S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Yasuhisa Hara
Scénariste : Yasuhisa Hara
Éditeur : Meian
Collection : Seinen
Genre : Historique, Action
Public : + 14 ans
Contenu : 196 pages
Sortie : 11 février 2019
Prix : 6,95€
Statut : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« L’unité Hi Shin a eu raison de Fûki, le général adverse, et l’armée de Qin est désormais passée à l’offensive. Moubu, qui se tient à sa tête, chercher à en finir une fois pour toute, en emportant tout sur son passage. c’est sans compter sur l’intervention de Houken, redoutable et mystérieux adversaire… »

Notre critique

La guerre bat son plein dans ces deux nouveaux volumes de Kingdom, et c’est sur la victoire stupéfiante de l’unité Hi Shin que l’on reprend l’histoire là où on l’avait laissée. On ressent cette victoire avec énormément d’intensité au vu de ce qu’elle représente, non seulement pour cette campagne, mais également pour Shin et son avenir.

Néanmoins, la guerre est loin d’être gagnée et à peine cette bataille terminée, de nouvelles épreuves viennent frapper Shin et son unité. Et elles ne sont pas des moindres… En pleine nuit, lui et ses hommes sont attaqués par Houken en personne, le terrifiant « Bushin » capable de décimer à lui seul des bataillons entiers. Pour protéger leur unité, Shin et Kyoukai l’attaquent en duel, mais ils sont rapidement dépassés par ses capacités surhumaines.

Houken est très certainement le combattant ennemi le plus redoutable introduit dans le manga jusqu’à présent. Sa force est immense, et l’auteur ne manque pas de nous la faire ressentir avec des scènes d’une force et d’une violence presque irréelles. Les têtes de ses adversaires volent à la pelle à chacun de ses coups, et chacun de ses gestes et mouvements met un terme à de nouvelles vies. Et il n’est pas le seul danger, car un autre général ennemi profite de cela pour charger. La situation est plus que critique : elle est pratiquement désespérée.

Plus que pour Shin et Kyoukai, qui peinent pourtant à repousser les coups puissants de leur adversaire, c’est pour l’unité Hi Shin que l’on tremble à chaque nouvelle page. Ces hommes que l’on a accompagnés et encouragés durant la précédente bataille – certains depuis encore plus longtemps –, on a fini par s’y attacher. Les voir se surmener pour vaincre le général Fûki, redoublant d’efforts mais survivant malgré tout, nous donne envie de les voir être récompensés pour leur peine, et qu’ils puissent rentrer sains et saufs chez leurs familles dont ils ne cessent de parler. Pourtant, on sent dès l’arrivée de Houken qu’ils n’en réchapperont probablement pas tous, et cette inquiétude va nous ronger durant toute la lecture du quatorzième volume.

Si le tome 13 prend le temps de faire la transition entre la précédente bataille et les nouvelles scènes d’action à venir, le tome 14 s’avère, lui, réellement intense à la fois en action et en émotion. Le combat contre Houken que Kyoukai et Shin affrontent de toutes leurs forces, la fuite en pleine nuit pour en réchapper, et la résolution des membres de l’unité Hi Shin face au courage de leur commandant nous tiennent en haleine durant toute la lecture. Il ne serait probablement pas exagéré de dire qu’il s’agit d’un des tomes les plus forts de la série jusqu’à présent.

Notre critique des tomes 13 et 14 de Kingdom

Les deux tomes précédents nous plongeaient déjà dans une nouvelle guerre des plus intenses, mais c’est encore plus d’action, de moments forts et d’émotion qui nous attendent dans ces deux nouveaux volumes. L’apparition d’un ennemi redoutable renverse la situation et place les membres de l’unité Hi Shin dans une situation désespérée, qui mettra en valeur toute la force et la beauté de leur détermination.

Scénario100%
Dessin100%
Edition85%
Originalité95%
Mise en scène100%
Intérêt sur la durée100%
On a aimé
  • Tension et émotion incroyables
  • Un ennemi formidable et terrifiant
  • La résolution de l'unité Hi Shin
On a moins aimé
  • Néant
100%Note Finale

A propos de l'auteur

Fan de mangas, de RPG et d'animation, elle a vu beaucoup trop d'anime dans sa vie pour se souvenir de tous. Ce qui ne l'empêche pas de continuer de regarder tout ce qui a l'air intéressant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.