S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Auteur : Kazushige Nojima
Éditeur : Mana Books
Collection : Roman
Genre : Fantasy
Public : + 12 ans
Contenu : 290 pages
Sortie : 2 avril 2020
Prix : 8,90€
Statut de la série : Terminée en 1 volume

Acheter Site Officiel

Résumé

Suite à l’attaque du Météore et à l’intervention de la Rivière de la Vie, le monde a subi d’importants bouleversements. Beaucoup de repères sont perdus et de nouvelles opportunités apparaissent. Au milieu de tout cela, des gens s’interrogent et se cherchent. De la simple survie à la recherche de sa place dans la société et le monde, suivez les cheminements des personnages du jeu Final Fantasy VII.

Notre critique

Sorti en 1997 sur PlayStation 1 et sur PC, le jeu Final Fantasy VII a positivement et profondément marqué toute une génération de joueurs. Son succès a été tel qu’un film, Final Fantasy : Advent Children, fut réalisé en 2005 par le studio Square Enix, le même qui développa le jeu huit ans plus tôt. Le film reprend l’histoire deux ans après les événements du jeu et permet de voir ce que sont devenus les personnages.

Le roman On the Way to a Smile raconte ce qu’il s’est passé entre le jeu et le film, c’est à dire ce qu’il s’est passé durant ces deux ans. Au travers de six récits, chacun centré sur un personnage ou une organisation de la licence, l’auteur détaille l’état du monde et ses bouleversements juste après l’intervention de la rivière de la vie.

Le premier récit est centré sur Denzel. Ce personnage n’apparaît pas dans le jeu mais dans le film. Fils d’un cadre de la Shinra, Denzel se retrouve orphelin suite aux événements du jeu. Au travers de son histoire, il se fait le porte parole des habitants de Midgard et de la manière dont certains événements furent perçu du point de vue de simples citadins. Recueilli par Tifa et Cloud, il permet de faire le lien avec les personnages du jeu.

Le récit de Tifa est une grande introspection du personnage. Au travers d’elle on revoit les événements mais du point de vue des personnages du jeu. Il met également en avant toute les interrogations de la jeune femme, notamment à propos de sa relation avec Cloud et la manière de se reconstruire dans un monde en ruine.

C’est ensuite au tour de Barret d’être mis en scène. Au travers de ses expériences, le lecteur voyage dans différentes régions et permet de voir les conséquences des différents combats hors de Midgard. Dans ce récit, Cid fait également une apparition. Ici, le personnage tente de trouver sa place dans un monde en plein chamboulement.

Dans le quatrième récit, Nanaki, alias Red XIII, se cherche aussi. Son espèce ayant une espérance de vie beaucoup plus longue que les hommes, il est conscient qu’il survivra à tous ses amis. Il se demande alors s’il doit choisir entre une vie parmi les hommes ou s’il doit retourner vivre dans la nature. Dans le récit, il croisera Cid, Yuffie et Vincent qui, chacun à leur manière, le feront avancer dans ses réflexions.

Dans l’avant dernier récit, Yuffie se heurte aux préjugés des hommes. En effet, suite à l’apparition des géostygmates, elle est désignée coupable des malheurs de sa région natale alors qu’elle était persuadée de rentrer chez elle en héros. Elle voudra fuir mais sa rencontre avec Nanaki, puis avec Cid lui permettront de trouver la force d’affronter ses problèmes.

Pour finir, le lecteur se retrouve en compagnie des Turks et du président de la Shinra, Rufus. Ce dernier arrive à survivre à l’attaque de l’Arme contre Midgard grâce à un ingénieux procédé développé par son père. Blessé, il est secouru par les Turks qui tentent de le mettre en sécurité mais il se fera enlever. Durant sa captivité, il se retrouve face aux conséquences de la guerre de la Mako et aux agissements de son groupe. Il devra alors prendre des décisions afin de préparer au mieux le futur. Parallèlement, les Turks tentent, avec beaucoup de mal, de garder leur autorité mais ils comprendront vite que le rapport de force n’est plus possible et qu’ils vont devoir jouer leurs cartes autrement.

Chaque récit est entrecoupé de petites nouvelles mettant en scène deux personnages bien connus de la licence. Leurs noms ne sont pas cités mais il est relativement aisé de deviner de qui il s’agit.

Les récits sont rythmés et bien écrits. Le fait de voir que les actions décrites dans un récit se retrouvent et ont des répercussions dans le récit suivant donne une belle cohérence à l’ensemble. Ils permettent d’apporter un éclairage nouveau sur la période post-Météore et expliquent certains éléments du film.

Il y a cependant un petit bémol : cet ouvrage est réservé aux personnes qui connaissent bien la licence. En effet, il n’y a aucune description des personnages. L’auteur partant du principe que les lecteurs les connaissent. Ceux qui n’ont jamais joué au jeu ou vu le film risquent de ne pas tout comprendre. De plus, les lecteurs découvrant la licence FF7 avec le jeu remastérisé risquent d’être spoilés de la fin de l’histoire. Néanmoins, pour les amateurs de la licence, cet ouvrage est un très bon moment de lecture qui permet de prolonger le plaisir du jeu.

Notre critique de Final Fantasy VII - On the Way to a Smile
Un retour réussi dans le monde de Final Fantasy VII.
Scénario90%
Récits85%
Edition85%
Originalité85%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • L'évolution des personnages du jeu
  • Les réflexions face à un monde en plein changement
On a moins aimé
  • Uniquement réservé aux fans de la licence
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.