S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Éditeur : Koei Tecmo
Développeur : Omega Force
Genre : Action
Version testée : PlayStation 4
Autre supports : Xbox One, Nintendo Switch et PC
Langue : Textes en anglais
Classification : + 12 ans
Sortie en France : 19 octobre 2018
Taille d’origine : 17,35 Go
Prix moyen : 69,99€

Acheter Site officiel

Après Dynasty Warriors 9, un épisode qui avait ouvert la série à l’Open World mais déclenché des débats de par le monde, Omega Force nous revient aujourd’hui avec le quatrième épisode de la série Warriors Orochi. Une base plus Musou et plus solide donc, habituel terrain de jeu du développeur.

Des personnages en veux-tu en voilà

Passons outre de suite l’histoire de cet épisode qui est juste là pour nous étaler une panoplie de nouveaux personnages tels que Zeus, Athéna ou encore Odin. La trame a de bonnes idées mais pas suffisantes pour s’attarder dessus, ce qui est qui cruellement dommage car on aurait aimé beaucoup plus d’approfondissements.

Pour revenir aux personnages, vous pourrez en incarner 170, rien que ça ! Chacun possède ses propres caractéristiques et armes spécifiques pour proposer au joueur une bonne variété dans le gameplay. Il vous faudra beaucoup de temps si vous souhaitez apprendre à les contrôler et vous perfectionner. Une esthétique soignée accompagne chacun d’eux, que ce soit dans le design, le caractère et la personnalité.

Un plaisir de jeu suprême

Dans son concept, le jeu est vu et revu (la recette est connue de tous depuis plusieurs années), affrontements contre masse d’ennemies, prise de territoire stratégique et pour finir, vaincre le boss. Et pourtant, si on est adepte de Musou, on prend toujours autant de plaisir à décimer les adversaires qui infestent chaque zone. Omega Force nous prouve encore une fois, même avec un moteur dépassé à l’heure actuelle, qu’il est capable de nous offrir un jeu fluide, sans perte de framerate et de ce fait un plaisir de jeu total, ce qui est encore rare et qui doit être précisé. Même certaines triple AAA ne peuvent s’en vanter !

Vous pourrez choisir jusqu’à trois personnages lors des assauts et les switcher à n’importe quel moment, ce qui vous permettra de renverser la situation face à un boss qui vous résiste. Mais ce n’est pas tout car votre petite troupe (après avoir rempli une jauge en ayant éliminé un certain nombre d’ennemis), sera capable de lancer une attaque de groupe qui fera beaucoup de dégâts !

Retour au camp

Après les affrontements, vous retournez à votre camp de base. Ici, vous pourrez équiper votre personnage de nouvelles armes que vous aurez récoltées ou achetées. Vos héros possèdent également un arbre de compétences que vous pourrez faire évoluer au cours du jeu. Chacun d’eux ayant un niveau maximum, il faudra du temps pour tous les entraîner. Si vous ne jouez pas avec certains d’entre eux, vous pourrez les envoyer combattre pour qu’ils grimpent de niveau seuls, une idée qui est assez sympathique et qui fait gagner un temps fou.

Vos alliés gagneront aussi en affinité lorsque vous débloquerez certaines conversations. Le petit bémol du jeu, c’est que tout est en anglais, si vous ne parlez pas la langue, vous passerez à côté des interactions entre certains protagonistes.

Sympathique, c’est le mot

Sans être le GOTY de l’année, Warriors Orochi 4 reste un jeu très plaisant à parcourir, si vous aimez bien évidemment les Musous, ça va de soi. Mélangeant les mythologies nordiques et grecques d’une bien belle manière, le titre tire son épingle du jeu en nous proposant pas moins de 170 personnages jouables, même si quelques clones sont à noter. Accompagné de musiques magnifiques, le soft vous promet de bien belles heures de jeu.

Trailer

Notre critique de Warriors Orochi 4
Sans renouveler le genre, Omega Force signe un titre agréable mais qui aurait pu être encore mieux si le moteur de jeu avait été amélioré et l'histoire plus approfondie. Un titre pour les fans de Musou !
GRAPHISMES70%
GAMEPLAY80%
SCÉNARIO60%
AMBIANCE SONORE80%
DURÉE DE VIE85%
DIFFICULTÉ50%
On a aimé :
  • Fluide, agréable à l'oeil
  • Le nombre de personnages, tous esthétiquement réussis
  • Les musiques, un délice
On a moins aimé :
  • Moteur de jeu...
  • Histoire pas assez approfondie, vraiment dommage...
  • Musou, aspect répétitif
71%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.