S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

 

Dessinateur : Tooru Oikawa
Scénariste : Tooru Oikawa
Éditeur : Delcourt / Tonkam
Collection : Seinen
Type : Shonen
Genre : Survie, Morts-vivants, Érotique
Public : Public averti
Contenu : 192 pages
Sortie : 4 avril 2018
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Les secours arrivent enfin pour sauver Haruki Amamiya et son petit groupe. Les hommes du feu font le tour des refuges au péril de leur vie pour mettre les survivants à l’abris à Kawa-Uchi. Haruki rencontre alors Yû Kamashiro et Tetsu Yodogawa, deux pompiers venus les secourir, et il est impressionné par leur force et leur préparation face à cette situation de crise. Le groupe d’enfants est alors accueilli dans la zone sûre de Kawa-Uchi et ils pensent qu’ils n’ont plus qu’à attendre patiemment que les adultes enrayent cette épidémie. Cependant, un membre du groupe a été mordu par un « porteur » sans le savoir et il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre. Cette annonce est comme un coup de massue pour tous car, même en sécurité, ils perdent encore des proches. Haruki va alors tout faire pour permettre à cette personne de vivre ses derniers instants, dans sa maison avec le plus de bonheur possible, entourée de ses proches. Cependant ses actions vont de nouveaux mettre ses amis et lui en danger car ils ne pourront plus retourner dans la zone de sécurité, mais ils sont tous prêts à courir le risque. Impressionné par son courage, le pompier Kamashiro lui demande de rejoindre la caserne et de partir avec les sauveteurs pour porter secours aux survivants, ainsi qu’aux morts qui ne seraient peut-être pas aussi mort qu’on pourrait le penser.

Notre critique

Ce 2ème tome d’Infection abandonne son côté « survie » pour passer à l’étape suivante « combattre ». Haruki et ses amis sont sauvés dès le 1er chapitre ce qui met un terme à leur condition de survivants très rapidement, ils sont à présent à l’abris et ils pourraient très bien attendre « que le déluge passe ». Cependant, notre héro n’est pas du genre à ce tourner les pouces et souhaite sauver autant de personnes que possible. Nous passons dès lors dans une nouvelle partie de l’histoire. Nous ne sommes plus dans la défense mais dans la contre-attaque pour faire revenir la situation à la normale.

On en apprend donc un peu plus sur « l’infection », même si son origine reste toujours inconnue, par le biais des pompiers qui sont en 1ère ligne et qui se frottent très régulièrement de près aux « porteurs ». Bien que cette « maladie » soit encore une grande inconnue, on a l’impression que les choses avancent grâce aux hommes du feu qui sont appelés les « héros ». Nous pouvons suivre une partie de leur quotidien depuis le début de l’épidémie et le rôle difficile qu’ils ont à jouer chaque jour face aux « porteurs » qu’ils continuent de traiter humainement. Grâce à eux, on a l’impression que tout va vite revenir à la normale. Nous nous mettons alors à la place des réfugiés à qui ces héros redonnent l’espoir.

Après avoir repris courage, nous passons dans le désespoir et la tristesse avec Haruki et ses amis qui voient un membre de leur groupe de survivants, vivre ses derniers instants suite à une morsure. On retrouve ici l’envie de ne laisser personne derrière que l’on retrouvait déjà dans le 1er tome et le souhait d’accompagner les condamnés jusqu’au dernier moment. On ne s’attend vraiment pas à ce rebondissement car ils viennent à peine d’arriver en sécurité et on aurait pu s’attendre à ce que tout se passe bien pour eux à partir de ce moment, mais l’auteur n’était pas de cet avis. Les derniers instants de cette personne sont très touchants et tireront quelques larmes aux lecteurs les plus sensibles. Cet évènement est un moment charnière dans l’histoire pou nous faire passer du point de vue des enfants sur la situation de crise, au point de vue des adultes et de leur combat. C’est un moment très triste mais qui a toute son importance pour la suite de l’histoire et on peut ainsi se dire que c’est là que tout à basculer.

Les vers et leurs « porteurs » font moins leur apparition dans ce deuxième tome pour se concentrer sur les défenses des survivants et tout ce qui a été mis en place. Cela nous permet ainsi de mieux découvrir les nouveaux personnages, surtout les pompiers, qui vont devenir très probablement très importants pour la suite de l’histoire. Que tout le monde se rassure, les asticots sont tout de même de la partie pour les fans de zombie.

Les dessins sont toujours de très bonnes qualités avec des arrière-plans très soignés. Les fonds nous donnent également des indices sur le temps qui s’écoule comme avec les rayons du soleil qui se lève, à travers les fenêtres. Ces arrière-plans très détaillés sont une véritable aide à la lecture indiquant par exemple la rapidité d’un mouvement grâce aux lignes de vitesse ou encore la violence d’un coup porté. De nombreuses onomatopées viennent également donner une indication sonore permettant au lecteur de vivre pleinement la scène.

Les personnages sont également très détaillés. De nouveaux acteurs font leur apparition et il est agréable de voir un chara-design différent pour chacun. Personne ne se ressemble et l’auteur nous offre un panel inouï de nouveaux personnages aux caractères bien trempés. Un fan-service omniprésent permet de mettre en avant les talents de l’auteur pour dessiner l’anatomie aussi bien féminine que masculine. A part cela, ce fan-service est totalement inutile voir même par moment inopportun. Il se retrouve vraiment partout même sur la 1ère page de chaque chapitre et cela en devient parfois dérangeant. Cela n’apporte rien à l’histoire et casse son rythme par moment.

Notre critique du tome 2 de Infection

En conclusion, l'histoire prend un autre tournant dans ce 2ème tome de "Infection". Le début du récit est très touchant suite à la perte d'un des héros du 1er tome mais cela marque également le début d'une nouvelle ère, celle de la contre-attaque et de l'espoir. Le fan-service, trop présent, n'a pas sa place dans cette histoire qui nous promet encore de nombreux rebondissements.

Scénario88%
Dessin90%
Édition75%
Originalité88%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée78%
On a aimé
  • Beaucoup de chara-design différents
  • Arrière-plans très travaillés
  • La contre-attaque est en marche
On a moins aimé
  • Trop de fan-service
83%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.