S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le très attendu God Eater 3 de Bandai Namco refait parler de lui au détour d’un communiqué de presse apportant des détails sur la jouabilité.

Le titre intégrera de nouvelles catégories de God Arcs : Le Biting Edge, axé sur les attaques d’estoc et de taille rapides à deux lames, et le Ray Gun qui dispose d’une très puissante attaque à distance à condition de trouver le bon timing.

Outre ces nouvelles catégories, de nouveaux systèmes de combat vous permettront de décupler votre puissance. Ainsi, le système Engage s’active quand les personnages sont proches les uns des autres, tandis que l’Accelerator Trigger est une aptitude passive assortie de certaines conditions, comme exécuter une garde parfaite.

De plus, nous en apprenons un peu plus sur l’histoire. Ainsi, bien avant le début du jeu, de nombreuses régions ont été transformées en Ashlands : des déserts inhabitables et hostiles, contaminés par des particules semblables à des cendres  qui détruisent tout sur leur passage. Les rares survivants ont été contraints de créer des bases souterraines : les ports. Les Ashlands recèlent d’Aragami de cendres inédits comme Anubis et Râ. Redoutables, ils constituent l’épreuve ultime pour les God Eaters. Toutefois, les Aragamis ne sont pas les seuls à avoir changé. God Eater 3 vous propose d’incarner des Adaptive God Eaters (AGE) qui diffèrent des God Eaters précédents. Les AGE encore plus proches des Aragamis, sont plus puissants et plus dangereux mais aussi plus résistants aux Ashlands.

Parmi eux figure Hugo Pennywort, God Eater du port de Pennywort. Le protagoniste et Hugo, tout deux devenus AGE à un très jeune âge, sont très proche l’un de l’autre. Homme d’action à l’esprit vif, Hugo est un chef né. Pour le joueur, il fera plutôt figure de frère.

La sortie de God Eater 3 est prévue sur PlayStation 4 et PC, mais aucune date précise n’a été communiquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.