S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Kanoko Sakurakouji
Scénariste : Kanoko Sakurakouji 
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shojo
Genre : Romance, Historique, Drame
Public : + 15 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 6 juin 2018
Prix : 6,95€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Après l’incident lors de la parade, la propriétaire de l’Akebonoro souhaite à tout prix trouver le coupable. Cependant, Akane souhaite clore le problème au plus tôt afin de protéger les courtisanes de l’établissement, parmi lesquelles se trouve vraisemblablement la coupable. La jeune Yukari semble d’ailleurs assez suspecte car elle voit en Akane une rivale. Il est vrai que la réputation d’Akane n’a fait qu’augmenter depuis la parade et même si, n’étant toujours qu’une apprentie et de ce fait ne pouvant pas recevoir de client, de nombreux hommes affluent chaque jour à l’Akebonoro pour voir Akane. La jeune femme se voit cependant attribuer une nouvelle tâche de remplaçante. Elle devra donc prendre la place d’Asakeno auprès d’un client en particulier qui n’est autre que Sosuke. Ce dernier tente de passer plus de temps avec la jeune courtisane et en profite même pour aller faire du shopping avec elle. Lors de cette sortie, Akane rencontre une ancienne courtisane tombée au plus bas et souffrant de la vérole. La déchéance de cette femme choque profondément Akane qui est confrontée une nouvelle fois de plein fouet à la réalité et à la situation précaire des courtisanes qui peuvent tout perdre du jour au lendemain. Cependant, elle ne perd pas son objectif de vue: retrouver le meurtrier de ses parents et connaitre la raison de leur chute sociale si soudaine. Il semblerait qu’elle tienne une piste avec un client de l’Akebonoro et pour cela elle va mettre sa relation avec Sosuke de côté, ce qui ne plait pas à ce dernier qui semble avoir de plus en plus de sentiments pour la jeune courtisane.

Notre critique

Ce 2ème tome de La Courtisane d’Edo, nous en apprend plus sur les secrets que cachent nos deux protagonistes. Une partie du passé de Sosuke Omiya nous est dévoilée et nous connaissons également la raison de ses nombreuses recherches dans les différents établissements du quartier des plaisirs. Toutes ces découvertes nous font nous prendre encore plus d’affection pour ce personnage qui sous ses airs rustres, possède un passé difficile et une âme blessée. Nous lui découvrons un côté sensible et cela fait ressortir le côté maternel des lectrices qui auront sens nul doute envie de le protéger.

Nous en apprenons également d’avantage sur Akane et la raison de son entrée à l’Akebonoro. La mort de ses parents semble être la suite d’un complot et Akane est sur la piste de la vérité. Pourquoi ses parents ont-ils été déchus de leur titre avant de subir ce triste sort. Le manga prend des tournures d’enquête ce qui donne un petit plus au récit qui ne tombe pas dans les clichés de la romance. Il y a une véritable histoire à suivre, ce qui permet au lecteur de plus s’investir dans le récit.

Cependant, il ne faut pas oublier que cela reste un shojo manga et pour le plus grand bonheur des lecteurs, l’amour est bien présent. L’attirance entre nos deux protagonistes est de plus en plus présente. Akane pense constamment à Sosuke et nous pouvons déceler de la jalousie quand la jeune femme apprend que le prêteur sur gage passe d’établissement en établissement à la recherche d’une courtisane en particulier. Du côté de notre prétendant, l’amour se fait également ressentir et même si il ne l’avouera pas si facilement, Akane occupe une bonne partie de ses pensées. Il accourra même à ses côtés, la pensant en danger et à quelques secondes près, il lui aurait dit les trois mots fatidiques dans toute romance, ceux que chaque fille attend.

Le triangle amoureux qui semblait se profiler dans le 1er tome entre Sosuke, Akane et Riichi parait moins d’actualité dans ce 2ème volume. On ressent que Riichi cherche seulement à protéger la jeune femme et bien qu’il ne semble pas apprécier Sosuke, il compte sur lui pour la protéger et il l’aide même dans ses recherches. Bien sûr, ce triangle pourrait toujours ce faire par la suite mais ce 2ème tome ne semble pas prendre cette direction.

A côté de tout cet « amour », nous continuons de découvrir la vie des courtisanes auprès d’Akane, comme le jour de lavage de cheveux qui est apparemment un évènement dans le quartier des plaisirs. L’auteure nous présentait jusqu’à présent tous les « beaux » côtés de la vie de courtisane: de magnifiques vêtements, des accessoires pour les cheveux, avoir l’attention de nombreuses personnes ou encore avoir de somptueuses parades. Cependant nous découvrons dans ce 2ème tome, le revers de la médaille quand Akane rencontre une courtisane déchue qui de plus est atteinte de la vérole. Nous avons ainsi un aperçu de ce qui peut arriver à une courtisane des bas-fonds qui est traitée comme une moins que rien, ce qui change notre point de vue qui était jusqu’ici très édulcoré. Le fait que Kanoko Sakurakouji nous dépeigne les bons comme les mauvais côtés d’être courtisane, est très intéressant car cela rend le récit plus complet et authentique.

Les personnages dans ce 2ème tome sont toujours aussi bien travaillés. Beaucoup de détails sont apportés aussi bien aux visages des personnages qu’aux vêtements qu’ils portent. En un regard nous connaissons les émotions de nos héros qui se reflètent dans leurs yeux. Les habits d’époque nous plongent littéralement dans l’ère Edo et tous ces détails nous permettent de nous immerger totalement dans cette période aux côtés de nos héros.

Les arrière-plans sont toujours très épurés mais les personnages et les vêtements très détaillés suffisent amplement. De plus, des arrière-plans plus travaillés aurait sans doute rendu le tout trop chargé et aurait pu rendre la lecture moins fluide.

Notre critique du tome 2 de La Courtisane d'Edo

En bref, de nombreux mystères ont été révélés dans ce 2ème tome de La Courtisane d'Edo mais d'autres ce sont mis en place. C'est une vrai enquête qui débute dans ce volume. Cependant le parcours de nos héros semble semé d'embuches aussi bien pour leurs recherches que dans leur relation amoureuse.

Scénario90%
Dessins94%
Édition90%
Originalité90%
Mise en scène88%
Intéret sur la durée95%
On a aimé
  • Récit d'enquête
  • Développement des sentiments amoureux
  • Dessins magnifiques
On a moins aimé
  • Néant
91%Magnifique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.