S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Minta Suzumaru
Scénariste : Minta Suzumaru
Éditeur : Boy’s Love IDP
Collection : Hana Collection
Genre : Yaoi
Public : + 16 ans
Contenu : 196 pages
Sortie : 2 septembre 2019
Prix : 7,95€
Statut de la série : One-shot

Acheter Site officiel

Résumé

« Mal à l’aise avec les filles et exaspéré par leur comportement, Himari choisit de s’inscrire dans un lycée exclusivement masculin. Ses débuts dans sa nouvelle classe se passent à merveille et, très vite, le jeune homme se lie d’amitié avec Gaku, l’un de ses camarades. Il y a néanmoins une ombre au tableau : ces derniers temps, il arrive à Himari de se réveiller avec le caleçon mouillé. Angoissé à l’idée d’avoir contracté une maladie grave, le garçon ne sait vers qui se tourner. Quand Gaku apprend ce qui tracasse son ami, il va le rassurer et lui apprendre à se masturber pour soulager ses petits « problèmes ». Au fil du temps, Himari se rend compte que l’amitié qu’il porte à son camarade de classe évolue en un autre sentiment… mais lequel ? Quand la tourmente de jeunes lycéens se transforme en une romance pure et sincère… »

Notre critique

Si l’on a l’habitude, dans les mangas Boy’s Love ou shôjo, des héros ou héroïnes très naïfs en amour, Golden Sparkle passe un cran au-dessus en nous présentant un jeune héros qui n’y connaît absolument rien en matière de sexe. Très angoissé par des questions physionomiques auxquelles il n’a jamais eu de réponses et embarrassé de découvrir que tous ses camarades de classe semblent beaucoup plus au courant que lui, Himari se confie à son nouveau meilleur ami, Gaku. Celui-ci lui propose alors de lui donner des leçons particulières…

Bien que le synopsis soit assez peu engageant, c’est finalement une histoire assez sympathique et douce qui se révèle à nous. Himari semble assez naïf de premier abord car il n’y connaît absolument rien en matière de sexe ou de masturbation, mais finalement c’est un jeune homme très franc et sûr de lui qui n’hésite pas à dire ce qu’il veut ou à parler franchement de choses qui mettraient d’autres mal à l’aise. Gaku, lui, a une réputation d’ancien « coureur » et profite au début de l’innocence et de l’absence de pudeur de Himari, mais il est finalement plus attentionné qu’il n’y paraît. Il se sent coupable d’erreurs qu’il a fait par le passé et, sentant qu’il commence à s’attacher à Himari, il va essayer de s’éloigner de lui par peur qu’il finisse blessé par le regard des autres si leur relation venait à être découverte.

Relation qui par ailleurs évoluera en romance petit à petit à mesure que les deux amis passent du temps ensemble, mais qui sera rendue compliquée par la manière dont cette relation a débuté et par le fait qu’aucun des deux ne parle franchement de ce qu’il ressent – Gaku par embarras et culpabilité, et Himari par manque d’expérience en amour et en relations sociales de manière plus générale. C’est dans l’ensemble une histoire assez touchante d’un premier amour entre lycéens.

Le trait plein de douceur et d’émotion de Minta Suzumaru rend la lecture très agréable tout en apportant une touche de sensualité sans non plus chercher à en faire trop. Le côté « relation secrète » à la limite du non-consenti (au début, seulement) donne un peu de piquant à l’histoire, même si la fin du manga laissera plus de place aux sentiments et à un début de relation plus conventionnel.

Notre critique de Golden Sparkle

Encore un one-shot bien sympathique de l’auteure Minta Suzumaru.

Scénario80%
Dessin85%
Edition90%
Originalité70%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Sensualité et tendresse
  • Le héros naïf mais trop franc
  • Jolis dessins
On a moins aimé
  • Néant
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.