S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Mitsuo Shimokitazawa
Scénariste : Mitsuo Shimokitazawa
Éditeur :
 Kana

Collection : Big Kana
Genre : Suspense, Romance, Thriller
Public : + 14 ans
Contenu : 176 et 224 pages
Sortie : 20 septembre et 6 décembre 2019
Prix : 6,85€
Statut : Terminé en 3 volumes

Acheter Site officiel

Résumé

« Rongé par un cancer incurable, Sakurai incite Shinomiya et Rui à le tuer afin de garder son emprise sur eux et d’assouvir ainsi sa vengeance. Dans ce but, il a enregistré le meurtre sur un dictaphone, qu’il a soigneusement fait parvenir à une certaine personne. Malheureusement, Shinomiya et Rui n’ont pas la moindre idée de qui il pourrait s’agir… Mais de quoi Sakurai veut-il se venger exactement ? Et qui tire les ficelles, maintenant qu’il n’est plus là ? »

Notre critique

Le premier volume de From End, série intrigante en 3 volumes des éditions Kana, nous présentait une histoire assez sombre et prenante dans laquelle une professeure et son élève prenaient ensemble la terrible décision de s’allier pour tuer un homme, seul moyen selon eux de se libérer de leur agresseur.

Mais alors que le premier volume s’achevait, on découvrait que leur tortionnaire avait anticipé sa propre mort, qui allait lui servir, à ses dires, à entamer sa « vengeance »… Une déclaration assez inattendue, puisque les deux Rui sont les victimes dans l’histoire ! Ce revirement en fin de volume laissait ainsi imaginer que nos deux héros n’étaient pas au bout de leur peine et que de nombreuses épreuves, et peut-être révélations, allaient les attendre dans les deux volumes suivants.

Effectivement, ce sont pas mal d’événements qui s’enchaînent dans les deux autres tomes. Pendant que nos deux jeunes héros essayent de trouver qui pourrait être le complice du beau-père de Hayase en fouillant dans son passé, d’autres personnages se mêlent (de façon volontaire ou accidentelle) à cette lugubre histoire. Un professeur collègue de Shinomiya, une élève amoureuse de ce dernier, un ancien camarade de classe… le doute plane évidemment sur eux, car on ignore s’ils ne sont impliqués dans l’histoire que par un concours de circonstances ou s’ils ne sont pas en réalité au courant de tout.

De fil en aiguille, on découvre peu à peu le passé du beau-père de Hayase et pourquoi il s’en est pris à lui ou à Shinomiya, coupables, selon lui, de l’avoir privé de ce qui comptait le plus dans sa vie. Au terme du volume trois, tous les mystères sont résolus et les pièces du puzzle sont assemblées ; on comprend que beaucoup de choses sont en réalité liées, le plus souvent par des connexions entre les personnages qui ne nous étaient pas révélées.

Néanmoins, même si la trame s’avère plutôt cohérente en soi, on peut reprocher à la série d’essayer peut-être d’en faire un peu trop. Toute l’origine de l’affaire est basée sur un trouble mental qui n’est jamais réellement expliqué et la vengeance envers les deux Rui repose sur des fondements très fragiles et franchement discutables, de ce fait. La goutte d’eau est probablement la tendance qu’ont les personnages de prendre des décisions drastiques, par amour et par obsession, au point d’en devenir fou et d’être prêt à tuer pour pas grand-chose. Certes, c’est un développement qui va être intéressant sur le papier, mais lorsqu’il est répété par plusieurs personnages dans un court laps de temps, sans aucune justification ni antécédents, cela semble tout de même très exagéré.

Si l’on parvient malgré tout à passer outre tout ce drama, on pourra apprécier la douceur dans la relation entre les deux Rui, décidément liés par un lien très fort – ce sur quoi le manga ne manque d’ailleurs pas d’insister – qui les pousse souvent à vouloir se sacrifier pour l’autre, jusqu’à ce qu’ils comprennent que ce n’est pas ainsi qu’ils parviendront à être heureux et à obtenir leur liberté tant désirée.

Au bout du compte, From End aura été une série plus axée thriller que romance, donc à conseiller aux lecteurs affectionnant les histoires sombres avec des personnages torturés émotionnellement ! Pour ceux cherchant plus de réalisme, l’abondance de drama et les réactions exagérées des personnages rendront peut-être le tout un peu lourd. On a tout de même là une série courte et qui parvient au terme de ses trois volumes à résoudre tous les problèmes sans laisser sur sa faim, offrant ainsi une histoire satisfaisante sur un fond de romance bien appréciable.

Notre critique des tomes 2 et 3 de From End

Après un premier volume intrigant, la suite et fin de From End nous offre des révélations et bon nombre de péripéties aussi sombres et perturbantes que le début. Dommage que la série ait tendance à en faire un peu trop.

Scénario70%
Dessin85%
Edition95%
Originalité75%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée70%
On a aimé
  • Ambiance thriller prenante jusqu'au bout
  • La romance touchante entre les deux héros
  • Conclusion satisfaisante qui ne laisse pas sur sa faim
On a moins aimé
  • Trop de drama
  • Réactions exagérées de personnages ordinaires
75%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.