S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Critique Manga, Hentai, Manga, Monster Musume, Okayado, Ototo, Shonen, Manga, Dessinateur : Okayado
Scénariste : Okayado
Éditeur : Ototo
Collection : Shonen
Genre : Action, Fantastique, Humour
Public : Tout public
Contenu : 176 pages
Sortie : 3 novembre 2017
Prix : 7,99€
Statut : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Il y a trois ans, le gouvernement a révélé que les créatures mythiques ou semi-humaines comme les sirènes ou les slimes existaient. Depuis, des efforts sont faits pour les intégrer à notre population, notamment à travers un système de famille d’accueil. Dans le cadre du programme de rapprochement entre les humains et les Monster Girls, Kimihito Kurusu se voit plus ou moins imposer par la coordinatrice Madame Smith d’héberger Mia, une femme-serpent. Face au caractère impulsif et entreprenant de sa jolie pensionnaire (qui l’a rapidement rebaptisé « Darling »), Kimihito comprends vite combien il va lui être difficile de faire respecter les deux impératifs absolus que sont l’absence de violence entre humains et monstres et surtout, l’interdiction d’avoir des rapports sexuels interraciales. Un challenge difficile, qui plus est lorsque la langoureuse femme-serpent est rejointe par une plantureuse centauresse et une jeune harpie aussi mignonne qu’innocente… et que toutes les trois ont très à cœur d’attirer son attention et de le blottir contre leur corps. »

Notre critique

Depuis la grande décision gouvernementale de placer des hybrides chez les humains la vie de Kurusu est devenue bien compliquée. Le pire pour lui est d’être sans cesse confronté à la beauté ensorcelante mais dangereuse de Miia, la lamia qui a emménagé chez lui. Il arrive en effet trop souvent qu’elle sollicite ses charmes pour se rapprocher de lui mais Kurusu sait qu’il doit résister à tout prix : toute infraction à l’intégrité physique de son invitée lui vaudrait de terribles représailles de la part des autorités. Mais qu’il est difficile de lui résister ! Et quand une puis deux autres superbes hybrides s’invitent chez lui, les problèmes s’accumulent encore et encore… Kurusu survivra-t-il encore longtemps ?

 

Critique Manga, Hentai, Manga, Monster Musume, Okayado, Ototo, Shonen, Manga,
(C) Okayado – 2012 Tokuma Shoten Publishing Co. Ltd.
L’ultra dynamique Monster Musume tient ses promesses annoncées à grands renforts de communication par Ototo.

Aucun temps mort, on parcourt ces deux volumes sortis simultanément avec la fébrilité du lecteur qui aime le gag manga à tendances hentai avec ses héroïnes aux formes manifestement généreuses, bien portées et très souvent dévêtues. Cet accent hentai évident tout du long des chapitres qui s’enchaînent en un feu d’artifice de belles naïades dans des situations cocasses, sensuelles et comiques. Chaque chapitre une nouvelle belle héroïne avec ses exigences et ses petites manigances destinées à gagner le corps et le cœur de Kurusu, qui bien sûr excitent la jalousie des deux autres !

Pourquoi Kurusu est-il la proie d’autant d’attentions de la part de ces superbes créatures ? Parce que sous sa banalité physique, il a bon cœur et ne profite pas de la situation, sa candeur pas si candides séduit les filles.

Les héroïnes affichent une personnalité bien distincte l’une de l’autre mais toutes s’accordent sur leurs efforts destinés à séduire Kurusu, oubliant que leur nature d’hydride fait aussi d’elles des êtres dangereux pour leur hôte qui peine autant à leur résister qu’à leur survivre !

Malgré ces qualités humoristiques évidentes, le schéma narratif est un rien répétitif puisque chaque nouveau chapitre du 1er tome est prétexte à l’apparition d’une nouvelle heroïne et que le tome 2 est construit autour d’épisodes dont la finalité bien que comique semble montrer les formes avantageuses de ses personnages mi-femmes mi-créatures.
Critique Manga, Hentai, Manga, Monster Musume, Okayado, Ototo, Shonen, Manga,
(C) Okayado – 2012 Tokuma Shoten Publishing Co. Ltd.
Le dessin de Okayado reflète les accents hentai mêlés au chara-design général qui souligne à la fois la nature hybride des héroïnes et la forte tendance comique de leurs actions. Le visage de chaque protagoniste affiche les émotions qui ajoutent souvent à l’humour général autant que la mise en scène qui ne rate jamais une occasion de montrer l’esthétisme physique des belles hybrides, le côté farfelu des mésanventures de Kurusu et les catastrophes auxquelles il doit parfois faire face tant ses invitées sont encore ignorantes du monde des humains. Les arrières plans situent bien les scènes et ajoutent à la complexité de l’existence de ce héros à la fois chanceux et malchanceux !
Trailer

Notre critique du tome 1 et 2 de Monster Musume
Monster Musume est un concentré d’humour face aux difficultés rencontrées par Kurusu : résister et survivre aux avances musclées et déterminées de ses invitées qui sont en total apprentissage de la vie humaine et de ses subtilités.
Scénario56%
Dessin72%
Édition80%
Originalité60%
Mise en scène64%
Intérêt sur la durée70%
On a aimé :
  • Récit bien mis en place
  • Humour à 200%
  • Personnages sympathiques
On a moins aimé :
  • Un peu trop de répétition dans la structure narrative
  • Le récit passe en second après l’explosion hentai
67%Un poil trop généreux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.