S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Cela aura pris du temps, mais ça y est ! La sortie de Kingdom est prévue en France.

Plus de 12 ans après son lancement au Japon, une maison d’édition française s’est enfin décidée à licencier Kingdom ! Et il s’agit de Meian, un jeune éditeur qui ne possède pour le moment qu’une seule série dans son catalogue.

Si aucun éditeur ne s’était montré intéressé jusqu’à présent, ce n’est pas sans raison : les dessins de Yasuhisa Hara sont vraiment particuliers et son manga parle de la Chine et des royaumes combattants, ce qui est un sujet loin d’être vendeur, et se lancer dans l’édition d’une œuvre bénéficiant à l’heure actuelle de 50 tomes sans avoir les reins solides est clairement du suicide. À titre de comparaison, Kingdom est édité en Italie depuis 2011, 33 tomes y sont disponibles, mais les volumes se vendent à moins de 300 exemplaires. Pourtant il s’agit du deuxième pays importateur de mangas en Europe, et cet échec n’est pas propre à ce pays puisqu’en France des titres abordant un thème similaire se sont cassés les dents, dont Stratège chez Tonkam, Lord chez Pika Édition, et Au bord de l’eau chez Delcourt.

Souhaitons leur de remporter ce pari fou, ce qui serait mérité puisqu’il s’agit tout de même du seinen le plus vendu au Japon ! Il ne reste plus qu’à croiser les doigts en espérant que le public réponde présent. Et si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, sachez que les tomes 1 et 2 seront disponibles à la Japan Expo sur le stand d’Anime-Store et que le rythme de publication sera de deux tomes tous les deux mois.

Résumé

« Dans une Chine divisée où règne la guerre, deux orphelins, Hyô et Xin, travaillent comme esclaves auprès d’une famille, sur les terres de la province de Qin. Alors qu’ils transportent de lourdes charges, la terre se met à trembler. Intrigués par ces secousses, les deux garçons courent en direction de l’origine de ce brouhaha. Apparaît soudainement sous leurs yeux un immense champ de bataille. Les deux amis tombent sous le charme : ils ont bel et bien l’intention de devenir des héros de guerre. Le destin va pourtant les séparer car Hyô, jeune homme calme et réfléchi, est envoyé au palais royal pour y travailler. Xin, fougueux et intrépide, va devoir continuer son entrainement seul, malgré sa condition d’esclave, puisqu’il compte bien poursuivre son objectif… À travers l’histoire de Shin, on suit aussi notamment l’histoire de Ei Sei, l’homme qui sera par la suite connu sous le nom de Qin Shi Huang, unificateur de la Chine. »

Source : Anime-Store

Une réponse

  1. Tonytrip

    EEEENNNNNFIIIIIINNNN !!! Déjà que je pense zapper l’adaptation « douteuse » du studio Pierrot… Finalement, à moins d’un flop, j’aurai pas à « zapper » (ou plutôt me faire à l’idée que la France l’a boudé pour de bon) la version tome.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.