S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Naomichi Io
Scénariste : Wataru Watari
Éditeur : Ototo
Collection : Shonen
Genre : Comédie
Public : Tout public
Contenu : 194 pages
Sortie : 21 septembre 2018
Prix : 8,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Hachiman est un lycéen à part : pour lui, l’insouciance de la jeunesse est une vaste fumisterie, de l’hypocrisie tout simplement. Pessimiste à souhait, il se moque de ne pas avoir d’ami ni de petite amie et encore plus de ce qui pourrait l’attendre dans l’avenir. Quand son professeur principal lui demande de décrire sa vie au lycée ou d’envisager sérieusement son futur, les réponses d’Hachiman la poussent à prendre une décision. Elle l’oblige à intégrer un club qui ne comprend qu’un seul membre et dont le but est d’aider les gens à régler leurs problèmes. Ainsi espère t-elle qu’Hachiman évoluera dans ses rapports aux autres et au monde, qu’il apprendra sur lui-même en soutenant ceux qui ont des problèmes. D’abord rebuté à la simple idée de cette perte de temps pour lui, Hachiman se laisse convaincre par la perspective de faire équipe avec la mystérieuse, talentueuse et très belle Yukino. Pourtant, l’idylle qui pourrait naître de cette collaboration tombe rapidement à plat… »

Notre critique

Fan du romantisme s’abstenir ! Comme son titre l’indique, My Teen Romantic Comedy is Wrong as I Expected prend le contrepied total de la comédie à l’eau de rose. Shonen et gag manga très réussi, ce titre passe ses pages à surprendre le lecteur, le piéger pour mieux le faire rire.

Au romantisme attendu de cette rencontre forcée de deux êtres aux antipodes et pourtant assez similaires dans leur mépris généralisé, les auteurs opposent un duo comique, maladroit et asocial, obligé de faire équipe pour arranger les ennuis et autres déconvenues d’autrui. Et cet autrui qui est majoritairement composé des élèves de leur établissement qu’ils méprisent tant, pour des raisons différentes, sera la clé d’une corvée plus profitable qu’ils ne l’auraient imaginé : nouveaux amis, nouvelles perspectives sur leur vie etc…

Hachiman est un adolescent tout ce qu’il y a de banal physiquement, en dehors de son regard naturellement méprisant, au système de pensée décalé : pessimiste, regardant les autres avec dédain et mutisme, il préfère sa solitude qu’il juge plus honnête à un groupe d’amis au sein duquel il devrait, selon lui, porter un masque pour se fondre dans le lot, prétendre être intéressé par les mêmes centres d’intérêt, les petits tracas quotidiens, bref, faire un effort ne serait-ce que pour rester dans un groupe. Pour Hachiman, le laïus « profiter de sa jeunesse » n’est qu’un mensonge. Au moins a-t-il cette qualité rarement vue comme telle : il est franc. Hors de question pour lui de faire semblant, de renier son caractère pour faire hypocritement plaisir et ne pas se sentir mis à part. Bien que certains aspects de sa vie l’ennuient un peu, pas de vrai ami et pas de petite amie, il se convainc qu’il se porte mieux dans ce quotidien creux que ceux qui l’entourent. Mieux, il s’amuse à les observer, nourrissant son mépris et son illusion de parfaite solitude. Exécrée par son attitude, le professeur Hiratsuka, personnage dynamique (presque dynamite) qui ne cesse de faire référence aux mangas de sa jeunesse (on reconnaît là la culture manga des auteurs et on s’amuse à les suivre dans leur délire), le force donc à une mission : aider les autres. Face à Hachiman qui cherche déjà une échappatoire, la superbe Yukino apparaît telle une déesse tombée des cieux pour remplir son cœur si vide. Et bien non, d’emblée, la demoiselle toise son nouvel équipier et refuse tout net une quelconque collaboration. Il faut dire qu’elle est la meilleure élève du lycée, la plus belle aussi sans doute, et le fait qu’elle ne recherche la compagnie de personne éveille la curiosité. Il en faut plus pour que le professeur Hiratsuka change ses plans et voici les deux êtres les moins sociables obligés de travailler ensemble à la résolution des soucis d’autres élèves ! Si Hachiman finit par comprendre le comportement de Yukino qui, un peu comme lui, est devenue un mouton noir du simple fait que tout semble lui réussir et que cela attise la jalousie, son fantasme d’amoureuse est réduit à néant. Même l’amitié paraît impossible entre ces deux-là. Heureusement, leur association produit des effets positifs inattendus.

