S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Toutes les filles ont (peut-être) un jour rêvé d’entendre l’élu de leur cœur affirmer leur amour à la face du monde et bien le « Love Yelling Event » l’a fait ! 
Après Noël, jour des amoureux, et en attendant la Saint-Valentin japonaise durant laquelle ce sont surtout les filles et femmes qui font le premier pas ou réaffirment leur attachement à leur homme par l’offrande de chocolats ou petits cadeaux, Kiyotaka Yamana a instauré, il y a 5 ans, le « Love Yelling Event ».

Réservé aux hommes en couple, cette prestation retransmise par la TV se tient dans le parc de Tokyo. Les courageux doivent donc combattre leur timidité et leur réserve très japonaises pour monter sur une estrade et hurler leur amour devant un micro et tout plein de monde !
Cette année, on a pu entendre : « J’ai manqué le travail aujourd’hui pour être ici, chérie ! », « Je suis désolée d’avoir pris du poids ces sept dernières années mais tes plats sont tellement bons ! », « Je t’aimerai toujours », et voir un mari se mettre à genoux pour offrir un bouquet de fleurs à son épouse. Le résultat est souvent très positif auprès de ces dames qui croient revoir celui qu’elles ont épousé des années auparavant, quand les responsabilités du foyer et du travail ne les avait pas encore abîmés.

L’intérêt de tout ceci n’est pas à chercher très loin… Il est malheureusement reconnu que le Japon souffre d’une grave dénatalité. Les causes en sont multiples mais surtout, les jeunes japonais se marient moins. Le mariage n’est plus une priorité dans les mentalités des jeunes générations, que ce soit parce que cela entraîne des contraintes dont ils ne veulent pas ou parce que ces jeunes n’ont économiquement pas les moyens de vivre décemment et donc encore moins de fonder un foyer. Sans oublier la réserve sentimentale japonaise qui fait sans doute manquer des occasions à bien des jeunes hommes et femmes, l’habitude qu’ont les hommes, traditionnellement seuls travailleurs du foyer de rentrer tard à cause des heures supplémentaires qui ne suffisent jamais au patronat et à la politique économique ou de l’envie de se détendre entre copains autour d’un verre avant de rentrer. Pourquoi cette envie de ne pas rentrer chez soi et profiter de sa famille au moins quelques heures dans la journée ? Encore une fois parce que, le temps que Monsieur rentre, les enfants sont soit couchés, soit encore en classe, dans des centre de cours supplémentaires… Et oui, enfant et adultes enchaînent les heures sup’ et passent donc à côté de la vie de famille… Mais tout de même… Il n’y a qu’au Japon que l’on peut voir ça !

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Une réponse

  1. Dragon Kevin

    Pour ce qui est de la réticence vis-à-vis du mirage, c'est également le cas ici. Personne n'ignore que le nombre de divorces a explosé au cours des dernières décennies, avec des conséquences souvent dramatiques, et donc mieux vaut ne pas prendre le mariage à la légère ! Mais pour en revenir à ce "Love Yelling Event", je trouve ça super choupi ! :p

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.