S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Saburo Nagai
Scénariste : Saburo Nagai
Éditeur : Boy’s Love IDP
Collection : Hana Collection
Genre : Yaoi
Public : + 16 ans
Contenu : 128 et 192 pages
Sortie : 5 mars 2019
Prix : 7,95€
Statut de la série : Terminée en 2 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

« Dans un collège au fin fond de la campagne, Mishima est tyrannisé et harcelé par ses camarades de classe masculins. La raison ? Il a « l’air d’un pédé ». En réalité, Mishima est réellement attiré par les garçons, et c’est pour ça qu’il ne fait jamais rien pour se défendre. Il n’y a que la nuit, lorsqu’il se travestit en fille en secret, qu’il se sent réellement heureux. Mais un jour, alors qu’il est seul sur le toit, son refuge à l’école, il découvre Kirino, le chef de la bande qui le brutalise sans cesse, en train d’essayer un rouge à lèvres qu’il avait perdu… »

Notre critique

Smells like green spirit est une histoire en deux tomes qui aborde de manière poignante les thèmes de l’homosexualité, du travestissement et de l’identité de genre. On y accompagne le jeune Mishima, qui est persécuté par un groupe d’élèves qui le trouvent trop efféminé avec ses cheveux longs. Mais un jour, il découvre un de ses harceleurs, Kirino, en train d’essayer du rouge à lèvres en secret. Dès lors, une solide amitié va se former entre eux deux.

L’histoire se déroule en pleine campagne japonaise, dans une zone rurale très fermée du reste du monde. C’est dans ces campagnes, nourries aux ragots des commères, que les préjugés sont les plus forts, et Mishima et Kirino rêvent tous d’eux d’un « paradis secret » où ils seraient acceptés tels qu’ils sont. Mishima est gay et aime se travestir parfois, mais il ne veut pas devenir une fille. Kirino, pour sa part, aime parler de lui au féminin et méprise son apparence trop masculine. Ces secrets qu’ils gardaient jusqu’à présent enfouis en eux comme une boîte de pandore vont les faire se rapprocher jusqu’à devenir de véritables confidents.

C’est cette belle amitié qui va leur permettre de tenir face aux nombreux problèmes auxquels ils vont être confrontés : le regard des autres, la crainte de la réaction des parents, ou encore le harcèlement sexuel que subit Mishima de la part d’un de ses professeurs. Entre les nombreuses péripéties qui les attendent, leurs doutes et leurs réflexions sur la voie qu’ils aimeraient suivre, le manga ne laisse pas de place à l’ennui et on dévore les deux tomes sans voir le temps passer.

Malgré le sérieux des thématiques abordées, et qui sont traitées avec beaucoup d’émotion et de réalisme, c’est une ambiance parfois assez déjantée qui s’immisce entre les pages : personnages aux expressions exacerbées, caricatures poussées à l’extrême, petits détails comiques… Tout cela créé une ambiance très particulière qui rend la lecture tantôt drôle, tantôt émouvante, mais dans tous les cas, très intéressante.

La mise en page est également riche et offre des scènes très émouvantes et réussies. L’exagération des expressions des personnages nous fait véritablement ressentir la tension et la peur de Mishima lorsqu’il se retrouve dans des situations dangereuses ou, au contraire, sa joie de pouvoir être lui-même lorsqu’il discute avec Kirino. On s’attache très vite à ces personnages qu’on a envie d’encourager dans leur quête d’identité.

Notre critique des tomes 1 et 2 de Smells like green spirit

Une histoire en deux tomes pleine d’émotion et de réalisme brut sur deux jeunes garçons qui cherchent leur voie. Une très belle lecture.

Scénario90%
Dessin70%
Edition90%
Originalité90%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Très belle histoire
  • Les thèmes abordés avec réalisme et sérieux
  • Prenant du début à la fin
On a moins aimé
  • Néant
90%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.