?

L’adaptation du périple fantastique imaginé par Jules Vernes se poursuit avec c deuxième tome, qui ne manque pas de réserver quelques belles surprises au lecteur. En effet, après la (relative) monotonie des innombrables galeries souterraines du premier tome, Axel et ses compagnons vont ici découvrir les trésors cachés dans les entrailles de notre planète, puisqu’ils découvriront cette fois-ci non plus un simple ruisseau, mais une étendue d’eau gigantesque, semblable à une véritable mer. Les autres éléments ne sont pas en reste, puisqu’ils pourront également se promener dans une forêt de champignons gigantesques, et découvriront d’autres plantes monumentales supposées éteintes depuis plusieurs dizaines de siècle. Au vu du contexte, on peine à réaliser que ce décor fût imaginé ils y a déjà plus d’un siècle et demi par le célèbre auteur français Jules Vernes. Pourtant, l’adaptation de Kurazono rend fidèlement l’ambiance fantastique de l’œuvre tout en évitant de prendre la poussière au passage. Si le génie de Vernes y est pour beaucoup (ne s’improvise pas auteur classique français qui veut), il faut reconnaitre que le mangaka nous livre ici le récit avec un dessin remarquable, qui ne manque pas de retranscrire avec justesse l’ambiance générale de l’œuvre ainsi que le ressenti des personnages. On s’émerveillera donc avec Axel et le professeur Lindenbrock des trésors (pré)historiques préservés à des dizaines de kilomètres sous terre, tout en ressentant au fond une vague oppression due à leur situation particulière si loin sous la surface du globe. Les explications scientifiques sont également bien intégrées à l’histoire malgré que certaines références pointues semblent parfois un peu obscures et nécessitent un (micro) détour par Wikipédia ou autre. Mais loin d’alourdir le récit, ces notions apportent justement une touche de réalisme au récit et se fondent plutôt bien dans le contexte.

Notre critique du tome 2 de Voyage au Centre de la Terre

Norihiko Kurazono réussit avec son adaptation un bel exercice d’équilibre puisque il parvient à trouver un juste milieu entre fantastique et réalisme, ainsi qu’entre l’émerveillement de nouvelles découvertes et l’oppression causée par les lieux. Jolie surprise de ce tome : l’histoire se décentre légèrement des 3 personnages principaux, puisque la découverte d’ossements laisse à penser qu’une vie animale a pu exister là où ils se trouvent. Une dernière trouvaille en fin de tome vient d’ailleurs confirmer cette suspicion : Axel, Hans et le professeur Lindenbrock ne sont plus seuls dans ce monde souterrain. L’émerveillement de leur découverte laissera-t-elle place à l’effroi ? A découvrir dans le tome 3.

Scénario84%
Dessin85%
Édition88%
Originalité80%
Mise en scène87%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé :
  • Résumé du premier tome au début du livre
  • Présentation de l’expédition ainsi que le matériel, pour remettre dans le contexte de l’époque
  • Langage fidèle au français contemporain de Jules Vernes, sans tomber dans la caricature où l’excès
On a moins aimé :
  • Personnages un peu caricaturaux
86%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.