S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Ryo Shinou
Scénariste : Ryo Shinou
Éditeur : Boy’s Love IDP
Collection : Hana Collection
Genre : Yaoi
Public : + 16 ans
Contenu : 176 pages
Sortie : 7 mai 2019
Prix : 7,95€
Statut de la série : One-shot

Acheter Site officiel

Résumé

« Kei Katagiri, un escort boy populaire, a rendez-vous avec une cliente pour un cours de plaisir sexuel. Or, lorsqu’il arrive sur les lieux du rendez-vous, ce n’est pas une femme qui l’attend… Mais un homme, Kôji Naruse ! Celui-ci demande à Kei de faire comme s’il était une femme, mais Kei, hétéro, n’est pas vraiment enchanté. Comme Kôji a payé, il décide tout de même de lui donner un cours pour le dédommager, mais il s’agit d’un cours bien différent de celui auquel Kôji s’attendait… Entre malentendus, déceptions et désillusions, plongez dans l’histoire drôle et tendre de deux hommes qui peinent à trouver l’amour ! »

Notre critique

Première publication de l’auteure Ryo Shinou en France, le one-shot Nyu Boy nous fait découvrir l’histoire d’un escort boy trentenaire résolu à ne plus connaître de relation stable et d’un jeune homme tourmenté par son homosexualité et persuadé qu’il ne pourra jamais être aimé.

Tout commence quand Kei Katagiri, homme séducteur et charmeur se prostituant sous couverture de « cours de plaisir » dédiés aux femmes, va rencontrer une cliente un soir et découvre avec surprise que c’est un jeune homme qui l’attend. Celui-ci, Kôji Naruse, s’est en effet fait passer pour une femme au téléphone pour demander ses services.

Si au début Kei, qui ne se sent pas du tout attiré par les hommes, refuse sa requête, il finit par accepter bon gré mal gré. Mais le « cours » qu’il donne à Naruse est loin de correspondre aux attentes du jeune homme, puisque Kei va tout faire pour tourner autour du pot, allant jusqu’à transformer leur session en quelque chose de totalement loufoque et délirant ! Et bien que tout aurait pu s’arrêter là, un malheureux (ou bien heureux ?) accident va les pousser à se rencontrer à nouveau…

Nyu Boy, c’est d’abord une ambiance assez déjantée qui enchaîne les surprises, les scènes improbables et les réactions exacerbées pour un mélange de choc qui nous laisse assez éberlués ! La scène complètement surréaliste de la première soirée entre Kei et Naruse au début du tome met tout de suite le ton, et globalement ce sont beaucoup de passages surprenants qui nous attendent au fil de l’histoire.

Mais rapidement, ce ton humoristique va s’effacer pour laisser place à quelque chose de plus sérieux et dramatique lorsque les personnages commencent à se raconter leurs histoires. On découvre ainsi que l’attitude positive et souriante de Naruse cache en vérité un très grand complexe, car il n’arrive pas du tout à s’accepter tel qu’il est et est même convaincu que son homosexualité est une maladie abjecte et repoussante. Raison pour laquelle il s’est persuadé que faire appel à un prostitué était la seule chose qu’il pouvait faire pour se sentir aimé, quitte à ce que ce soit pour de faux.

En apprenant à le connaître et face aux révélations de Naruse qui s’ouvre totalement à lui et lui confie ses angoisses les plus intimes, Kei va peu à peu remettre en question ses propres choix de vie. Célibataire de par la nature de son métier, il réalise alors que lui aussi se sent peut-être en manque d’amour et aimerait une connexion autre que physique avec quelqu’un. De plus, il s’attache rapidement à Naruse en plus d’éprouver beaucoup d’empathie vis-à-vis de ses souffrances.

C’est donc une histoire d’amour sur un contexte assez atypique que nous propose ce titre, sur fond tantôt d’humour loufoque et tantôt de drame et d’émotions intenses, à chaque fois appuyées par un style de dessin n’hésitant pas à insister sur les expressions faciales des personnages, leurs poses et la mise en scène de façon générale pour offrir un style plutôt unique.

Ce sont par ailleurs de très beaux dessins qui nous attendent ici, avec des décors bien travaillés et étonnamment peu de cases blanches ou fades. Tout est très soigné et l’auteure n’abuse pas non plus des carricatures, réservées aux passages les plus délirants des scènes comiques, la tendance générale allant plutôt dans le réaliste avec, en outre, des scènes érotiques très explicites en accord avec le ton de l’histoire et le scénario.

Notre critique de Nyu Boy

Loufoque et parfois un peu dépaysant, Nyu Boy nous fait découvrir une histoire d’amour finalement très attendrissante entre deux personnages mal-aimés, le tout enveloppé par une bonne dose d’émotion mais aussi beaucoup d’humour déjanté et des dessins très réussis.

Scénario75%
Dessin85%
Edition85%
Originalité80%
Mise en scène75%
Intérêt sur la durée70%
On a aimé
  • Histoire d'amour attendrissante
  • Beaux dessins et décors travaillés
  • Des thèmes sérieux bien abordés
On a moins aimé
  • Parfois un peu trop déjanté
75%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.