S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessin: Kaori Ozaki
Scénario: Kaori Ozaki
Editeur: Delcourt/Tonkam
Collection: Shonen
Genre: Tranche-de-vie, Drame
Public: + 14 ans
Contenu: 224 pages
Sortie: 29 mai 2019
Prix: 7,99 euros
Statut: Terminée en 1 tome

Acheter Site Officiel

Résumé

Ce livre est un recueil de trois histoires:

Les hauts de pluie et lune: Akari vit une fin de collège un peu chamboulée: sa meilleure amie se trouve un petit copain et elle se fait agresser par un homme dans le train. Ces évènements font qu’elle se coupe de toute relation sociale jusqu’au jour où elle croise l’ancien petit copain de son amie. Ensemble, ils tentent de trouver leur voie.

Jour de neige: Un jour d’hiver, une bibliothécaire laisse entrer un vagabond et son fils dans la bibliothèque afin qu’ils puissent se réchauffer. A la fin de la journée, elle leur propose de revenir quand ils le voudront. Elle ne les reverra qu’une fois dans de mystérieuses circonstances.

Mermaid Prince: Orphelin, Mugi a dû suivre sa sœur et son mari à Okinawa. Sur place, il a du mal à se lier avec qui que ce soit jusqu’au jour où il croise le chemin de Matori qui le prend en affection et l’invite chez elle. Là-bas, il entend parler d’une mystérieuse sirène.

Notre critique

Ces trois récits sont contés de manière douce avec un très beau dessin. Cependant, ils abordent tous une thématique difficile qui fait que ce livre sera difficile à comprendre pour un lecteur trop jeune, ce qui explique pourquoi il est conseillé à partir de 14 ans.

Les hauts de pluie et vents parlent de l’adolescence et des chamboulements qui peuvent survenir à cette période de la vie. Le personnage principal se détache de sa meilleure amie car cette dernière tombe amoureuse puis elle se fait agresser dans un train (elle se fait ‘frotter’ par un inconnu). Elle n’en parle pas et se laisse écraser par son secret au point de devenir presque asociale. Elle a beaucoup de mal à se projeter dans l’avenir. Le personnage donne l’impression de se complaire dans la solitude mais il lui faudra rencontrer par hasard l’ex petit ami de son ancienne amie pour trouver sa voie et avoir l’air enfin bien dans sa vie.

Le personnage donne l’impression d’agir de manière irrationnelle, voire de manière complètement mécanique, sans aucun sentiment. Son cheminement n’est pas évident à comprendre, ce qui montre le chaos qui l’habite. Le revirement à la fin de l’histoire et le dénouement heureux du personnage qui a trouvé sa voie laisse dubitatif. A-t-elle vraiment fait la paix avec elle-même?

L’histoire est belle mais aurait mérité d’être un peu plus développée car le lecteur cherchera longtemps le déclic qui a permis à l’héroïne de trouver sa voie.

Jour de neige: Ce récit tient plus du conte. Il met néanmoins en avant l’exclusion et le rejet de la différence. La transformation du vagabond et de son fils reste sujet à questionnement. Néanmoins, il faut y voir une fable plutôt qu’une histoire classique.

Mermaid Prince: Dans ce récit, on aborde la difficulté de l’intégration au travers du personnage de Mugi, originaire de Tokyo, qui se retrouve à Okinawa où il a dû suivre sa sœur. Déstabilisé par son nouvel environnement, le jeune homme refuse tout contact jusqu’au jour où il rencontre Matori, qui a aussi son lot de problèmes (ses parents sont séparés). Sa curiosité s’éveille lorsqu’il entend parler d’une vieille légende qui parle d’une sirène qui exauce les vœux. Lorsque le mari de sa sœur a des problèmes, il mettra tout en œuvre pour aller à la rencontre de cette sirène pour aider son beau-frère. Par ce geste, il s’ouvre aux autres et accepte son nouvel environnement.

Les trois histoires sont plaisantes à lire et contiennent beaucoup de sensibilité. Elles conviennent très bien à un public adolescent qui est susceptible de traverser les mêmes phases de questionnement. Le livre est très positif car, malgré les thèmes abordés, les fins des trois histoires sont optimistes. Ce recueil est à mettre entre toutes les mains à partir de 14 ans.

L’édition est belle et la couverture bleue avec les détails irisés est dans la thématique de la troisième histoire du recueil. Petit bémol, même si l’illustration de la première de couverture est très jolie, elle ne représente pas ce qui se passe réellement dans l’histoire.

Notre critique de Mermaid Prince
De questionnements en réponses...
Scénario90%
Dessin90%
Edition90%
Originalité90%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • Le dessin.
  • La manière dont les thématiques sont abordées.
  • La fin positive des récits.
On a moins aimé
  • Rien.
90%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.