S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Haji
Scénariste : Haji
Éditeur : Boy’s Love IDP
Collection : Hana Collection
Genre : Yaoi
Public : + 16 ans
Contenu : 180 pages
Sortie : 4 mai 2018
Prix : 7,95€
Statut de la série : Terminée en 2 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

« À son réveil, Calen se trouvait au pays de morts et ne se rappelait absolument rien, si ce n’est qu’il était soldat. À présent, il doit vivre dans les Limbes en compagnie de Makoto, l’un des gardiens des lieux, et expier ses péchés en accomplissant la mission que Dieu lui a confiée : travailler en tant que shinigami. Ses sentiments envers Makoto, toujours là pour le soutenir et l’aider, vont grandir au fil du temps. Malheureusement, ce dernier est voué à disparaître… car il n’est rien d’autre qu’un golem, un homme façonné dans de la terre glaise. »

Notre critique

L’auteure Haji, qui commence à se faire connaître pour son goût pour les histoires alliant érotisme et fantastique, célèbre ici sa deuxième publication en France, juste après son one-shot Buddhist priest & spider. C’est d’ailleurs une historie dans le même ton qu’elle nous propose ici avec Calendula of Limbo, une série en deux volumes qui se déroule dans les Limbes.

Cette fois, une importance toute particulière est placée dans le scénario et la présentation du monde fantastique dans lequel les personnages évoluent. Sorte de monde transitoire entre le monde des vivants et celui des morts, il accueille les âmes des défunts le temps de les préparer à leur prochaine réincarnation. C’est dans ce monde que se réveille Calen, un ancien soldat surnommé le « dieu de la mort » et qui aurait échappé de peu à l’enfer. Rendu totalement amnésique, il n’a aucun souvenir de son passé hormis les cicatrices qu’il porte sur son corps, mais ses crimes l’ont mené à endosser le rôle de « shinigami » dans les Limbes. Pour obtenir sa rédemption, il doit donc désormais lutter contre des créatures monstrueuses qui attaquent les âmes présentes dans les Limbes afin de les protéger.

Il est pour cela accompagné de Makoto, alias Golem, un jeune homme dont le corps est fait de glaise. Makoto lui servira d’abord de guide dans ce monde et de soutien psychologique : toujours souriant et débordant de bonté, il avoue rapidement être tombé amoureux de Calen. Ce dernier accepte finalement assez vite sa nouvelle situation et s’adapte sans mal à sa nouvelle vie auprès de Makoto et des autres résidents des Limbes. Il se prend lui aussi assez tôt d’affection pour le jeune golem, qu’il traite avec énormément d’attention et de délicatesse.

Ce qui plait dans les histoires de Haji, c’est l’amour inconditionnel et réciproque entre les deux personnages. Nul question ici de relation « forcée » ou brusquée : les deux personnages prennent le temps de se connaître, de vivre ensemble, tendrement, avant de concrétiser leurs sentiments. C’est d’autant plus le cas dans ce manga, étant donné que les bases de l’histoire mettent un certain temps à se poser, et que le développement amoureux est très espacé dans ce premier volume.

En soi, les deux personnages principaux sont réellement attachants. Calen est un peu maladroit mais très attentionné, il prend son rôle de protecteur des Limbes très à cœur et est rapidement apprécié par les autres protagonistes de l’histoire. L’auteure crée également un contraste intéressant entre son apparence assez effrayante – avec son cache-œil, son manteau de shinigami et ses cicatrices – et la présence quasi-constante à ses côtés des petites créatures mignonnes semblables à des lapins qui habitent les Limbes. Makoto, lui, a une apparence plus classique et peu de particularités physiques notables, mais cette absence de spécificité est contrebalancée par sa personnalité excessivement enthousiaste et sa condition, quelque peu tragique, de golem.

Pour ce qui est des dessins, on reconnaît le style bien particulier de l’auteure qui donne beaucoup d’importance au design de ses personnages et des créatures fantastiques, tantôt monstrueuses, tantôt fabuleuses, qui habitent son histoire. Les décors ne sont pas toujours très détaillés, mais quelques scènes ont droit à un habillage plus varié, ce qui reste globalement assez agréable à l’œil. On trouve également quelques scènes d’action et de combat, qui ont peut-être quelques défauts, mais restent sympathiques et s’inscrivent bien dans le scénario.

Notre critique du tome 1 de Calendula of Limbo

Dans ce premier des deux volumes de Calendula of Limbo, l’auteure Haji prend le temps de poser les bases de son histoire et de son univers. On découvre des personnages atypiques et attentionnés, qui apprennent à se connaître durant un développement romantique espacé et plein de tendresse. Un manga fantastique et poétique qui devrait être une bonne surprise pour ceux qui cherchent plus qu’un simple yaoi sans scénario.

Scénario94%
Dessin78%
Edition80%
Originalité95%
Mise en scène93%
Intérêt sur la durée70%
On a aimé
  • L'univers fantastique
  • L'originalité du scénario et des personnages
  • Le développement de la relation
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.