S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Aki Ueda
Scénariste : Aki Ueda
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Romance
Public : Averti
Contenu : 208 pages
Sortie : 24 août 2018
Prix : 8,99€
Statut de la série : Terminée en 1 tome

Acheter Site officiel

Résumé

« Harehito et Ôjirô sont les récupérateurs-réparateurs de leur petit coin de bord de mer. Ils passent chez les gens afin de les débarrasser de leurs encombrants et autres objets cassés. Doué de mains magiques, Harehito a la réputation, justifiée, de pouvoir tout réparer. Il retape et revend tandis qu’Ôjirô s’occupe du site internet et de toute la paperasse. Cela fait des années qu’ils travaillent et vivent ensemble mais il existe quelque chose qu’Harehito n’a encore jamais pu réparer : le cœur d’Ôjirô. Depuis qu’il a été appelé pour ramasser un encombrant et découvert qu’il s’agissait d’un adolescent, Harehito espère trouver un jour le clé qui pourrait vraiment aider son ami… »

Notre critique

Yaoi adulte plutôt réussi, A Beautiful Sunny Day met en scène deux cœurs solitaires qui se sont mutuellement bien trouvés.

Harehito aime passionnément son travail, héritage d’un grand-père dont la disparition a laissé un grand vide dans la vie du jeune homme. Travaillant seul pendant longtemps, il a trouvé le compagnon idéal en Ôjirô. Son bonheur est la récupération et la réparation d’objets du quotidien qu’il a plaisir de voir revivre sous ses doigts, pour leur rendre une seconde vie, une utilité commune. La compagnie d’Ôjirô lui est devenue indispensable bien que leurs caractères soient très différents.

Harehito est populaire auprès de toute une communauté mais il a longtemps masqué sa solitude derrière ses sourires. Pour sa part, Ôjirô est distant, mutique, cachant lui aussi un drame de l’enfance. On découvre progressivement le lien qui les unit et comment ils se sont rencontrés.

Abandonné comme un déchet alors qu’il était en fin d’adolescence, Ôjirô fut recueilli par Harehito venu le « récupérer ». A la surprise du garçon, Harehito lui a offert un toit, un emploi, sans jamais rien attendre d’autre qu’un compagnon amical qui l’aiderait et dont la présence serait un soutien quotidien. Etonné, un peu méfiant, mais finalement séduit par la gentillesse d’Harehito, Ôjirô est donc resté à ses côtés, grandissant, devenant un homme, apprenant à son contact que les autres ne sont pas aussi mauvais que celui qu’il l’avait abandonné. Il en a même nourri un amour secret pour son bienfaiteur. Les années ont passé et leur relation à la fois amicale, fraternelle et parfois romantique s’est installée dans une routine pleine de non-dits tendres et attentionnés. Harehito pense que le cœur d’Ôjirô, qui ne lui a jamais parlé de son passé, est prisonnier de son chagrin pourtant Ôjirô a déjà commencé à guérir grâce à lui. Seule sa réserve fait qu’Ôjirô refuse de laisser voir à Harehito combien il l’aime. C’est un évènement inattendu et embarrassant qui va leur permettre de dépasser leurs pudeurs respectives. Un happy end franc et réaliste qui réjouira le lecteur assidu du genre.

Le trait d’Aki Ueda est particulier. Il apporte une touche générale de maturité tant dans son chara-design que dans le traitement de la mise en scène. Si les scènes sont toutes bien situées dans des arrières plans et autres décors du quotidien affirmant la douceur de vivre chère aux protagonistes, revendiquant par ailleurs une certaine vision sentimentale et écologiste qui veut qu’on a besoin de peu de biens matériels pour être heureux quand on est avec la bonne personne et que la surconsommation galopante conduit à un gâchis monumental et inutile (oui, on peut lire cela dans un manga même yaoi, si, si), les personnages au physique adapté à leur caractère, aux visages très expressifs alliés à une mise en mouvements parfois audacieuse, traduisent une jolie fureur dans la passion, la colère, le désir qui rend cette relation unique.

Notre critique de A Beautiful Sunny Day

Harehito et Ôjirô vivent et travaillent ensemble depuis des années mais n'osent pas s'avouer leurs sentiments. Jusqu'à ce qu'un client ne vienne réveiller le passé d'Ôjirô...

Scénario93%
Dessin95%
Edition96%
Originalité90%
Mise en scène94%
On a aimé :
  • Personnages bien construits
  • Graphisme mature, original et dynamique
  • Alliance narration/graphisme
On a moins aimé :
  • Néant
94%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.