S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Daiki Kobayashi
Scénariste : Daiki Kobayashi
Éditeur : Kana
Collection : Dark Kana
Genre : Shonen, Suspense, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 218 et 258 pages
Sortie : 26/10/2019 et 14/02/2020
Prix : 7,95€
Statut : En cours, 6+ tomes au Japon

Acheter Site officiel

Résumé

« Altémacia, le roi des Ailés, a remonté le temps. Ragna s’est alors retrouvé en danger, mais c’est sans compter sur Crimson qui l’a secouru en mettant à exécution un plan d’une grande cruauté… La puissante Princesse d’argent fait enfin son apparition!! »

Notre critique

L’épopée palpitante de Ragna et Crimson se poursuit dans ces deux nouveaux volumes dans lesquels ils feront la connaissance de nouveaux personnages, mais devront également faire face à de plus grands dangers encore.

On avait terminé le tome 3 en plein suspense puisque Ragna affrontait toujours le roi des ailés, Altémacia, dans un combat des plus éreintants. C’est là, au cœur de leur combat, que l’on découvre par le biais d’un flash-back quelques informations sur le Ragna du futur et sur l’origine de ses pouvoirs… de quoi nous intriguer encore plus sur les dragons, car nous ignorons encore ce qu’ils sont véritablement et qu’est-ce qui se cache derrière leur lutte pour la conquête du monde ! Un autre grand mystère est celui de l’identité de Crimson, et alors qu’un fragment de son passé nous est partiellement révélé, nos interrogations ne font que se multiplier.

De fait, pour une série qui atteint déjà son cinquième tome en France, Ragna Crimson parvient toujours à maintenir notre intérêt de lecteur intact en dosant bien les informations qu’il laisse filtrer. On rencontre également de nouveaux personnages très intéressants, principalement la jeune « princesse d’argent », Staria Reise, une jeune femme née sans bras mais possédant en contrepartie la capacité de faire léviter les objets, et qui est douée à la fois d’une grande force mais aussi d’une perception exceptionnelle. Face à elle, Crimson va avoir du mal à mentir et à berner les gens comme il en a l’habitude, ce qui va rendre la situation tendue… mais également très intéressante. Étant à la tête d’une brigade affrontant les dragons, Staria pourrait en effet devenir une alliée de taille pour nos deux héros, mais si l’identité de Crimson vient à être percée à jour ils pourraient très bien se retourner contre eux.

En parallèle, on suit également le camp des dragons et on apprend à découvrir un peu mieux Altémacia et sa suite. Alors que les dragons que Ragna et Crimson affrontaient au début de l’histoire étaient généralement représentés comme des monstres à l’apparence souvent affreuse, ces nouveaux adversaires sont tout l’inverse : non seulement ils sont plutôt charismatiques et ont tous un chara-design intéressant, mais en plus on est poussés à les aimer par les nombreuses scènes, tantôt comiques, tantôt émouvantes, durant lesquelles on les voit discuter entre eux. Il en est d’ailleurs de même depuis le début avec Crimson, qui nous prouve encore sa cruauté dans ces tomes, mais que l’on ne parvient pas pour autant à détester…

On reste sur un bon équilibre entre scènes d’action intenses, suspense, et passages humoristiques pour se détendre, et l’histoire continue d’avancer à bon rythme. Les révélations sur les mystères se font encore au compte-goutte, ce qui maintient notre intérêt pour la suite du récit. Un très bon point pour ces deux tomes donc, qui nous montrent que Ragna Crimson ne fait pas partie de ces séries où l’on pourrait décrocher passés les deux premiers tomes. Rappelons que la série est en cours au Japon avec six tomes pour l’instant ; espérons donc que ça continue !

Notre critique des tomes 4 et 5 de Ragna Crimson

Nouvelles rencontres et nouveaux challenges pour nos héros, qui ne sont pas encore au bout de leur quête et vont encore devoir affronter bien des dangers – pour notre plus grand plaisir.

Scénario90%
Dessin80%
Edition95%
Originalité85%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • Pas de baisse d'intérêt
  • Nouveaux personnages intéressants
  • Des ennemis difficile à détester
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.