S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Fujimomo
Scénariste : Fujimomo
Éditeur : Kana
Collection : Shojo
Genre : Romance
Public : + 12 ans
Contenu : 176 pages
Sortie : 31 août 2018
Prix : 5,45€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Eriko est une lycéenne discrète que l’on ne remarque pas. Son seul plaisir est d’admirer Akira Ômi, un beau jeune homme plein de fraîcheur, et de tweeter ses fantasmes quotidiens sur Internet sous le pseudo « Ellie ». Mais, un jour, elle découvre par hasard la vraie nature d’Ômi. Et ce dernier prend connaissance des tweets embarrassants d’Ellie… !! »

Notre critique

Si vous êtes abonnés au compte Twitter officiel des éditions Kana, vous n’avez certainement pas manqué la sortie de @Ellie #JeN’aiPasDePetitAmi, un nouveau manga shôjo à l’approche plutôt originale. Mais si par hasard ce titre vous avait échappé, vous risquez de passer à côté de l’une des nouveautés shôjo les plus intéressantes de la saison !

« Ellie », c’est le nom que se donne sur Twitter la jeune Eriko Ichimura, une lycéenne totalement effacée qui passe toujours inaperçue et dont personne ne se souvient jamais du nom. En apparence très fade, elle cache en vérité une personnalité de « perverse » qui tweet ses fantasmes romantiques à longueur de journée. Ainsi, dans son fantasme, @Ellie_crazylove sort avec le garçon le plus populaire du lycée en secret : le beau et charmant Akira Ômi, qui la traite comme une princesse…

Tout bascule cependant quand le garçon en question tombe par hasard sur les tweets d’Eriko. Pire encore : notre jeune héroïne va rapidement découvrir que l’attitude sympathique d’Ômi envers le reste de leurs camarades n’est qu’une façade, et qu’en réalité il a un sale caractère ! Leurs secrets respectifs découverts, Eriko et Ômi vont commencer à entretenir une drôle de relation : Ômi cherche d’abord à l’embêter, mais la personnalité atypique d’Eriko l’intrigue et il s’intéresse de plus en plus à la jeune fille. Et Eriko, pour sa part, est partagée entre l’image de l’Ômi parfait qu’elle s’était créée et le jeune homme qu’elle côtoie dans la réalité, et qui ne la laisse pas indifférente non plus malgré ses défauts…

Le point fort de ce premier tome est sans conteste son humour déjanté. Eriko possède un caractère très particulier ; c’est une « perverse qui s’assume », et ses pensées et ses réactions sont toujours hilarantes. Trop habituée à fantasmer sur sa vie fictive, elle ne sait souvent pas comment réagir face à des situations nouvelles, et Ômi ne manque d’ailleurs aucune occasion de se moquer. Avec sa personnalité mesquine, il forme avec elle un duo comique parfait, et les situations les plus drôles s’enchaînent les unes après les autres au fil du manga.

Cependant, @Ellie reste un shôjo, et le développement romantique entre nos deux personnages n’est heureusement pas en reste ! Tous deux commencent très vite à entretenir des sentiments l’un pour l’autre, mais le manque de confiance d’Eriko et de délicatesse d’Ômi viennent mettre des bâtons dans les roues de leur histoire d’amour. Le parallèle avec la vie fictive d’Ellie que l’on découvre à travers ses tweets met en valeur l’authenticité des personnages : Eriko n’a pas toujours les bons mots et Ômi n’est pas le prince charmant de ses fantasmes, mais tous deux apprennent à découvrir les défauts et les qualités de l’autre, et c’est ce qui rend leur histoire intéressante.

En dehors de l’aspect romantique, on assiste à un développement des personnages très appréciable, en particulier Eriko, qui apprend petit à petit à gagner en confiance et à assumer sa personnalité. Ômi reste encore quelque peu mystérieux, et on sent que son attitude désagréable cache quelque chose, mais il se dévoile progressivement comme un garçon timide et attentionné.

Au niveau des dessins, comme beaucoup de shôjo, l’auteure met en valeur les expressions des personnages au détriment du décor, mais la mise en scène est soignée et propice à l’humour, et les cases s’enchaînent de manière fluide. Les gros plans sur les visages des personnages durant les moments les plus émouvants sont bien réussis, et les expressions amusantes d’Eriko sont décidément un plus qui rajoute du charme à ce manga.

Enfin, mention particulière aux éditions Kana, grâce à qui vous pouvez suivre le compte Twitter de @Ellie_crazylove et retrouver tous les tweets de l’héroïne dans le manga ! Un petit détail qui fait plaisir, et qui ne gâche en rien la découverte du scénario puisque les tweets (assez divertissants) d’Ellie ne reflètent que les fantasmes de la jeune fille, et non ce qui se produit en réalité dans l’histoire.

Notre critique du tome 1 de @Ellie

La nouvelle série shôjo des éditions Kana parvient rapidement à nous conquérir par sa bonne dose d’humour et ses personnages attachants au caractère bien trempé. Entre les fantasmes délirants d’Ellie sur Twitter et les problèmes du quotidien d’Eriko, ce sont deux facettes d’une histoire romantique et originale qui s’offrent aux lecteurs, pour notre plus grand plaisir.

Scénario85%
Dessin78%
Edition95%
Originalité88%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • Beaucoup d'humour
  • Le héros, plus délicat qu'il ne veut le montrer
  • Les tweets délirants d'Ellie
On a moins aimé
  • Néant
86%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.