S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Éditeur : NIS America
Développeur : Kadokawa Games
Genre: J-RPG 
Version Éditeur : PlayStation 4
Autre Supports: PlayStation Vita
Langue : Voix japonaises, textes anglais
Classification : + 12 ans
Sortie en France: 28 septembre 2018
Taille d’origine: 1,43 Go
Prix Moyen : 34,99€

Acheter Site officiel

Série culte au Japon depuis sa création en 1991, Metal Max ne jouit pas du même engouement dans nos contrées puisque à l’exception des férus d’importations, aucun opus n’a était édité en Frane. Metal Max Xeno est donc le premier opus à arriver sur nos consoles pour fêter les 25 ans de la licence !

L’histoire vous place dans la peau de Talis, un des rares survivants d’une humanité quasi éteinte. Il y a un demi-siècle, le NDA, un ordinateur mère, est devenu complètement fou et à déclenché une guerre mondiale entre les humains et les machines. De nos jours, dans un Japon dévasté, vous devrez explorez cette terre et chercher des alliées pour mener une guerre de vengeance contre les machines.

On va être directe, le scénario n’est pas vraiment le point fort du jeu avec son déroulement prévisible, ses personnages mal écrits et ses scènes hors propos par moment. Dommage car l’histoire pouvait donner lieux à une réflexion sympathique sur la machine et le rapport à l’humain entre autre. Au final, on se contentera de dénicher des lieux et des survivants pendant la dizaine d’heures nécessaire pour finir le jeu – un peu plus si vous êtes sur les quêtes annexes.

Concrètement, vous passerez la majeure partie du temps à bord de votre Tank que vous pourrez personnaliser à loisir – changer la peinture, les armes, le moteur, etc.) et l’autre partie à pied. Dans la théorie, l’idée est intéressante de proposer deux phases distinctes mais dans la pratique, cela n’apporte rien de plus et hormis surveiller la barre de vie de nos personnages une fois à pied, tout est identique. Ces phases sont tellement plates qu’au final, on prendra vite l’habitude de foncer dans le tas en espérant avoir un niveau suffisant pour vaincre nos adversaires sans soucis..

Petite exception, par moment, certains affrontements sont un peu plus corsés et apportent une dimension un peu plus stratégique avec des ennemis aux boucliers élémentaires nécessitant le bon type pour être détruit. Pas extraordinaire mais cela permet de nous garder concentrés quelques fois, surtout avec une difficulté aussi aléatoire. Tantôt inexistante, tantôt extrême.

Concernant votre Tank, il profite d’un système d’équipement qui offre pas mal de possibilités. Par exemple, choisir son moteur est très important car ce dernier détermine votre défense et le nombre de point de vie du véhicule. De plus, il faudra combiner correctement ses différentes armes pour faire face à toutes les situations. et surtout, prendre en compte la gestion de munitions. Une fois à sec, votre Tank ne sera rien de plus qu’une énorme boîte de métal roulante.

Les personnages ont également droit à un système de personnalisation via un système de compétence. Toutefois, ce n’est pas l’expérience qui permet d’attribuer des points mais la réussite de petits défis en jeu – trouver X coffres, utiliser Y ou Z armes, etc.

Graphiquement parlant, le titre n’est clairement pas à la hauteur de la PlayStation 4 ni même de la Vita et affiche un retard qui nous renvoie plusieurs années en arrière. Hormis les tanks et les personnages – malgré une animation étrange pour ces derniers -, le reste est malheureusement pauvre avec des décors vides, des copié-collé de chaque bâtiment détruit et des textures grossières. La partie sonore est un peu mieux avec quelques musiques sympas et le doublage japonais.

*Suite à un problème d’upload, les images du test sont issus d’une version japonaise

Trailer

Notre critique de Metal Max Xeno

Ce Metal Max Xeno est une cruelle déception. Malgré quelques rares bonnes idées, le tout reste clairement en dessous des standards minimums pour faire un bon jeu et on passera volontiers notre chemin, à moins d'être très curieux.

Graphismes15%
Gameplay40%
Scénario15%
Ambiance sonore30%
Durée de vie30%
Difficulté40%
On a aimé :
  • Customiser son tank
  • Quelques musiques sympas
On a moins aimé :
  • Réalisation ratée
  • Scénario mal exploité
  • Manque de contenu
25%Note Finale

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.