S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Éditeur : Rising Star Games
Développeur : Toybox Inc.
Genre : Gestion
Version testée : PlayStation 4
Autre support : Nintendo Switch
Langue : Textes en français
Classification : + 3 ans
Sortie en France : 21 septembre 2018
Taille d’origine : 751,96 Mo
Prix moyen : 44,99€

Acheter Site officiel

Introduction

Gérer son propre café ? Pourquoi pas. Mais avec un dragon, c’est tout de suite beaucoup tentant ! C’est en tout cas ce que nous propose Little Dragons Café, un titre développé par TOYBOX Inc. et Aksys Games, et édité par Rising Star Games.

Disponible sur Nintendo Switch et PlayStation 4, ce jeu de gestion avec quelques aspects d’aventure nous plonge dans un univers mignon et reposant, par le créateur de Harvest Moon.

Bienvenue au LDC !

On commence le jeu en choisissant notre personnage entre deux jumeaux, qu’il est possible de nommer comme il nous plaît. Choisissez bien cependant, car vous ne pourrez pas changer de personnage par la suite, l’autre jumeau vous servant d’assistant au café.

Ces deux enfants vivent avec leur mère, unique gérante d’un petit café sur une île paradisiaque. Tout se passait bien jusqu’au jour où leur mère tombe gravement malade et qu’ils se retrouvent seuls à devoir gérer le café ! La clé de sa guérison semble toutefois liée aux dragons, et c’est avec ce seul indice que les jumeaux décident d’élever un bébé dragon tout en continuant de tenir le café, dans l’espoir de trouver un moyen d’aider leur mère.

Malgré la tragédie qui frappe nos petits jumeaux au début du jeu, l’ambiance au Little Dragons Café est généralement toujours joyeuse et bonne entente. Vous êtes rapidement rejoints par trois personnes qui vous aideront au café en plus du jumeau que vous n’incarnez pas, ainsi que par un mystérieux vieillard aux pouvoirs magiques surprenants. Toujours de bonne humeur, votre petite équipe va accueillir et aider les visiteurs occasionnels du café, tous très particuliers : une sorcière ayant perdu ses pouvoirs, un loup-garou, ou encore un fantôme fauteur de troubles…

Chaque personnage est plutôt attachant et reviendra visiter votre café durant les chapitres suivants. Bien que l’histoire soit généralement assez cliché et un peu naïve, elle reste sympathique et toujours porteuse de messages positifs.

Pas de Little Dragons Café sans dragon

L’intérêt principal de Little Dragons Café, vous l’aurez deviné, est bien évidemment votre dragon. Ce petit, dont vous assistez à la naissance et dont vous choisissez le nom, vous accompagnera partout en toute circonstance, et vous pourrez le voir grandir au fil des chapitres. Au fur et à mesure de sa croissance, il pourra vous assister dans votre exploration de différente manière : chasser les bêtes sauvages pour obtenir de la viande, couper les herbes épaisses et, une fois assez grand, vous emmener sur son dos explorer les endroits inaccessibles à pieds.

Votre dragon grandit assez lentement, et vous devrez le nourrir régulièrement si vous voulez qu’il vous aide à explorer. En fonction des plats que vous lui donnerez, sa couleur changera progressivement d’un jour à l’autre, et ce, autant de fois que vous le désirerez.

Mais malgré son aspect très mignon et original, Little Dragons Café révèle malheureusement assez vite ses limites… L’exploration se fait rapidement très répétitive, et les activités liées au café sont finalement assez peu nombreuses. Le jeu ne devient véritablement intéressant qu’à partir du chapitre 6, lorsque votre dragon devient assez grand pour voler et que plus de clients commencent à visiter votre café.

L’île que vous explorez est découpée en différentes zones, la plupart accessibles uniquement à dos de dragon, et les ingrédients que vous y trouverez varieront grandement mais pourront être cultivés automatiquement dans le potager près du café une fois découverts. Chaque partie de l’île offre un paysage et une musique d’ambiance différents, ce qui donne un aspect exploration plutôt intéressant, même si on a assez vite fait d’en faire le tour. On privilégiera toujours les déplacements à dos de dragon dès que ceux-ci seront disponibles, les déplacements à pieds étant plutôt pénibles : votre personnage se cogne aux obstacles et rate ses sauts assez souvent, et quelques petits bugs rendent l’expérience assez agaçante par moment.

Sur place ou à emporter ?

Il ne faudra toutefois pas négliger votre café : vous pouvez y retourner à tout moment grâce à une simple touche et vous occuper de servir les clients, de plus en plus nombreux au fil des chapitres. Le service ne demande pas beaucoup d’efforts, puisque vous vous contentez de prendre les commandes et servir les plats, le jeu ne vous demandant pas de retenir quelle commande va à quel client. L’exercice devient vite lassant néanmoins, surtout qu’une fois de plus, le manque d’optimisation des déplacements se fait sentir : vos équipiers vous poussent ou se mettent sur votre chemin constamment, rendant la tâche plus ardue qu’autre chose.

