S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Notre critique de Sword Art Online Fatal Bullet sur Nipponzilla !Éditeur : Bandai Namco Entertainment
Développeur : Dimps
Genre : TPS / RPG
Version Éditeur : PlayStation 4
Autre supports : Xbox One et PC
Langue : Voix en japonais, textes en français
Classification : + 12 ans
Sortie en France : 23 février 2018
Taille d’origine : 13,8 Go
Prix Moyen : 49,99€

Acheter Site officiel

Introduction

Initialement connu sous le nom de « Project #1514 », Sword Art Online : Fatal Bullet réalise le désir de nombreux fans de l’univers de Reki Kawahara : jouer à Gun Gale Online – que l’on découvre dans l’arc Phantom Bullet de l’anime que l’on ne présente plus.

Après un Accel World Vs Sword Art Online : Millenium Twilight en demi-teinte malgré son gameplay sympathique le rendant plutôt addictif, Bandai Namco laisse de côté l’univers heroic-fantasy et l’aspect Action-RPG pour un monde post-apocalyptique et un aspect TPS – RPG inédit pour la licence.

Une histoire originale

Kureha, votre amie d’enfance, vous invite à essayer Gun Gale Online, jeu de tir en ligne – se déroulant dans un monde en ruine – qui fait fureur. Après la création de votre double virtuel, vous voilà dans la peau d’un parfait néophyte pour attaquer le premier donjon avec votre amie. Chance de débutant, vous tombez sur un objet extrêmement rare, une IA personnelle, l’Arfa-Sys. Peu de temps après, vous rencontrerez Kirito et ses amis pour une aventure riche en action et en découvertes !

Notre critique de Sword Art Online Fatal Bullet ! Plus d'infos sur Nipponzilla, votre actualité jeux video, manga et anime !

En plus de l’histoire inédite, vous revivrez les événements de l’anime dans la peau de Kirito

Reki Kawahara nous livre une nouvelle fois un récit original et même si certaines séquences sont connues des fans, la majorité des événements sont inédits ; et contrairement à ce que l’on pourrait croire, les visages connus de l’univers sont relayés aux rangs de personnages secondaires, privilégiant des nouveaux comme Kureha, Zelinska ou Itsuki. Une bonne idée même si, dans les faits, ces derniers sont un peu trop classiques dans leurs développements. Toutefois, bien qu’intéressante, l’histoire souffre d’un manque de rythme assez important ; la faute à des dialogues parfois bien trop longs mais aussi des séquences peu utiles mais malheureusement obligatoires. Heureusement, ce rythme est contrebalancé par une jouabilité réussi !

Un TPS / RPG aux aspects « old-school »

Plutôt nerveux et dynamique, le gameplay est agréable à prendre en main. Avec un large choix d’armes en tout genre, chaque joueur y trouvera son style, modifiable à l’envie. C’est une bonne idée de la part du studio car à aucun moment, on ne vous obligera à jouer une arme en particulier, permettant ainsi de s’adapter à la situation et à nos préférences.

De par sa nature TPS – Third Person Shooter -, vous devrez veiller à viser correctement les points faibles de vos ennemis tout en esquivant leurs tirs dans des zones plus ou moins vastes. Reprenant les « lignes de prévisions » de l’anime qui permettent à un personnage de voir la trajectoire des balles adverses, ce sera à vous d’esquiver les tirs mortels tout en gardant à l’esprit que ces même lignes sont visibles pour vos balles. Force est de constater que manette en main, la recette fonctionne plutôt bien, avec des sensations de TPS bien présentes, pour notre plus grand plaisir.

Notre critique de Sword Art Online Fatal Bullet ! Plus d'infos sur Nipponzilla, votre actualité jeux video, manga et anime !

Les doubles armes dynamisent un gameplay déjà fort sympathique

Héritage des précédents jeux SAO, les compétences sont de retours. Allant d’une augmentation temporaire de l’attaque en passant par des balles explosives ou une visée plus précise, libre à vous de les utiliser à votre guise, sachant qu’elles peuvent être combinées avec l’utilisation de gadgets. Ces derniers peuvent s’avérer très utiles comme par exemple, une mine paralysante, qui permettra à votre cible d’être temporairement immobile, offrant une magnifique occasion de vous exercer au tir au pigeon sur elle.

Cependant, l’aspect TPS va de pair avec un côté RPG. Votre personnage gagnera des niveaux et il faudra répartir vos points dans diverses caractéristiques en prenant en compte vos choix d’armes. En effet, si vous souhaitez maniez une mitrailleuse, votre statistique de force devra être très élevée pour compenser le poids de votre arme, de même, une dextérité importante est requise si vous souhaitez maniez une épée photonique. Toutefois, la prise de niveaux est rapide et il est quasiment impossible de rater sa répartition de points.

Notre critique de Sword Art Online Fatal Bullet ! Plus d'infos sur Nipponzilla, votre actualité jeux video, manga et anime !

