S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Éditeur : Nis America
Développeur : Nippon Ichi Software
Genre : Jeu de Rôle/RPG
Version testée : PlayStation 4
Autre supports : PlayStation Vita, Nintendo Switch, PC
Langue : Textes en français
Classification : + 16 ans
Sortie en France : 21 septembre 2018
Taille d’origine : 13,82 Go
Prix moyen : 49,99€

Acheter Site officiel

Doit-on encore vous présenter Nippon Ichi Sotware ? Développeur derrière des jeux de référence comme la série des Disgaea ou The Witch and the Hundred Knight, il a su s’imposer dans son genre comme étant un éditeur incontournable où les titres attirent constamment les fans de J-RPG. Il s’essaie aujourd’hui à un style un peu différent, le Dungeon-Crawler. Exploration de donjons, pièges vicieux et monstre féroces seront votre quotidien, mais en sortirez-vous indemne ?

Un brin de curiosité

La sorcière Dronya et son apprentie Luca arrivent à Refrain, petit village tout ce qu’il y a de plus banal au premier abord. Mais celui-ci cache en réalité un labyrinthe souterrain, c’est d’ailleurs pour cette raison que notre héroïne s’y rend. Elle souhaite percer les secrets qu’il renferme, et pour cela, elle va se servir d’un mystérieux livre, le Tractatus de Monstrum. Grâce à lui, notre chère sorcière va pouvoir créer des pantins et les envoyer explorer à sa place l’immense donjon puisque aucun humain ne peut y pénétrer. C’est là que vous entrez en scène !

Premiers pas

Vous aurez donc la possibilité de créer plusieurs pantins différents pour explorer les souterrains : chevalier, guerrier, magicien, danseuse etc… Vous pourrez également choisir leur sexe, de quoi varier les styles. Pensez à faire un groupe équilibré car le jeu vous pénalisera si vous ne pouvez pas vous soigner !

Vous voilà donc lâchés dans ce labyrinthe, en vue intérieure, vous explorez les lieux avec pour seul repère une carte qui se dévoile à mesure que vous progressez. Faites bien attention car des monstres s’y cachent et vous ne pourrez pas les voir tant que vous n’aurez pas débloqué des pétitions occultes grâce au mana récoltés sur les murs. Ces pétitions faciliteront votre exploration puisque vous verrez grâce à elles vos ennemis apparaître à l’écran,  vous pourrez aussi casser des murs, augmenter ou baisser la force des monstres pour remporter plus de butins, etc…

Gérer vos pantins

Lors de vos pérégrinations, vos pantins reviendront souvent amochés ou même cassés (perte de bras ou jambes). Quand vous ne pouvez plus faire un pas ou que votre groupe est épuisé, revenez à la Carriole. Certes vous perdrez des butins, mais il vaut mieux faire cela que mourir et tout perdre, non ? Il sera possible de réparer vos poupées à l’aide des matériaux récupérés ici et là. Si vous pensez que certaines d’entre elles sont devenues trop faibles ou dépassées et que vous souhaitez récupérer leurs pièces, vous pourrez les détruire. Attention car ce sera définitif, aucun retour en arrière ne sera possible !

L’exploration et l’histoire

Le système pour avancer dans l’histoire est particulier, l’onglet Compte-rendu correspond à la trame principale et pour y avoir accès, vous serez obligés de Partir en expédition dans le labyrinthe. Des ! s’afficheront alors sur votre carte, à vous de vous y rendre pour vivre un événement, au bout d’un certains nombre, un Boss vous attaquera. Une fois la menace vaincue, on vous proposera de quitter les souterrains pour enfin poursuivre le scénario. À partir de là s’en suivra des phases de dialogue plus ou moins longues qui vous permettront de faire mieux connaissance avec les habitants de Refrain, d’en apprendre plus sur le labyrinthe et ce qui s’y trame autour. L’idée est bien pensée mais on aurait préféré que l’histoire principale se mélange naturellement à l’exploration car il faut l’avouer, ça casse un peu le rythme !

Ce que l’on retient surtout, c’est la manière dont Nippon Ichi raconte la trame… certaines scènes seront classiques tandis que d’autres pencheront vers la poésie sur un ton mélodramatique, comme par exemple la pièce racontée par Luca, l’apprentie de Dronya, où deux enfants se retrouvent prisonniers d’un démon.

Trailer

Notre critique de Labyrinth of Refrain : Coven of Dusk

Une nouvelle fois, Nippon Ichi nous offre un titre de qualité en nous proposant un style de jeu inédit chez eux, le Dungeon-Crawler. Certains pourraient ne pas apprécier le fait de jouer avec des pantins plutôt que le personnage principal, Dronya, mais cela n'empêche pas au titre de séduire !

GRAPHISMES75%
GAMEPLAY75%
SCÉNARIO80%
AMBIANCE SONORE98%
DURÉE DE VIE80%
DIFFICULTÉ60%
On a aimé :
  • Une ambiance folle
  • Des musiques magnifiques
  • Texte en français
On a moins aimé :
  • Devoir explorer obligatoirement le labyrinthe pour pouvoir avancer dans la trame principale
  • On ne joue pas l'héroïne...
78%Note Finale

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.