Si les diverses missions qui se présentent ne transpirent pas l’originalité, elles ont un point commun savoureux : elles sont toutes inspirées de gros clichés manga et détournées à des fins comiques très réussies. Ainsi, le cours de cuisine pour la réalisation de petits biscuits destinés à un espoir amoureux devient une compétition entre les personnages, la lecture du premier LN écrit par un grand timide n’osant pas faire lire son travail par peur des critiques se termine en jugements honnêtes mais très (trop) sévères qui risquent de mener l’intéressé à la déprime, l’humiliation sportive entre élèves méprisés et les stars du lycée se transforme en bataille acharnée à coups de balles de tennis, et la star du lycée bouscule son image de perfection sur les conseils bizarres d’un Hachiman qui ne comprend pas pourquoi ce beau gosse aurait besoin de son aide… Vous l’aurez compris, bien que chaque chapitre nous propose un cas différent, les solutions envisagées et mises en place par le duo Hachiman-Yukino vire souvent à la semi-catastrophe comique. Pourtant, l’échec que cela pourrait engendrer ne se produit pas, chacun étant ainsi contraint de faire face à ses défauts et encouragé (ou forcé…) à changer. On pourrait penser alors que ce sont les autres qui évoluent et non nos deux héros mais, bien que maladroites au possible en action et en paroles, les intentions d’Hachiman et de Yukino les poussent aussi à regarder les autres et le petit monde qui les entoure avec d’autres yeux. Ils se font des amis malgré eux et découvrent qu’ils ne peuvent rester aussi indifférents qu’ils le croyaient.

Le dessin n’est pas d’une originalité folle, on retrouve dans le chara-design d’autres clichés du manga en milieu scolaire même si le contraste entre la banalité boudeuse d’Hachiman et la splendeur de Yukino fait son petit effet. Le contraste des scènes si calmes que l’on imagine prêtes pour voir éclore le sentiment amoureux du duo, rayées d’un trait efficace lorsque surviennent les demandeurs et autres visiteurs ajouté aux déploiement facétieux des personnalités délirantes, est très dynamique. L’effet comique rebondit ainsi sans arrêt, devenant un protagoniste à part entière. La mise en scène est énergique, soutient la narration et encadre bien le ton décalé qui est la première qualité de ce manga. Un effort notable se retrouve dans le traitement des arrières-plans qui situent les scènes et mettent en valeur l’ensemble humoristique du titre.

Il faut bien les deux premiers tomes pour saisir que My Teen Romantic Comedy is Wrong as I Expected n’est pas qu’un simple gag manga mais nous conte l’évolution complexe des mentalités les plus retorses que l’on puisse rencontrer dans un lycée. On s’amuse beaucoup et on ne s’attend jamais à la tournure que prennent les évènements !

Notre critique des tomes 1 et 2 de My Teen Romantic Comedy is Wrong as I Expected

Hachiman méprise tout le monde, "profiter de sa jeunesse" est pour lui un vaste mensonge... Mais son prof principal le force à participer à un club d'aide aux lycéens!

Scénario90%
Dessin83%
Edition96%
Originalité96%
Mise en scène97%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé :
  • Comédie décalée très réussie
  • Personnages sympathiques
  • Narration sans temps mort
On a moins aimé :
  • Pas sûr que l'intérêt tienne la distance
91%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.