S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Soleil Manga, Master & Slave, Manga, Critique Manga, Ai Hibiki, Dessinateur : Ai Hibiki
Scénariste: Ai Hibiki
  Éditeur : Soleil Manga
Collection : Shojo
Genre : Tranche de vie
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 11 octobre 2017
Prix : 6,99 €
Statut de la série : Terminée en 1 tome

ACHETER SITE OFFICIEL

Résumé
C’est l’histoire de Kanna, l’héritière d’une famille riche et de Kô son serviteur depuis l’enfance, qui a le même âge qu’elle. Kanna aime dépenser et aime faire savoir qu’elle a de l’argent. Elle se déplace toujours avec Kô qui la sert maintenant depuis 10 ans et qui réalise pour elle ses moindres caprices. Un jour, en rentrant chez elle, Kanna apprend que son père a fait faillite et elle se retrouve sans un sou du jour au lendemain. Elle regrette l’absence de Kô en ce jour le plus horrible de sa vie mais ce dernier au même moment hérite d’une grosse entreprise et devient riche à son tour. Les rôles s’inversent alors complètement et Kô a bien l’intention de profiter de son nouveau statut et d’inverser les rôles en faisant de Kanna son esclave. Veut-il prendre sa revanche sur Kanna en l’exploitant au maximum ou veut-il simplement la garder pour lui seul ?
Notre critique
Master & Slave est un one shot de shojo érotique. Contrairement à un shojo classique, ici c’est la domination qui règne en maître.
Tantôt maître, tantôt esclave, Kanna et Kô nous font découvrir deux facettes de leur personnalité. Outre ce côté érotique qui reste tout de même dans la retenue, Master & Slave nous fait part des différences entre les classes sociales et du processus d’adaptation lors du passage de l’une à l’autre. Ce petit jeu de domination ne s’arrête pas aux héros de l’histoire mais tous les personnages en font les frais comme notamment quand Kanna lors d’une même soirée peut se montrer dominatrice face aux autres filles de la classe et totalement sous le contrôle de Kô l’instant d’après.

 

Soleil Manga, Master & Slave, Manga, Critique Manga, Ai Hibiki,

En parallèle, la trame traite de sujets familiers et récurrents : un amour de longue date qui est caché à l’autre, même si pour une fois c’est le personnage masculin de Kô qui est dans cette position, un amour naissant, présenté ici par Kanna et une rivalité amoureuse quand arrive Kyôya, un garçon de leur classe, ou encore celui d’un sauvetage de la promise par son bien aimé face à un garçon mal intentionné.

Les dessins sont également très typés shojo.
Master & Slave est un des nombreux one shot écrits par Ai Hibiki. Elle a également publié « Teach Me Love » qui était censé être également un one shot mais qui, sous l’impulsion du public, est devenu une série, terminée au japon en 10 tomes. Le 8ème tome est prévu chez nous pour janvier 2018.
Notre critique de « Master & Slave »
Scénario80%
Dessin79%
Édition70%
Originalité73%
Mise en scène73%
Intérêt sur la durée71%
On a aimé
  • Récit dynamique, bien pour un one shot
  • Certains fondamentaux du shojo sont présents
  • Traitement du rapport dominé / dominant rendant les protagonistes attachants
On a moins aimé
  • Arrières plans peu travaillés
  • Dénouement attendu
  • Adaptation un peu trop rapide aux nouveaux statuts sociaux des personnages
74%Note Finale

A propos de l'auteur

Tombée dans l'univers manga par hasard, elle ne l'a plus lâché et en est devenue passionnée. Plus attirée par le shojo et le shonen, elle n'a pas peur de relever des défis et de découvrir d'autres styles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.