S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Scénariste : Saki Aikawa
Dessinateur : Saki Aikawa
Édition : Soleil Manga
Collection : Shojo
Genre : Romance, Historique, Fantastique
Public : Tout public
Contenu : 192 pages
Prix : 6,99 €
Sortie : 7 février 2018
Statut de la série : Terminée en 3 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

Akari continue ses investigations pour lever la malédiction qui plane sur la princesse Sayoko et afin de protéger les gens du village contre les démons. Itsuki, le fiancé de la princesse, semble se livrer à des actes suspects et retenir prisonnier des démons. Les attaques de ses derniers sont de plus en plus fréquentes et de nombreuses jeunes filles se font enlever. C’est également le cas d’Akari, qui va ainsi se retrouver face au chef des démons. A sa grande surprise, ce dernier est le portrait craché de Mamiya, le garçon dont elle est amoureuse dans son monde. Cette rencontre va perturber la jeune fille, qui ne sait plus quoi penser, car elle se retrouve devant le sosie de celui qu’elle aime et d’un autre côté son cœur se sert lorsqu’elle est avec Chikage. Akari n’est pas au bout de ses peines car le chef des démons semblait à sa recherche et est satisfait de l’avoir trouvé car elle est la clé qui lui permettra de dominer le monde des humains et d’ainsi rendre son peuple, les démons, libre de leur joug. Par chance Chikage et Shigure viennent au secours de la jeune Akari et des autres femmes enlevées mais le mystère s’épaissit car Chikage qui fait régulièrement des escapades en solitaire semble connaître le chef des démons.

Notre critique

Dans ce deuxième tome de Timeless Romance, de nouveaux personnages font leur apparition. Enfin nouveau si on veut, car le chef des démons était déjà en quelque sorte présent en tant que Mamiya, mais ce personnage n’avait pas eu le temps d’être développé suite au changement d’époque d’Akari. L’auteure a eu une bonne idée en réutilisant ce personnage à d’autres fins permettant au lecteur de voir plus en détail son chara-design. On peut alors se demander si, tout comme Akari et Sayoko, Mamiya et le chef des démons possèdent eux aussi la même âme. Mamiya serait-il le descendant d’un démon? Beaucoup de questions apparaissent autour de ce « nouveau » personnage, ce qui nous donne envie d’en savoir plus.

Akari, qui fait tout pour se faire passer pour la princesse, est pourtant sur le point de se faire démasquer. Itsuki, le fiancé de Sayoko, semble remarquer que la princesse n’agit plus de la même manière ces derniers temps. Il ne semble pas encore avoir compris le pot au rose mais il ne serait pas étonnant qu’il mène sa petite enquête à ce sujet car il a l’air de vouloir tout savoir et tout contrôler. L’avenir d’Akari est dès lors incertain car, que se passerait-il si la vérité éclatait au grand jour. Ce changement de personnalité est également soulevé par Chikage. Il est certes au courant que ce n’est pas la princesse et semble à présent ne plus considérer Akari comme l’esprit habitant le corps de sa protégée mais comme une personne à part entière. Tout nous laisse ainsi penser que les sentiments de Chikage envers Akari ont changé. Y verrait-il une opportunité d’aimer celle qu’il aime avec l’esprit d’une autre ou commencerait-il à avoir une véritable affection pour Akari. La jeune fille de son côté commence également à avoir le cœur qui bat au côté de son protecteur.

Tout cela nous amène dès lors à un classique du shojo: le triangle amoureux, avec une petite originalité ici car on irait plutôt vers un carré amoureux. En effet, avec l’arrivée du chef des démons qui ressemble trait pour trait à Mamiya dont Akari est amoureuse, un quatrième « prétendant » apparaît sur la liste. Même si Shigure semble tendre vers l’amitié plutôt que l’amour et qu’Itsuki parait n’être intéressé que par le statut de la princesse, quatre beaux garçons tournent autour de notre héroïne et cela pourrait donner lieu à de belles histoires d’amour et de jalousie. On se demande aussi comment les personnages pourraient vivre cet amour par la suite car tôt ou tard Akari devra retourner dans son monde même si cette dernière semble l’oublier petit à petit. Se laissera-t-elle aller à un amour impossible et qu’adviendra-t-il de nos prétendants quand la princesse sera de retour. De belles histoires d’amour qui tendent à tourner au drame mais il leur reste un dernier espoir en sachant que l’amour est intemporel. C’est donc avec impatiente que nous devrons attendre le dénouement au prochain volume.

Les personnages sont toujours aussi bien soignés. Tout est détaillé, laissant transparaître les émotions et le caractère de nos héros à travers leurs grands yeux, typique du Shojo. Nous pouvons également remarquer que l’auteure apporte un soin particulier aux vêtements d’époque.

Les arrière-plans sont eux aussi très travaillés et l’on peut ressentir la volonté de l’auteur de laisser le moins de fond blanc possible. La plupart sont détaillés comme les scènes dans la forêt. Certaines trames ont été utilisées comme des nuages ou encore des bulles pour remplir l’espace vide et elles s’intègrent parfaitement à l’histoire ne gênant pas la lecture.

Le rythme est assez lent pour une série en trois tomes. Les sentiments de chacun se développent petit à petit et on en apprend plus sur nos héros mais le mystère reste complet sur la malédiction que subit la princesse, sur comment Akari est arrivée dans ce monde et si elle va pouvoir en repartir, ou encore sur le conflit qui semble opposé les humains et les démons.

Notre critique du tome 2 de Timeless Romance

En bref, de nouvelles intrigues apparaissent dans ce tome ce qui est intéressant et à la fois inquiétant sachant que la série se termine au prochain volume. Il est à espérer que Saki Aikawa aura tout de même le temps d'approfondir chaque sujet sans les survoler uniquement et que certaines informations ne passeront pas tout simplement à la trappe. A voir dans le dernier tome.

Scénario88%
Dessins90%
Éditions82%
Originalité85%
Mise en scène87%
Intérêt sur la durée87%
On a aimé
  • Nouveaux personnages
  • Chara-design soigné
  • Beaucoup d'arrière-plans
On a moins aimé
  • Néant
87%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.