S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Katase Chashiba
Scénariste : Kyo Shirodaira
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shonen
Genre : Action, Fantastique
Public : + de 12 ans
Contenu : 184 pages
Sortie : 7 mars 2018
Prix : 7,20 €
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Kotoko poursuit son enquête sur l’esprit appelé « la femme d’acier », le fantôme d’une jeune femme qui se balade avec une poutre en acier et qui fait de nombreuses victimes sur son passage. Kotoko semble dans une impasse et elle se retrouve obligée de collaborer avec Saki qui est policière et malheureusement l’ex-petite amie de Kuro. Notre jeune déesse de la sagesse fait alors bien comprendre à l’officier de police qu’elle est la nouvelle compagne du jeune garçon et qu’elle ne le laissera pas retomber dans ses bras. C’est d’ailleurs avec cette pensée en tête que Kotoko va tenter de trouver qui est cette « femme d’acier », avant l’arrivée de Kuro en ville, afin d’éviter qu’il ne revoit Saki. Les recherches des deux jeunes femmes les emmènent sur la piste d’une ancienne vedette « Karin Nanase », de son vrai nom Haruto Nanase. Après une carrière tumultueuse, la jeune fille est décédée, écrasée par une poutre en acier. Tout semble coller et alors que la « femme d’acier » fait de nouveau son apparition, Kotoko et Saki se lancent à sa poursuite et à leur grande surprise, Kuro est déjà en plein combat contre l’esprit. Comment les retrouvailles entre Kuro et Saki vont-elles se passer après ces 2 ans 1/2 d’absence? Ce que Kotoko redoutait le plus s’est hélas produit.

Notre critique

Ce 2ème tome de Stranger Case nous permet d’en apprendre plus sur l’un de nos héros principal, Kuro. Nous en découvrons d’abord plus sur la relation qu’il entretenait avec Saki, son ex-petite amie mais également sur le 2ème démon qu’il a dévoré et sur le pouvoir qu’il en a retiré. La lumière est ensuite faite sur une partie de son enfance ainsi que sur la raison et le procédé qui l’on amené à manger des démons, ce qui bien évidemment est une chose très rare. Nous nous prenons alors un peu plus d’affection pour notre héro, dans ce deuxième tome, qui a eu une enfance triste et difficile. L’accent étant plus mis sur Kotoko dans le 1er volume, nous sommes heureux de voir le personnage de Kuro, être développé dans ce 2ème tome.

Un drôle de triangle amoureux, apparaît dans ce volume, avec Saki l’ex-petite amie de Kuro qui semble toujours avoir des sentiments pour lui; Kotoko, la nouvelle compagne du jeune garçon, qui ne cache pas son amour pour son chéri et qui le revendique même et enfin, Kuro qui est dépité lorsqu’il dit qu’il est en couple avec Kotoko. Nos trois compères nous offrent par cette occasion un trio comique qui donne de la légèreté au récit.

L’humour est d’ailleurs omniprésent dans l’histoire. Les sujets abordés, tels que les démons et les fantômes, sont apparentés ici à des actes criminels et les scènes de combats sont assez violentes avec par exemple Kuro qui se fait littéralement exploser la tête. Cependant le côté dramatique de l’histoire est mis en second plan grâce à nos trois héros qui ont toujours un mot ou une attitude pour détendre l’atmosphère, comme quand Kotoko imagine Kuro comme un toutou fidèle.

Lisez notre avis concernant Hikari-Man et suivez toute son actu sur Nipponzilla, le meilleur site d'actualité manga, anime, jeux vidéo et cinéma

Les démons et les esprits ne sont pas en reste de ce côté là car malgré leur apparence, qui de  prime abord peut faire peur, ils sont « tout gentil et tout guilleret ». Nous avons l’exemple typique avec le fantôme d’un petit garçon, à qui Kotoko donne pour mission de prévenir Saki de son départ. L’esprit en question a un regard qui fait peur et le visage qui dégouline de sang mais tout ce qu’il cherche c’est avoir des câlins. Il existe un vrai décalage entre les thèmes dramatiques et l’humour dans ce récit ce qui rend la lecture très légère, facile et amusante.

Nos héros peuvent cependant être sérieux quand il le faut, comme lors de combats et à ce moment là, leur regard n’est plus du tout le même. Le dessinateur a apporté une attention particulière aux yeux de nos héros qui reflètent non seulement leur état d’esprit et leur détermination, mais qui sont également un point de repaire pour le lecteur pour savoir quand la scène devient plus sérieuse. Et ce n’est pas que les yeux mais l’ensemble du chara-design qui a été travaillé avec beaucoup de détails pour chaque personnage: esprit, démon ou être vivant. L’ensemble du corps est travaillé ce qui donne de très belles scènes d’action permettant de voir chaque mouvement des protagonistes. L’accent est mis sur la moindre goûte de sang ou de sueur, offrant au lecteur une vision très détaillée de l’action et lui permettant ainsi de s’imaginer la scène dans son ensemble comme sil il la vivait.

Les arrière-plans aident également beaucoup à se projeter dans les combats car lors de ces scènes, ils sont tous détaillés et associés avec de nombreuses lignes de vitesse et d’onomatopées qui sont, pour le bonheur du lecteur, traduites mais également en version originale. Nous ressentons ainsi l’ambiance au niveau visuel et auditif et nous pouvons également vivre pleinement les mouvements des combattants.

Les cases plus humoristiques comportent, quant à elles, parfois des fonds plus blancs et moins travaillés mais c’est également une manière d’indiquer le ton plus léger de la scène, ce qui est très agréable.

Notre critique du tome 2 de Stranger Case
En conclusion, ce deuxième tome de "Stranger Case" nous en apprend plus sur nos personnages et leurs relations. Les dessins sont magnifiques et nous permettent de s'immerger complètement dans l'histoire. On ne peut alors qu'attendre avec impatience la suite des aventures de Kotoko et Kuro avec Saki qui va apporter juste ce qu'il faut de grain de sel pour rendre l'histoire passionnante.
Scénario93%
Dessin95%
Éditions91%
Originialité92%
Mise en Scène95%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé
  • Scénario ++
  • Dessins très travaillés
  • Humour ++
On a moins aimé
  • Néant
94%Splendide

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.