S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Mori Yoshi
Scénariste : Yasui Miito
Éditeur :  Soleil Manga
Collection : Seinen
Genre : Science-Fiction
Public : + 14 ans
Contenu : 210 pages
Sortie : 4 juillet 2018
Prix : 7,99 €
Statut de la série : En cours de publication

AcheterSite officiel

Résumé

Japon, 2030. Fisher et ses amis du lycée, à un âge où chacun se cherche et poursuit ses rêves, embarquent en train pour un voyage de classe qui tourne au drame suite à une attaque de dinosaures ! Nos quatre camarades tentent de s’extirper du train, mais ils constatent une fois dehors, que leur monde n’est plus que ruines. L’armée semble avoir été décimée, et d’autres dinosaures rôdent un peu partout…

Notre critique

Ce deuxième tome de Dino Sapiens s’ouvre sur un résumé du volume précédent. Il est important de le signaler puisque c’est avec beaucoup de difficultés que l’on se rappelle du premier volume.

En somme, il était question d’un monde sauvagement assailli par des dinosaures sortis de nulle part et surtout d’un groupe de 4 amis qui tentent de combattre ces vilains monstres. Dans ce nouvel épisode, le temps a passé, les enfants ont grandi et les reptiles géants sont devenus un sujet de société presque banal.

En effet, on découvre que ces derniers se sont accaparés une sacrée partie du Japon – et du monde – mais la population continue à vivre comme si de rien était. Les profs en parlent en cours comme s’il s’agissait d’un problème écologique et invitent les élèves à réfléchir à des solutions.

Pourquoi s’attarder sur ce détail ? Parce que c’est principalement ce que l’on reprochait au scénario. La présence de dinosaures, bien que fantaisiste, reste crédible et intéressante. Cependant, tout le reste parait complètement ahurissant : les prénoms des gamins et leur caractère, les reptiles qui agissent comme des voyous lorsqu’ils passent à la télé, un pseudo Iron-Man russe qui massacre ces énormes créatures à coup de pichenette… Sans oublier le plus absurde : Gattaca, à peine âgé de 14 ans, se voit recruter par une organisation de lutte contre l’invasion reptilienne. Bref, on a toujours autant de mal à accrocher et à prendre le récit au sérieux.

Le seul point positif de ce nouvel épisode réside dans le fait que l’on découvre enfin l’origine de la résurrection des dinosaures. La fin du premier tome nous fournissait une vaine tentative d’explications à cette apparition… Autant vous dire que l’on n’y comprenait rien. Heureusement, dans ce tome, l’auteur nous éclaire un peu plus mais avec une mise en scène ô combien ridicule. En effet, de nombreux personnages réagissent comme s’ils savaient ce qui se cachait derrière ces gros reptiles depuis le début et attendaient que l’hypothèse se concrétise; hypothèse dont on n’était absolument pas au courant. Encore une fois, impossible de se plonger dans l’univers de Dino-Sapiens tant l’impression que l’on nous cache des informations importantes est pesante.

Ainsi, ce manga aurait certainement pu être trépidant mais l’éventail de défauts qu’il recèle nous empêche d’apprécier le scénario et d’accrocher au récit.

Notre critique du tome 2 de Dino Sapiens

Le premier tome nous avait laissé perplexe, celui-ci nous déçoit par son manque de détails et de réalisme qui nous empêchent de prendre le récit au sérieux.

Scénario80%
Dessin70%
Édition55%
Originalité70%
Mise en scène50%
Intérêt sur la durée55%
On a aimé
  • La thématique
On a moins aimé
  • Le côté baclé du récit
  • Le manque de réalisme
63%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.