S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : itz
Scénariste : itz
Éditeur : Boy’s Love IDP
Collection : Hana Collection
Genre : Yaoi
Public : + 16 ans
Contenu : 212 pages
Sortie : 2 septembre 2019
Prix : 7,95€
Statut de la série : One-shot

Acheter Site officiel

Résumé

Sumito remarque un jour, dans un parc, un jeune homme en larmes. Fasciné, il découvre qu’il s’agit de son nouveau professeur de littérature et développe un intérêt singulier pour lui. M. Someya va guider ses choix, partager avec lui son univers littéraire, et ses sentiments. Bien vite, Sumito se rendra compte de ce qu’il éprouve pour Someya, mais ce dernier le laissera-t-il approcher, alors que le jeune homme ne sait même pas pourquoi il pleurait dans le parc, en ce jour de printemps enneigé ?

Notre critique

Si vous êtes particulièrement friands de romances entre professeur et élève, alors ce one-shot risque bien de vous intéresser. On y découvre l’histoire d’un jeune professeur, Someya, et d’un de ses élèves en classe de Terminale, Sumito.

Un jour, totalement par hasard, Sumito aperçoit un homme assis sur un banc sous une pluie de pétales de cerisiers, en larmes… Il découvre par la suite qu’il s’agit de son nouveau professeur principal. Ne pouvant oublier ce qu’il a vu, il commence à s’intéresser à ce professeur, toujours très calme. Il ne tarde pas à réaliser que son intérêt pour son professeur n’est pas totalement platonique, et va alors tenter de se rapprocher de ce M. Someya et de découvrir quel douloureux secret l’a fait pleurer ce jour de printemps.

Sous le trait très fin de l’auteure, c’est une histoire pleine de douceur et de tendresse que l’on découvre ici. Le lycéen Sumito a un caractère un peu impétueux et franc qui fait qu’il est très honnête vis-à-vis de ce qu’il ressent et ce qu’il veut. À l’inverse, son professeur est un homme assez timide et réservé qui ne s’ouvre pas facilement aux autres. Il pense par ailleurs avoir une influence néfaste envers son élève et va refuser catégoriquement toutes ses avances.

Leur relation va donc dépendre de l’acharnement de Sumito, bien décidé à briser la coquille de son professeur et de l’aider à résoudre les problèmes qui le tracassent. L’histoire, bien qu’assez classique, se révèle plutôt émouvante et c’est une romance douce et tendre qui se développe peu à peu entre eux deux.

À la fin de celle-ci, on a droit à une autre histoire plus courte entre un employé et son boss, qu’il ramène chez lui après une soirée un peu trop arrosée et qui se montre alors un peu trop entreprenant. Un synopsis assez classique pour une histoire sans grande originalité, mais sympathique quand même.

Au niveau du dessin, rien de très extraordinaire non plus. On est là dans un style très « shôjo » qui souffre des mêmes défauts que ceux-ci, principalement des arrière-plans très vides. On apprécie en revanche la finesse du trait pour le dessin des personnages et les expressions de ceux-ci, plutôt bien travaillées. Un rendu global qui n’est pas désagréable à l’œil sans pour autant être exceptionnel.

Notre critique de Comme neige au soleil

Une histoire pleine de tendresse entre un élève et son professeur, explorant les thèmes du chagrin d’amour et du manque de confiance en soi.

Scénario75%
Dessin65%
Edition85%
Originalité65%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée70%
On a aimé
  • Histoire pleine de tendresse
  • Développement romantique pas brusqué
On a moins aimé
  • Arrière-plans un peu vides
70%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.