S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Tomo Kurahashi
Scénariste : Tomo Kurahashi
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Yaoi, romance
Public : Public averti
Contenu : 180 pages
Sortie : 24 octobre 2019
Prix : 8,99 €
Statut de la série au Japon : Terminé, oneshot

Acheter Site officiel

Résumé

Ken Mikoshiba a 22 ans et depuis peu, il est professeur à temps partiel. Or, il a un secret dont il ne peut pas parler au lycée : c’est un fan d’idols (et masculins en plus !). Tandis qu’il passe des jours tranquilles, un incident se produit : un élève découvre son secret et lui dit que s’il ne veut pas que ça se sache, il doit devenir son chien. Autrement dit, il se fait manipuler par un lycéen qui ressemble à un monstre ?!

Notre critique

Nul doute à la lecture du résumé, Pink & Mameshiba fleurait vraiment le déjà lu… Bingo ! Rien d’original dans ce oneshot qui n’a pour avantage que son format unique et ne pourra compter que sur les super fans du genre pour trouver un lectorat satisfait.

Ken est un jeune professeur, qui ressemble à un adolescent englué dans ses complexes et autres petites manies honteuses car puériles, rien de surprenant dans un yaoi. Le genre pullule de ce type de personnage créé pour être persécuté dans son passé comme son présent. C’est exactement ce qui est arrivé et arrive encore à Ken.

Enfermé dans sa bulle de fan d’idols, il est devenu professeur sur simple influence de sa sœur aînée qui paraît être sa seule amie et confidente. En dehors de ça, il vit une petite vie paisible entre son travail et sa passion qui accapare tout son temps et ses économies. Autant vous dire que Ken est l’archétype du fan qui est prêt à acheter tout objet marketing imaginable…

C’est d’ailleurs ce qui le perd puisque Kurokawa, un élève de son lycée, est aussi vendeur dans une boutique que Ken fréquente assidument ! Son honteux secret est un hameçon que Kurokawa va agiter dans tous les sens pour faire de Ken son compagnon quotidien.

Leurs rapports sont d’abord presque amicaux, Kurokawa semblant uniquement vouloir de la compagnie, au point que les collègues enseignants de Ken se méprennent. C’est alors que ce dernier apprend que Kurokawa est un élève à problèmes et cherche à en savoir plus. Finalement, le tyran, bien que de plus en plus entreprenant, pourrait bien être un adolescent en rébellion, malheureux qui ne cherche qu’un peu d’attention…

Les jours passent et si l’audace de Kurokawa met Ken mal à l’aise dans l’intimité, elle participe aussi à les rapprocher. Il ne faut ensuite guère de temps pour que Ken comprenne le malaise de son étrange harceleur : le frère aîné de Kurokawa est l’idol qu’il vénère le plus ! Et la rancœur de Kurokawa pour son frère le pousse à vouloir toute l’attention de Ken. Attiré malgré lui par ce jeune homme faussement méchant, Ken va l’aider à se libérer de ses sentiments négatifs et consolider leur amour naissant.

Un happy end bien sûr entre deux scènes érotiques, de baisers volés, de sous-entendus coquins et d’échanges de troubles émotionnels latents.

Le dessin ne relève pas le niveau d’ensemble. Banal en tout, il propose d’allier le cliché esthétique du chara-design au cliché général du scénario. La mise en scène flirte avec les codes du shojo mais garde le cap yaoi dès qu’il s’agit d’aborder la sexualité. Un bon point pour le travail sur les arrières plans qui situent bien les différents lieux, assez variés, dans lesquels évoluent les personnages.

Pink & Mameshiba est un yaoi policé comme il faut pour toucher sa cible, des fans inconditionnels du genre mais son manque cruel d’originalité en fait un titre qu’on ne relira pas forcément…

Notre critique de Pink & Mameshiba
Un yaoi policé comme il faut pour toucher sa cible, des fans inconditionnels du genre.
Scénario60%
Dessin70%
Edition90%
Originalité50%
Mise en scène75%
Intérêt sur la durée50%
On a aimé :
  • Yaoi pour le fans du genre
  • Humour
  • Mise en scène efficace
On a moins aimé :
  • Trop lu / vu
  • On rate de peu l'aspect psychologique des personnages, dommage!
  • Aucune originalité
60%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.