S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Fukiya Furo
Scénariste : Fukiya Furo
Éditeur : Boy’s Love IDP
Collection : Hana Collection
Genre : Yaoi
Public : + 16 ans
Contenu : 228 pages
Sortie : 2 septembre 2019
Prix : 7,95€
Statut de la série : One-shot

Acheter Site officiel

Résumé

“Dans le Japon féodal, deux clans puissants s’opposent autour de la succession au trône impérial : les Taira et les Minamoto. L’époque est instable. L’empereur semble impuissant devant tous ces guerriers ambitieux. Il y a cependant parmi eux, des hommes qui ont joué un rôle plus important que d’autres. Yoshitsune, génie cérébral, et Benkei, colosse hors norme, sont de ceux-là : la relation qu’ils ont entretenue l’un avec l’autre, a pesé puissamment sur l’Histoire du Japon. Voici, brillamment tissé ici, le récit de leur amour et de leurs destinées !!”

Notre critique

Ce nouveau one-shot de la collection Hana des éditions Boy’s Love IDP nous propose plusieurs histoires plus ou moins courtes, toutes se déroulant dans un Japon féodal empli de conflits politiques et de batailles pour prendre le pouvoir ; une époque également où les gens croyaient plus fortement aux esprits et aux divinités, qui prennent ainsi forme dans certaines histoires.

On découvre donc plusieurs récits et personnages, avec un thème récurrent : celui de l’amour entre maître et serviteur. Et cet attachement est dépeint ici de manière très forte, les serviteurs dévoués étant prêts à tout pour protéger leurs maîtres adorés – qu’ils soient plus jeunes ou plus âgés –, leur dédiant leur vie entière sans la moindre once d’hésitation. Dans un contexte historique difficile où chaque bataille peut être la dernière et où les manigances politiques se succèdent, cet amour inconditionné a quelque chose d’assez touchant.

Le gros point fort de ce volume est sans contexte ses dessins, très fournis en détails et en illustrations sublimes qui nous plongent totalement dans cet univers : paysages splendides, costumes très soignés, créatures fantastiques apportant une touche de magie… chaque page a de quoi attirer le regard. Petit bémol : les personnages se ressemblent peut-être un peu trop et manquent d’originalité.

Mais malgré tout le travail de l’auteur au niveau du dessin, c’est malheureusement au niveau de l’histoire que ça coince. Chaque récit a quelques éléments assez intéressants, des scènes touchantes et d’assez bonnes idées, mais tout se déroule très vite, et on a un peu de mal à s’y retrouver. Il faut dire que la traduction n’aide absolument pas à la compréhension de l’histoire ; en plus de formulations très bancales et difficiles à comprendre, elle manque terriblement de rigueur, allant jusqu’à orthographier le nom d’un personnage de deux manières différentes au cours de l’histoire !

De plus, étant donné qu’il s’agit d’un récit se déroulant durant une période historique spécifique qui n’est pas forcément familière à quelqu’un qui n’a pas suivi de cours d’histoire et culture japonaises, des notes de traduction pour expliquer un peu le contexte auraient été bienvenues. Ici, on se retrouve plongés dans une histoire dont les détails et les enjeux risquent d’échapper à beaucoup de lecteurs, ce qui est vraiment dommage. Enfin, dernier détail toujours aussi agaçant : les règles de ponctuation françaises totalement ignorées, une fois de plus.

On se retrouve donc avec une histoire qui aurait pu être intéressante, mais qui se retrouve un peu gâchée par une traduction bancale et un contexte difficile à comprendre. On se consolera donc à moitié avec les jolis dessins, en espérant que les éditions IDP soient un peu plus rigoureuses à l’avenir quant aux traducteurs qu’ils emploient…

Notre critique de Allégeance sous les cerisiers

Un recueil avec de jolis dessins et des idées assez intéressantes, mais qui sera malheureusement difficile à suivre pour un lecteur pas très calé en Histoire du Japon, la traduction douteuse n’aidant en rien à la compréhension de l’histoire.

Scénario55%
Dessin85%
Edition20%
Originalité75%
Mise en scène70%
Intérêt sur la durée30%
On a aimé
  • Jolis dessins
  • Relations maîtres-serviteurs
  • Contexte historique sympa
On a moins aimé
  • Traduction douteuse
  • Pas de notes de traduction pour aider à comprendre le contexte
50%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.