S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Nadatani Wataru
Scénariste : Nadatani Wataru
Éditeur : Doki Doki
Collection : Shonen
Genre : Tranche-de-vie, Animaux
Public : + 12 ans
Contenu : 176 pages
Sortie : 8 janvier 2020, 4 mars 2020
Prix : 6,95€
Statut de la série : Terminée en 6 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Tora et Hime vivent de nouvelles aventures, sous l’oeil attentif de leur maîre, Kensuke, qui lui, poursuit sa formation. Ils font la connaissance de Maru-Jii, un vieux chat errant qui raconte ses aventures, et ils vont également se trouver en costume pour Noël! Quand à Kensuke, il va avoir la chance de créer un bar à chats à son image. Mais le maître doit quitter le Japon. Comment poursuivre sa formation et s’occuper de ses deux adorables chats? Kensuke hésite…

Notre avis

Dans ces tomes, il est surtout question de Tora et de Hime, les deux chats de Kensuke. D’abord, Kensuke décide de les mettre en valeur sur la carte de voeux de l’association. Il veut les habiller dans le thème de Noël : Hime en renne et Tora en père Noël. Là où Hime se laisse faire, limite apprécie ce costume, Tora refuse net! Kensuke va devoir ruser pour arriver à ses fins… Puis, nos deux chats domestiques font la connaissance de Maru-Jii, un vieux matou errant, qui revient parfois séjourner chez le maître. Il leur raconte ses voyages et les fait rêver grâce à ce qu’il a pu voir lors de ses pérégrinations. Maru-Jii n’est plus très jeune, mais il repart quand même en voyage. Tora et Hime sont bien décidés à ne pas oublier ce matou aux milles voyages… Il arrive aussi que les deux chats ne se comprennent pas, et quand cela arrive, Kensuke se met en quatre pour les réconcilier. Par contre, quand il s’agit de faire des bêtises, ils savent s’associer pour en mettre plein la vue à Kensuke, qui peut passer après eux pour tout ranger!

Mais dans ces deux tomes, il y en a aussi pour Kensuke, qui va devoir relever un grand défi : Melle Nekoyashiki, proprétaire de bars à chats, lui propose de créer un bar à chats dans le quartier. Il va pouvoir créer un endroit qui lui plaît et qui lui ressemble. Kensuke va réussir et va même dépasser les espérances de sa commanditaire, grâce à un concept original. Fier de ce succès, notre ami va ramasser un coup dont il ne se remettra pas : le départ de son maître! Ce dernier doit quitter le japon pour s’occuper de chats et Kensuke doit interrompre sa formation. Lui qui désirait tant pouvoir parler avec les chats, voit ses rêves s’éloigner. Il aimerait accompagner son maître, mais il ne peut abandonner ses chers Tora et Hime. Kensuke ne sait que faire…

Sous des dehors aussi déjantés et hilarants, ces deux tomes sont pourtant chargés en émotions. Entre le vieux Maru-Jii qui s’apprête à faire son dernier voyage et le terrible choix que doit faire Kensuke, on vit intensément ce que ressentent les différents personnages de cette série. Mais ce manga est également chargé de grandes joies, de petits bonheurs et d’humour, sans oublier le côté éducatif!

Le dessin est régulier de tome en tome, avec une grande mise en avant des chats, qui fourmillent de détails, au niveau des pelages notamment. Et les postures de ces félins sont toutes très réelles et craquantes. On a envie de les caresser et de les prendre dans nos bras, pour les câliner. On sent l’affection du mangaka pour ces petites boules de poils, rien que dans leurs traits! Sur les jaquettes, on a un superbe portrait de Hime et de Tora, ensembles, pour le tome 5, et de Tora, « souriant », pour le tome 6. Et au dos, ils prennent tous les deux la pose, pour notre plus grand plaisir!

Notre critique des tomes 5 et 6 de Félin pour l'Autre

En résumé, une série qui a tout ce qu'il faut pour nous plaire, avec de l'humour, de l'émotion et... des chats! On craque pour cette série!

 
Scénario80%
Dessin80%
Édition90%
Originalité85%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • Trop beaux, les chats!
  • Beaucoup d'émotions
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.