S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Éditeur : Atlus
Développeur : Vanillaware
Genre : Action-RPG
Version testée : PlayStation 4
Autre supports :PlayStation 3, PlayStation Vita
Langue : Textes en français
Classification : + 12 ans
Sortie en France : 15 mai 2018
Taille d’origine : 6.18 Go
Prix moyen : 49,99€

Acheter Site officiel

Dragon’s Crown, un jeu qui aura fait vibrer les joueurs du monde entier. Son développeur, Vanillaware, n’a eu de cesse de nous impressionner avec ses environnements magnifiques, ses couleurs chatoyantes et sa patte unique sur des jeux comme Muramasa, Odin Sphere ou encore pour aller plus loin sur Sega Saturn, Princess Crown. Aujourd’hui nous sommes en face d’une nouvelle sortie sur PlayStation 4 avec la mention « Pro », cela change-t-il beaucoup de choses ?  Et bien, voyons ça.

La Couronne des Dragons

Le roi de Hydeland recherche depuis de nombreuses années la Dragon’s Crown (qu’on pourrait traduire par La Couronne des Dragons) qui permettrait à son possesseur, comme son nom pourrait l’indiquer, de contrôler les dragons. Les rumeurs prétendent qu’elle serait cachée quelque part. Aux dernières nouvelles, personne n’a jamais su mettre la main dessus. Il fait ainsi appel aux aventuriers les plus aguerris du monde pour partir à sa recherche. L’appât du gain et de la belle vie vous attire, préparez-vous à participer à cette grande et inoubliable chasse au trésor !

Au début de l’aventure, on a le choix entre plusieurs personnages à incarner qui vont tous avoir un gameplay bien spécifique. Vous pourrez contrôler soit un guerrier, une sorcière, un nain, une amazone et une archère. Chacun d’eux se joue différemment, certains au corps à corps, d’autres à distance, etc… Vous aurez tous remarqué qu’on est très proche du jeu de rôle, somme toute assez classique avec finalement un choix de classe. Mais faites bien attention justement à ça car un joueur débutant aura bien du mal à jouer une sorcière, mieux vaudra privilégier le guerrier qui sera bien plus équilibré lors des combats quand on débute. Prenez votre temps pour connaître le jeu et revenez sur certaines classes bien plus tard, vous n’en prendrez que plus de plaisir et c’est là que la difficulté se fera réellement sentir !

Partons à l’aventure

Il est temps de visiter chacun des recoins de ce monde et de dénicher avant les autres aventuriers la Dragon’s Crown. Nous aborderons plus tard ce qu’on peut faire dans le village, intéressons-nous d’abord aux donjons. Vous visitez plusieurs tableaux avec des ennemis à vaincre, le côté Beat Them All nous donne l’impression de revenir 20 ans en arrière et de jouer à une version modernisée de Golden Axe de chez Sega ! On se déplace, on peut être jusqu’à 4 à l’écran (des amis peuvent vous rejoindre, aussi bien en ligne qu’en local), on frappe les ennemis et on monte même sur des bestiaux pour cracher des flammes, c’est réellement Golden Axe ! Le jeu est très beau, les animations des mouvements des personnages et celles des monstres sont travaillées, les décors ont un superbe rendu, on est sur du grand Vanillaware !

Le gameplay en finesse

On est devant un Beat Them All, certes, quelque chose qui est censé être bien bourrin, mais là si vous bourinnez, vous êtes « dead ». On peut jouer seul sans aucun souci mais à plusieurs c’est encore mieux. Comme à la base d’un Jeu de Rôle, chaque personnage a son propre « rôle », il ne reste pas sur la touche à regarder. Ici, le guerrier se contentera de faire le plus de dégâts, d’utiliser des techniques précises pour attirer les ennemis vers lui et de permettre à l’archer par exemple d’attaquer à distance. Les personnages peuvent d’ailleurs débloquer des compétences qui leur permettent d’avantager leur classe et d’être plus apte à faire face à chacune des situations. Car oui, même si le début du jeu vous semble simple et que vous passerez aisément les premiers boss, les suivants seront plus coriaces et demanderont plus d’investissement de la part de l’équipe pour les mettre à terre.