Un peu plus intéressant en revanche : la composition des plats au menu de votre café. Vous trouverez des recettes en parlant aux personnages ou en explorant l’île, et vous pourrez les cuisiner en variant le choix d’ingrédients. Les séquences de cuisine prennent la forme d’un petit jeu de rythme qui gagne en difficulté selon la complexité du plat.

Selon les ingrédients utilisés, leur goût et leur qualité, vous obtiendrez un plat à la saveur différente et il vous faudra composer votre menu en fonction des goûts de vos visiteurs. Si durant un chapitre un personnage vous dit aimer les choses sucrées, vous gagnerez des points en proposant des plats très sucrés au menu, etc. Vous trouverez de meilleures recettes et ingrédients au fil du jeu, aussi la composition et préparation des menus sera un aspect à constamment travailler.

Si votre staff est là pour prendre le relai durant votre absence, il se retrouvera en outre souvent débordé sans vous, aussi n’espérez pas avoir une bonne évaluation en fin de journée en leur laissant faire tout le travail. Aucune pénalité ne vous attend néanmoins, alors vous pourrez décider de dédier votre journée à l’exploration ou au service selon vos besoins ou vos envies, tout simplement.

Un peu répétitif, mais décidément très beau

Les musiques appuient un peu sur l’aspect répétitif du jeu : même si durant l’exploration elles varient assez et sont pour la plupart plutôt sympathiques, entendre sans cesse les mêmes pistes durant les scènes de l’histoire finit par être un peu lassant.

Autre défaut notable : la localisation française, visiblement faite sans aucun contexte comme c’est malheureusement souvent le cas dans le milieu de la traduction du jeu vidéo. On ressent vite le résultat : malgré des formulations correctes, certaines phrases n’ont pas beaucoup de sens dans le contexte, d’autres sont carrément laissées en anglais ou en japonais, et plusieurs plats ou objets du jeu ont des noms complètement à côté de la plaque…

En conclusion, Little Dragons Café ne sera peut-être pas à la hauteur des attentes que l’on pouvait en avoir, et est actuellement sans doute un peu cher pour le contenu proposé, mais il serait un peu sévère de le juger uniquement sur ce qu’il n’a pas. Les activités n’étant pas nombreuses, il ne parviendra peut-être pas à nous tenir occupés des journées entières, mais à petite dose, il reste un jeu incroyablement mignon et reposant. Et une fois les premiers chapitres un peu lents passés, vous vous retrouverez bien vite à court d’ingrédients pour vos menus ou face à des salles pleines de monde, aussi vos journées ne seront pas toujours de tout repos !

De plus, certaines recettes ou ingrédients demanderont de passer pas mal de temps à explorer l’île, ce qui donne finalement une durée de vie et une difficulté plutôt honorables au jeu. Et on aura beau dire, parcourir l’île à dos de dragon reste vraiment une expérience très sympa.

Trailer

Notre critique de Little Dragons Café

Alors qu’il promettait une expérience unique et prenante, Little Dragons Café décevra sans doute un peu ceux qui s’attendaient à un jeu de gestion complexe et diversifié. Les limites du gameplay se font vite sentir, et le contenu proposé est bien trop répétitif, surtout en début de jeu… Mais là où il tient ses promesses en revanche, c’est pour son univers adorable et coloré, rempli de personnages charmants et d’exploration reposante à dos de dragon, qui ne finit jamais de nous émerveiller.

Graphismes93%
Gameplay75%
Scénario70%
Ambiance sonore65%
Durée de vie84%
Difficulté70%
On a aimé
  • Terriblement mignon et reposant
  • L'exploration à dos de dragon
  • Bonne durée de vie
On a moins aimé
  • Très vite répétitif
  • Peu d'améliorations et de choses à faire au début
  • Traduction française bon marché
76%Note Finale

2 Réponses

  1. SuzuKube

    Personnellement, j’y ai joué sur Switch et vraiment le jeu ralenti beaucoup, ce qui le rend pas toujours très agréable… La version PS4 a l’air de mieux s’en sortir à ce niveau 🙂 ! Après je me demande si ce n’est pas un jeu pour les enfants, je l’ai trouvé très simple ?

    Répondre
    • Lia

      Sur PS4 pro je n’ai aucun ralentissement, si c’est le cas sur Switch c’est vraiment dommage.
      Je pense que le jeu convient aussi bien aux enfants qu’aux « grands enfants » ; à un certain stade les recettes deviennent plus difficiles à trouver, et le café accueille plus de clients, du coup les pénuries d’ingrédient arrivent vite. Mais il ne faut pas s’attendre à quelque chose de trop complexe non plus, c’est sûr ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.