S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Hinako
Scénariste : Hinako
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : yaoi, romance, drame
Public : public averti
Site officiel : Taifu Comics
Sortie : 22 novembre 2018
Prix : 8,99
Statut de la série au Japon : terminée en 3 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

« Un après-midi chaud d’été, Hayato aperçoit une silhouette sur le toit de son lycée. Il s’agit de Sôma, un élève silencieux et asocial qui vient d’être transféré. Poursuivi par un passé douloureux qui lui a laissé mauvaise conscience, Hayato ne peut s’empêcher d’imaginer le pire et court le rejoindre. Touché par sa gentillesse Sôma va peu à peu s’ouvrir à lui et lui raconter sa déchirante histoire, puis retrouver la sourire. Seulement, le passé d’Hayato ne semble pas vouloir le laisser en paix… »

Notre critique

Quelle est la frontière entre culpabilité et sentiment amoureux ? C’est bien cette délicate question qui hante le premier tome de Blue Lust.

Etonnante, tragique et complexe, l’histoire qui va lier Hayato et Sôma ne sera pas sans heurts. Dès les premières pages, on est saisi par l’angoisse qui habite Hayato. Il ne s’agit pas seulement de Sôma, plus exactement il est surtout question du profond sentiment de culpabilité qui ronge Hayato depuis le collège. Confronté à une situation trop identique à celle qui a bouleversé son passé, le jeune homme semble croire que Sôma serait sa rédemption. Envers et contre tout, refusant même de réagir comme le feraient beaucoup de garçons de leur âge à mesure que Sôma se laisse aller en sa présence, Hayato s’oublie complètement pour ce nouvel ami. Mais l’égoïsme que cache cette attitude le dévore tout autant et entre peu à peu en conflit avec les sentiments que Sôma va nourrir pour lui.
Cependant, lequel des deux jeunes hommes a raison ? Cette relation qui se voulait de pur soutien moral et amical pour Hayato deviendrait-elle beaucoup plus ? Alors que ce dernier s’interroge enfin sérieusement sur ses sentiments réels pour Sôma, son terrible passé refait soudain surface sous la forme la plus inattendue, même pour le lecteur !
Sur cette narration d’apparence faussement simple et diablement sensible, les deux personnages principaux se dévoilent. Attachants, maladroits, aux antipodes l’un de l’autre, ils dévoilent leur fragilité respective et se soutiennent mutuellement, inconsciemment. Car si l’aide d’Hayato porte immédiatement ses fruits, la force des sentiments que Sôma lui porte par la suite permet à Hayato de se confronter à son passé, de se poser les bonnes questions et, qui sait, peut-être d’avancer, enfin.
Le dessin est en accord avec ce récit plein de mélancolie, de tendresse maladroite, de chagrins refoulés, de mal-être envahissant. Le chara-design peu original reflète néanmoins bien les personnages. La mise en scène délicate met en valeur toute la sensibilité de l’histoire.

Un premier tome réussi haut la main, aux personnages complexes et au suspense grisant, vivement la suite !

Notre critique du tome 1 de Blue Lust
Traumatisé par un lourd passé, Hayato ne peut s'empêcher d'interférer dans la vie du fragile Sôma mais des sentiments contradictoires se nouent...
Scénario91%
Dessin91%
Edition97%
Originalité80%
Mise en scène94%
Intérêt sur la durée94%
On a aimé :
  • Personnages bien construits et attachants
  • Mise en scène subtile
  • Récit prenant
On a moins aimé :
  • Néant
91%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.