S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Fuyu Natsushita
Scénariste : Fuyu Natsushita
Éditeur : Boy’s Love IDP
Collection : Hana Collection
Genre : Yaoi
Public : + 16 ans
Contenu : 176 pages
Sortie : 5 mars 2019
Prix : 7,95€
Statut de la série : One-shot

Acheter Site officiel

Résumé

« Kazumasa, récemment marié, s’accommode parfaitement de son nouveau rôle d’homme au foyer, d’autant qu’il aime passionnément son époux, le beau Takaomi. Par contre, le sexe, c’est une autre affaire : ils sont tous les deux seme ! Et il est hors de question pour Kazumasa de laisser quoi que ce soit approcher son arrière train, même si le contrat de mariage lui impose de rapidement donner naissance à un héritier pour le clan de son conjoint… Mais Takaomi non plus n’a pas l’air prêt à échanger les rôles, et tient à respecter les envies de son partenaire. À situation désespérée, méthode désespérée : Kazumasa va tout mettre en œuvre pour apprendre à faire fondre son amant, même si pour cela, il doit tester lui-même. Entre quiproquos, scènes chaudes et moments de tendresse, le charmant couple arrivera-t-il à ses fins ? »

Notre critique

Avec Le maître de maison est un alpha, Fuyu Natsushita vient enrichir un peu l’omegaverse avec un titre qui sort de l’ordinaire. Dites adieu au classique schéma alpha x omega : ici, les deux protagonistes sont des alphas ! Kazumasa et Takaomi, bien qu’unis par un mariage arrangé par leurs familles, s’aiment tendrement et apprennent peu à peu à vivre ensemble. Et tout se passe pour le mieux dans leur vie de couple… sauf au lit. Etant tous deux des « seme » et Kazumasa étant très peu enclin à changer de rôle, leurs rapports sont compliqués et la pression de faire naître un hériter se fait d’autant plus grande. Ne parvenant pas à communiquer avec son mari, Kazumasa décide d’aller voir un spécialiste aux méthodes peu conventionnelles.

Depuis quelques temps, les titres appartenant à l’omegaverse (univers particulier dans lequel tous les couples peuvent procréer, et dont les principes sont expliqués en détail au début de chaque manga) se font de plus en plus nombreux en France. Pourtant, bien que cet univers offre de nombreuses possibilités en divisant la population en trois catégories (alphas, betas et omegas), la grande majorité des titres se contentent de présenter des relations alpha x omega, sur des fonds de « relation interdite » ou encore d’« âmes sœurs ».

C’est quelque chose de différent que l’on découvre ici, avec une histoire mettant en scène deux alphas, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Pas d’histoire ici d’interdits, de passion dévorante et incontrôlable ou autre ; juste l’histoire d’un couple ordinaire avec des problèmes assez classiques. L’un des deux époux, Kazumasa, ayant une préférence pour les femmes, il refuse de lâcher le rôle du « dominant », mais souffre de ne pas avoir l’impression de satisfaire son mari et sa famille qui attend de lui un héritier.

Le manga, réservé on le rappelle à un public de plus de 16 ans, aborde sans aucun complexe le thème de la sexualité, présenté ici de manière réaliste. Le manga ne subit d’ailleurs pas d’auto-censure durant les scènes de sexe. Etant donné que la sexualité des personnages est le thème principal de l’histoire, il faut s’attendre à ce que tout tourne autour : la relation amoureuse entre les protagonistes est déjà établie et, bien que l’on sente bien leur amour l’un pour l’autre, le manga n’a pas pour ambition de nous faire suivre un développement romantique.

La particularité un peu étrange de l’histoire est la place qu’occupera un troisième personnage, une sorte de conseiller matrimonial travaillant avec les couples sur les problèmes liés au sexe. On entre par conséquent dans un sujet assez tabou, ce qui est d’ailleurs une des thématiques de l’histoire : celui de parler de sa sexualité. Les méthodes un peu extrêmes de ce conseiller – qui cache par ailleurs un certain secret – risquent ainsi de mettre un peu mal à l’aise, ou au contraire de ravir le lecteur, tout dépendra des personnes.

Une chose est sûre, c’est que ce titre apporte quelque chose de nouveau et d’assez inattendu, le tout avec des dessins vraiment très beaux. L’auteure représente les corps de ses personnages avec beaucoup de réalisme, tout en leur donnant des expressions, postures et mimiques pleines de charme. La mise en page est dynamique à souhait et l’auteure a su trouver le juste milieu entre réalisme et érotisme, pour un résultat très réussi.

Notre critique de Le maître de maison est un alpha

Un titre qui apporte un vent de fraîcheur sur l’omegaverse tout en abordant sans complexes ou tabous le thème de la sexualité dans un couple.

Scénario75%
Dessin90%
Edition90%
Originalité85%
Mise en scène75%
Intérêt sur la durée75%
On a aimé
  • Un omegaverse qui change
  • Très beaux dessins
  • Sexualité sans complexe
On a moins aimé
  • Uniquement centré sur le sexe
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.