S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Nachi Yuki
Scénariste : Nachi Yuki
Éditeur : Soleil Manga
Collection : Shojo
Genre : Romance, Tranche-de-vie
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 3 juillet 2019
Prix : 6,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Trois ans après sa rencontre avec Fumiya Mano, Mirei suit des cours de design et elle prépare son mariage avec celui qu’elle considère toujours comme un trésor national de beauté. Tous les préparatifs se passent bien et le choix de la robe de mariée est fait d’un commun accord avec Fumiya qui a hâte de voir Mirei dans sa belle robe blanche et surtout de lui enlever lors de la nuit de noce où ils s’uniront enfin. Mais justement cette nuit-là, Mirei n’y avait pas du tout pensé, elle qui ne connait encore rien de la vie de couple. Pour ne pas faire honte à son futur époux et comme toujours dans des situations qui lui sont inconnues, Mirei se met à étudier sérieusement pour sa nuit de noce. Pour cela, elle achète un film porno et le regarde avec Fumiya qui l’a surprise lors de la location. Mais la jeune Mirei est bien innocente et elle interprète l’acte sexuel comme un jeu surtout que les appareils génitaux des acteurs sont floutés. De ce fait, arrivée à sa nuit de noce, Mirei est surprise par la virilité de son mari, ce qui la fait tomber dans les pommes et reporte ainsi leur nuit d’amour à plus tard. En tant que sa femme, Mirei se fait un point d’honneur à aider Fumiya du mieux qu’elle peut et pour cela elle souhaite découvrir le métier qu’il fait. Elle se rend alors dans l’agence immobilière où il travaille pour l’espionner discrètement et elle retombe amoureuse de Fumiya en le voyant travailler si sérieusement. Les amoureux se verront offrir un nouvel appartement luxueux par le père de Fumiya ce qui les fera prendre un nouveau départ maintenant qu’ils sont mariés. Leur petite vie de couple paisible fait plus d’un envieux surtout parmi les condisciples de Mirei à l’école de design et pour cela, elle décide de ne porter son alliance que à la maison mais cela peut porter à confusion pour ceux qui ne la connaisse pas, surtout pour Kenichiro Tani, le beau designer qui donne des cours à Mirei, est le décorateur des immeubles Mano et également le nouveau voisin de Fumiya et Mirei. Les choses se corsent quand Fumiya les découvre très proche sur le chemin du retour vers l’immeuble après une sortie à deux à la fin des cours.

Notre critique

On l’a attendu avec impatience après le 10ème tome de Come to me et ça y est, la suite des aventures de Mirei et Mr Mano est enfin là avec ce premier volet de Come to me – Wedding. C’est un véritable bonheur de retrouver les héros de Nachi Yuki qui nous emmènent dans un univers romantique et également très drôle. Le beau Fumiya avec son sourire ravageur et son air espiègle est toujours aussi plaisant à regarder et il continue de faire fondre le cœur des lectrices. Ses petits côtés plus matures lui confèrent aussi un charme démesuré qui en feront craquer plus d’une et nous ne pouvons qu’être jalouse de Mirei qui vit un véritable rêve. La jeune fille quant à elle est une histoire à elle toute seule. Son côté très enfantin qu’on lui connaissait dans Come to me, est toujours aussi présent après le mariage. Son ignorance de la vie et de l’amour lui donne des expressions toutes mignonnes et le moindre pas dans la vie « adulte » la chamboule, comme par exemple appeler Fumiya par son prénom maintenant qu’il est devenu son mari, elle qui l’appelle toujours Mr Mano en le vouvoyant. La préparation de la nuit de noce ainsi que le « jour J » en lui-même nous offrira aussi de bons moments de fous rires. La pauvre Mirei qui ne connait rien de la sexualité pourra étudier le sujet aussi bien qu’elle le peut, une fois en face de la virilité de son mari toute sa préparation s’envolera. Et le pauvre Fumiya qui attend bien patiemment depuis 3 ans de s’unir à Mirei verra son désir frustré. Nous ne pouvons que compatir à sa déception et lui dire: « Allez Fumiya courage ».

Comme tout bon shojo qui se respecte, Come to me Wedding ne fait pas exception à la règle en nous offrant un rival amoureux. Kenichiro Tani, le jeune designer est tout indiqué pour venir mettre des bâtons dans la vie de couple de Fumiya et Mirei. Il faut dire que cette dernière, très niaise, se présentant toujours sous son nom de jeune fille et sans alliance, n’a rien fait pour avertir Kenichiro qu’elle n’était pas disponible. Le jeune homme est donc une victime dans l’histoire et on ne peut pas vraiment lui en vouloir de s’être laissé aller à avoir des sentiments pour Mirei. Cependant ce quiproquo va entraîner un possible triangle amoureux ainsi que des obstacles dans le couple parfait. Nous ne pouvons qu’espérer que Fumiya ne soit pas trop jaloux car il risque d’en voir des vertes et des pas mûres avec sa jeune épouse innocente qui ne connait rien de la vie et qui rend parfois les choses ambiguës sans même s’en rendre compte.

A cela s’ajoutera la jalousie des femmes sur le bonheur de Mirei. Ce sera d’ailleurs à cause de ses condisciples que la jeune mariée décidera de ne pas exposer à tous son bonheur et d’enlever son alliance qui mènera à de nombreux malentendus. Mirei vit un rêve éveillé: mariée avec un bel homme qui en fait rêver plus d’une, doux et gentil et vivant dans un appartement de luxe très huppé. Déjà qu’elle-même ne s’y sent pas à sa place, une rivale pourrait très facilement la faire douter d’elle et de sa position aux côtés de Fumiya. Qui sait, peut-être un futur obstacle possible dans les prochains tomes, surtout que Mirei a perdu depuis longtemps confiance en elle et que Fumiya est le seul à lui montrer chaque jour à quel point elle fait son bonheur.

Les personnages sont très bien détaillés avec souvent des visages en gros plans qui traduisent à merveille les émotions et les sentiments des protagonistes. Nous retrouvons les caractéristiques typiques du shojo avec un héros aux traits fins et beau à souhait ainsi qu’une héroïne toute mignonne à ses côtés.

Les arrière-plans sont assez épurés laissant la place à de gros plans sur les personnages. Des trames sont cependant utilisées ci et là avec des formes géométriques ou encore des pétales de fleurs. Des fonds noirs ou des lignes d’expression viendront également faire office de décors pour traduire par exemple la frustration de Fumiya suite à l’échec de sa nuit de noce.

Notre critique du tome 1 de Come to me wedding

En conclusion, un excellent 1er tome pour Come to me Wedding. On avait hâte de retrouver Mirei et Fumiya qui sont restés eux-mêmes dans cette suite de leurs aventures. Ce qui est intéressant également, c'est que cette série peut se lire même si on n'a pas lu Come to me mais pour ceux pour qui ce serait le cas, ils n'auront qu'une seule envie, courir acheter la série sur la rencontre de Mirei et Mr Mano pour pouvoir profiter au maximum de la suite de leur vie en tant que couple marié.

Scénario95%
Dessin95%
Édition95%
Originalité90%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé
  • Humour
  • Dessin ++
On a moins aimé
  • Néant
90%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.