Vous avez un choix de difficulté, si vous jouez seul, privilégiez la difficulté normale voire facile pour ceux qui ont vraiment du mal avec les jeux de ce style, mais en tout cas le côté stratégique des combats donne vraiment très envie de jouer à plusieurs. Vous aurez plusieurs autres choses accessibles sur le terrain, un voleur/marchand vous accompagnera et pourra ouvrir les coffres et les portes pour que vous récupériez des butins. Avec l’analogique droit ou le pavé tactile, une flèche apparaît à l’écran et vous permet de viser ceux-ci pour lui donner l’ordre de les déverrouiller. Cette flèche ou ce curseur permet aussi de dénicher des choses dans les parois des donjons que vous visiterez. Si vous apercevez quelque chose qui brille, cliquez !

Promenons-nous dans les menus, même si l’ergonomie n’y est pas…

Le retour au village se fait après chaque donjon visité, ici vous aurez accès à plusieurs endroits. Vous pourrez par exemple aller à l’église pour ressusciter des squelettes que vous aurez ramassé dans les donjons et ainsi grossir votre armée. La guilde vous donnera, quant à elle, des missions annexes comme par exemple tuer un certain nombre de monstres ou encore sauver des gens. Il y a également la boutique d’armes où il sera possible d’identifier les armes trouvées lors de vos pérégrinations, de les vendre ou les équiper ensuite, moyennant quelques pièces d’or. La taverne vous permettra de changer les personnages de votre équipe et partir arpenter d’autres donjons.

Par rapport à son ancienne version, le jeu possède les textes en français sur la PlayStation 4, et non plus en anglais, ce qui est une très bonne initiative pour les non bilingues qui ne comprenaient pas l’effet de certaines armes et les revendaient par erreur. Vous remarquerez que jusqu’à maintenant, le jeu n’a pas l’air de souffrir de quelconques défauts… bah si, les menus sont une véritable plaie, et principalement quand vous jouez à plusieurs sur la même console ! Quand vous naviguez pour équiper une arme, il faut ensuite refermer le menu pour que le second joueur puisse à son tour le parcourir et équiper son propre personnage… Et c’est comme ça pour tout ! Ça a été sacrément mal pensé, vous imaginez quand vous êtes quatre ? C’est une horreur ! Il faut que chacun gère son équipement et ses compétences et qu’à tour de rôle, on accepte tous les quêtes annexes car si elles ne sont choisies que par un seul joueur, elles ne donneront pas d’EXP aux autres. Un souci qui n’entache plus la partie lorsque vous jouez en ligne.

Quelque chose à rajouter ?

Cette version a l’avantage de proposer un système de cross-save, ça veut dire de récupérer sa sauvegarde PlayStation 3 ou PlayStation Vita et de continuer l’aventure là où vous l’aviez laissée, une plus-value à ne pas négliger. En plus, il permet de jouer en crossplatform avec les joueurs sur Vita et PS3. Les changements, quant à eux, sont légers, les textures seront plus détaillées si vous jouez en 4K, mais il faut avoir le matériel adéquat pour en profiter, et l’OST est intégralement rejouée en version orchestrale et ça, c’est plutôt sympa pour le souligner. Surtout que les compositions ne sont pas dénaturées et sont agréables à l’oreille !

Notre critique de Dragon's Crown Pro

Retrouver l'univers de Vanillaware avec Dragon's Crown fait énormément plaisir ! Certains seront heureux de s'y remettre et les retardataires découvriront une œuvre poétique. Les textes en Français apporteront un plus non négligeable pour beaucoup, et une fois de plus, fera sûrement pencher la balance, quoi qu'on en dise. En tout cas, Dragon's Crown méritait une seconde jeunesse. Les ajouts sont peut-être minimes, mais le titre reste d'une grande qualité.

Graphismes95%
Gameplay90%
Scénario80%
Ambiance sonore90%
Durée de vie90%
Difficulté90%
On a aimé :
  • Les textes en français
  • Les retrouvailles toujours aussi sympa avec l'univers
  • L'ajout des musiques orchestrales
On a moins aimé :
  • Les menus, une plaie à parcourir
  • Le fouillis dans les combats lors des affrontements
  • Un remaster pas assez fourni, on aurait espéré plus d'ajouts !
89%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.