RPG oblige, vous devrez répartir vos points dans différentes caractéristiques

Autre nouveauté, l’utilisation de l’UFG – un grappin laser – qui permet à votre avatar de se mouvoir rapidement d’un point à un autre en plus de pouvoir accéder à des positions en hauteur. De plus, vous pourrez même l’utiliser pour mettre à terre certains ennemis afin de leurs voler des objets. Un petit plus appréciable mais pas indispensable.

Comme pour les précédents jeux Sword Art Online, vous pourrez partir à l’aventure en compagnie de Kirito et toute sa bande. Via une pression sur la touche adéquate, vous aurez la possibilité d’ordonner à vos alliés d’adopter un comportement précis tel qu’une focalisation sur la même cible que vous ou de privilégier les soins. Modifiable à tout moment, l’idée est connue des joueurs ayant posés leur pad sur les précédents opus mais malheureusement, l’IA alliée de ce Fatal Bullet plombe le tout.

Notre critique de Sword Art Online Fatal Bullet ! Plus d'infos sur Nipponzilla, votre actualité jeux video, manga et anime !

Il est souvent tentant de laisser l’IA en retrait

C’est l’un des gros points faibles du soft puisque vos compagnons sont rarement intelligents. Tourner en rond sans tirer une seule fois, se bloquer dans les décors, courir droit sur l’ennemi, etc. Ces comportements sont malheureusement fréquents et vont très vite vous forcer à ne pas compter sur vos amis durant les combats sous peine de vous retrouver à terre. C’est vraiment dommage car l’IA des jeux précédents était plutôt une réussite.

Le SBC Glocken

Quand vous ne serez pas en combat, c’est dans cette zone urbaine, le SBC Glocken que vous passerez le plus clair de votre temps. C’est ici que vous pourrez prendre des quêtes, discuter avec vos compagnons, faire des achats, etc. Découpée en plusieurs lieux, la zone se révèle malheureusement peu intéressante à découvrir, même pour un fan de l’anime, la faute à des temps de chargements relativement nombreux, hachant encore plus le rythme, surtout quand on vous demande des aller-retours entre différents lieux.

Notre critique de Sword Art Online Fatal Bullet ! Plus d'infos sur Nipponzilla, votre actualité jeux video, manga et anime !

Comme dans l’anime, les prix sont élevés

C’est également dans ce HUB que vous trouverez le bureau du gouverneur où vous pourrez activer le contenu multijoueur, qui va de la coopération en passant par le combat de héros ou l’affrontement d’avatar. Vous pourrez également profiter de certaines quêtes solo consistant à tuer un monstre unique ou  les quêtes d’éliminations de certains ennemis, idéal pour engranger quelques points d’expérience et de crédits.

On regrettera cependant que, contrairement aux autres opus, l’aspect MMO est un peu moins présent dans ce Fatal Bullet – que ce soit en multijoueur ou en solo.

Cel-Shading et Post-Apo

D’un point de vue graphique, le soft utilise le célèbre Unreal Engine 4 et du cel shading pour un rendu plutôt agréable. Les personnages sont fidèlement modélisés et certains décors vraiment sympathiques, toutefois, on notera une certaine absence de vie. Alors certes, le monde fictif de Gun Gale Online est théoriquement apocalyptique mais dans certaines zones, notamment le SBC Glocken, un peu plus de vie aurait été appréciable. Concernant les différentes cartes, elles sont plutôt réussies et de tailles respectables malgré des textures un peu datées.

Notre critique de Sword Art Online Fatal Bullet ! Plus d'infos sur Nipponzilla, votre actualité jeux video, manga et anime !

Le jeu a un certain cachet

De plus, les donjons sont malheureusement trop génériques dans leur conception et manquent de fantaisie dans leur agencement, surtout au vu des possibilités offertes par le grappin-laser. De même, les différents ennemis, à l’exception des boss, sont des versions peu différentes d’ennemis préalablement croisés.

La partie sonore quant à elle est une réussite. Les musiques collent à l’ambiance et le bruitage des différentes armes accentuent l’immersion. Pour finir, encore une fois, on salue le doublage japonais et la traduction française des textes.

Trailer

Notre critique de Sword Art Online : Fatal Bullet

Ce Sword Art Online : Fatal Bullet est une bonne surprise. Son côté TPS est réussi et sa réalisation fait plutôt honneur au matériau d'origine. L'ensemble est fidèle à l'univers de Gun Gal Online et à SAO en générale. Les néophytes risquent cependant de ne pas forcément apprécier le soft, au contraire des fans de la licence qui, quant à eux, prendront plaisir à découvrir l'histoire, arme au poing !

Graphismes55%
Gameplay80%
Scénario70%
Ambiance Sonore75%
Durée de vie80%
Difficulté55%
On a aimé :
  • Gameplay hybride agréable
  • Fidèle à la licence
  • Bonne durée de vie
On a moins aimé :
  • Réalisation un peu datée
  • Nouveaux personnages trop classiques
  • Manque de folie dans le level design
65%Pour les fans

3 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.