S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Éditeur : NIS America
Développeur : YummyYummyTummy
Genre : Action-RPG
Version testée : Nintendo Switch
Autre support : PlayStation 4, PlayStation Vita
Langue : Voix en anglais et japonais, textes en anglais
Classification : + 12 ans
Sortie en France : 1 juin 2018
Taille d’origine : 1,468 Gb
Prix Moyen : 39,99€

Acheter Site officiel

Introduction

Le jeu Fallen Legion du studio indonésien YummyYummyTummy fait finalement son entrée sur Nintendo Switch dans une version regroupant les deux opus précédemment disponibles sur PlayStation 4 et PlayStation Vita ! Renommée Fallen Legion : Rise to Glory, cette compilation nous permet de choisir notre héros pour découvrir l’histoire de deux points de vue différents tout en proposant tout le contenu des versions précédentes.

Deux titres en un

Fallen Legion : Rise to Glory nous plonge sans introduction dans un univers médiéval-magique en pleine période de conflits et de transition de pouvoir. Vous aurez le choix en début de partie entre deux héros : Cecille, princesse et prétendante au trône qui hérite à la mort de l’empereur son père d’un grimoire doté de parole, ou bien Laendur, commandant de l’armée impériale qui décide de mener une rébellion contre la princesse. Chaque personnage étant à l’origine propre à la version PS4 ou PS Vita (à la manière d’un jeu Pokémon disponible en deux versions avec de légères différences), vous aurez ici le loisir d’explorer les deux routes et de découvrir l’histoire des deux côtés.

Plus « Action » que « RPG »

Le jeu se découpe en plusieurs niveaux durant lesquels votre personnage avance automatiquement, ne s’arrêtant que lorsqu’un ennemi apparait face à lui. Vous contrôlez alors votre héros ainsi que ses Exemplars, des guerriers invoqués pour vous venir en aide, chacun à l’aide d’une touche qui lui est attribuée et qui vous permet de le faire attaquer. Chaque attaque videra une barre d’une jauge individuelle se remplissant rapidement avec le temps, ce qui vous permet d’enchainer les actions les unes après les autres. Seul votre héros dispose de plusieurs choix d’action, à savoir un sort d’attaque, un sort de soin et un de réanimation, qui se rechargent eux aussi automatiquement après un moment.

Les combats ne demandent donc que peu de réflexion sur le principe, l’aspect stratégique se trouvant plutôt dans les combos que vous enchainerez avec vos personnages. En effet, remplir votre barre de combos en bas d’écran sans recevoir de dégâts vous permettra d’effectuer une puissante attaque, et il vous faudra donc user d’une touche vous permettant de vous défendre pour contrer l’attaque ennemie au bon moment afin de la renvoyer sans prendre de dégâts. Une manœuvre qui s’avère assez aléatoire puisqu’il est difficile de deviner le moment où l’ennemi va attaquer, surtout s’ils sont plusieurs à l’écran.

Une histoire (trop) complexe

Entre les niveaux vous serez amenés à suivre l’histoire de votre héros, une histoire complexe et intéressante mais malheureusement terriblement mal ficelée. Peu importe le côté que vous choisissez, vous ne disposerez que de très peu de contexte pour comprendre l’intrigue et l’organisation politique de ce monde bourré de termes imprononçables que l’on aura du mal à retenir. Au bout de quelques niveaux, on en est toujours à se demander où est-ce que l’on va et surtout dans quel but… Une section dans le menu vous permet de lire diverses explications sur le royaume et les personnages, mais les moins patients n’auront pas forcément le cœur à s’y attarder. D’autant plus que les textes du jeu sont uniquement disponibles en anglais…

Pouvoir suivre deux héros opposés reste cependant intéressant. Il n’est pas question de bon ou mauvais camp ici puisque les deux héros ne cherchent qu’à agir dans le bien de leur royaume. Le joueur est uniquement spectateur de leur conflit, l’histoire se déroulant de manière assez linéaire.

Des choix vous seront néanmoins proposés durant les niveaux entre deux phases de combat, durant lesquels vous serez amenés à gérer des questions militaires ou politiques, comme décider du sort de déserteurs ou encore choisir comment réagir face à une pénurie de rations. Mais bien que le jeu nous indique en début de partie que ces choix auront une grande influence sur le développement de notre royaume, il est assez difficile de se rendre compte dans quelle mesure cela fait réellement une différence puisque l’on n’a aucune indication des effets que nos choix peuvent avoir. De plus, chaque choix octroie un bonus différent pour les combats, ce qui nous met dans une position délicate : vaudrait-il mieux alors agir selon nos convictions, ou tout simplement choisir l’option nous accordant le meilleur bonus sans prendre la peine de les lire… ?

Sois beau et tais-toi

La bonne surprise du titre en revanche est sa direction artistique. Les graphismes en 2D aux textures soignées rendent le jeu très beau, de même que le design des personnages plutôt axé fantasy. Vous ferez également face durant l’aventure à un bestiaire conséquent et recherché, et les fins de niveaux vous permettront de recruter le boss que vous venez de battre en tant que nouvel Exemplar pour votre équipe.

La bande-son n’est pas non plus en reste avec de très jolis morceaux durant les niveaux, et l’un des ajouts appréciables de ce portage sur Nintendo Switch est bien évidemment la présence de voix japonaises en plus des voix anglaises. L’ambiance sonore aurait alors pu être l’un des points forts du jeu, si seulement les combattants disposaient de plus de répliques ! Malheureusement, chaque combat n’est qu’une répétition en boucle des mêmes cris de guerre, encore et encore… Au point que l’on finit par vite baisser le son pour ne plus les entendre.

Au bout du compte, Fallen Legion se présente comme un titre très beau et assez ambitieux dans ses choix, mais au gameplay trop simpliste et répétitif. Gérer ses quatre combattants en même temps rend les combat dynamiques mais devient vite compliqué, surtout lorsqu’il faut aussi surveiller leur barre de vie, la jauge de combos et les ennemis souvent nombreux, en plus d’essayer de parer les attaques adverses au bon moment. On préférera alors des sessions de jeu courtes pour éviter de se lasser, ce qui en fait un jeu plutôt adapté à la portabilité de la Switch.

Trailer

Notre critique de Fallen Legion : Rise to Glory

Ce portage sur Nintendo Switch est l’occasion pour les joueurs de découvrir un titre intéressant en proposant deux versions en une pour vivre l’histoire de deux points de vue différents. Fort de ses graphismes charmants et ses musiques entraînantes, il reste néanmoins très répétitif et pas vraiment adapté à de longues sessions de jeu. Avec finalement assez peu de nouveau contenu, Fallen Legion : Rise to Glory n’aura peut-être pas de quoi intéresser ceux qui avaient déjà pu toucher aux versions PS4 et PS Vita.

Graphismes88%
Gameplay50%
Scénario55%
Ambiance sonore67%
Durée de vie65%
Difficulté80%
On a aimé
  • Deux jeux en un
  • La direction artistique
  • L'ajout des voix japonaises
On a moins aimé
  • Trop peu de nouveautés
  • Le gameplay très rébarbatif
  • L'histoire difficile à suivre
68%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.