S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Usamaru Furuya
Scénariste : Usamaru Furuya
Éditeur : Delcourt / Tonkam
Collection : Seinen
Genre : Drame
Public : Tout public
Contenu : 240 pages
Sortie : 18 octobre 2017
Prix : 7,99€
Statut de la série : Terminée en 2 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

Haruto Higashiyama est fin prêt pour réaliser son rêve: « être tué par une lycéenne ». Le mois d’août est arrivé et il lui reste une semaine pour peaufiner son plan et mourir des mains de la jeune Mao. Il se sépare de tous ses biens et fait en sorte ne de pas être facilement identifiable. Il veut se faire tuer mais il ne veut pas que Mao subisse les conséquences de ses propres désirs. Il arrive à la faire venir dans la forêt, sous l’arbre où il veut mourir. Mao quant à elle espère pouvoir lui déclarer sa flamme mais pour l’un comme pour l’autre tout ne se passe pas comme prévu car leur rencontre secrète va être perturbée par la présence de Aoi, l’amie de Mao. Mr Higashiyama a cependant bien l’intention de mettre son plan à exécution même en la présence de Aoi car toutes les conditions sont enfin réunies après un processus qu’il aura tout de même mis 9 ans à mettre en place. Entre conflits intérieurs et perturbations extérieures, Haruto Higashiyama arrivera-t-il enfin à être tué par les mains d’une lycéenne?

Notre critique

Dans ce deuxième tome de Je voudrais être tué par une lycéenne nous en découvrons plus sur le passé de Mr Higashiyama et celui de Mao qui semblent étrangement liés. Depuis leur première rencontre, Mr Higashiyama semble avoir beaucoup observé et étudié Mao afin de mettre son propre assassinat en œuvre.

Le thème des troubles psychiques sont toujours bien au centre de l’histoire avec l’autassassinophilie de Mr Higashiyama qui tend à trouver son dénouement ou encore, avec Aoi et sa mémoire sur-développée par son syndrome d’Asperger qui se rappelle de chaque moment où elle a vu son professeur sans oublier Mao et la découverte d’une nouvelle de ses personnalités. Ces maladies psychiatriques ne semblent épargner personne et dénonce ce phénomène dans notre société actuelle où l’autisme, le dédoublement de personnalité ainsi que différents troubles psychiques sont de plus en plus reconnus auprès de la population que ce soit des enfants, des adolescents ou des adultes. Le thème du lycée est ici judicieusement choisit pour aborder ce thème car premièrement plus jeune le trouble est découvert plus une rééducation sera possible à réaliser et deuxièmement le thème du rejet de l’autre à cause de sa différence, est un thème récurrent de notre société et ce sont les enfants et les adolescents qui en subissent le plus les conséquences. Ces thèmes sont très actuels et peut dès lors touchés un large public.

Les personnages sont extrêmement bien détaillés laissant apparaître chaque cils, chaque traits des lèvres ou l’excitation dans le visage de nos personnages.

Le chara desing permet au lecteur d’interpréter facilement les ressentis ou les émotions des personnages ainsi que le changement de personnalité de Mao. Sans que cela ne soit annoncé, uniquement par son dessin, l’auteur nous permet de distinguer rapidement Mao de son alter ego Kaori. Nous avons dès lors des personnages très détaillés et très travaillés d’un côté et d’un autre côté, comme lors de la 1ère rencontre de Mr Higashiyama et de Mao, des visages qui sont simplement crayonnés. Cet effet leur donne un côté plus vivant et plus réaliste qui est vraiment une splendeur à voir. Cela permet au lecteur de se sentir plus proche des personnages et de se prendre d’affection pour eux, souhaitant les aider dans leur handicap avec lequel ils doivent vivre chaque jour.

Tout comme dans le tome 1, les arrière-plans sont tous très développés et on peut voir le désir de l’auteur de détailler au maximum l’environnement de nos héros pour nous permettre de ressentir l’ambiance dans laquelle ils évoluent. Ainsi dans les scènes qui se passent en forêt, nous pouvons nous imaginer l’odeur boisée ainsi que le crépitement des plantes sous les pieds du petit groupe. Nous pouvons ainsi mieux nous projeter dans le récit et vivre pleinement l’évènement en leur compagnie. Des photos sont également utilisées comme arrière-plans dans ce tome mais étant retravaillées, elles aussi, elles se fondent parfaitement dans le récit.

Dans cette histoire, l’auteur nous présente une même scène, interprétée par différents personnage, nous donnant une vision globale de ce qu’il s’est passé et c’est ainsi avec de nombreux moments de l’histoire. Nous pourrons, par exemple, voir Mao se fait attaquer par un chien de son point de vu et par la suite voir la même scène mais cette fois ci à travers les yeux de Mr Higashima qui a aussi vécu cet évènement.  Cependant, ces récits ne se suivent pas, ayant par exemple l’avis de Mao dans le 1er tome et celui de Mr Higashima dans le deuxième et il en est de même à plusieurs reprises comme avec la vie en commun de Mr Higashiyama et Mme Fukagawa dans leurs années d’université. Avec une durée de 7 mois entre les deux parutions si les deux volumes ne sont pas lus en même temps, il est facile de ne plus se rappeler les liens entre les scènes. La qualité du récit est alors diminuée et le rythme de la lecture est ralenti car on revient sur des faits dont on n’avait déjà parlés bien plus tôt. Le tout manque dès lors parfois de cohérence et le lecteur peut s’y perdre dans les évènements et la chronologie à cause des nombreux flash back.

Trailer

Notre critique du tome 2 de Je voudrais être tué par une lycéenne

En conclusion, Je voudrais être tué par une lycéenne, nous offre une fin que l'on pouvait attendre mais avec un soupçon de suspens. Les dessins des fonds ou des personnages sont de véritables chef- d'œuvres qui sont un ravissement pour les yeux nous offrant avec minutie toutes la folie du genre humain. Usamaru Furuya nous emmène dans un univers très réel avec des personnages que le lecteur pourrait côtoyer chaque jour.

Scénario91%
Dessins90%
Édition85%
Originalité89%
Mise en scène87%
Intérêt sur la durée87%
On a aimé
  • Arrière-plans très travaillés
  • Personnages détaillés
  • Sujet original
On a moins aimé
  • Répétitions de scène aléatoirement
  • Dénouement attendu
88%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.