S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Atsuo Ueda
Scénariste : Hiro Mashima
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 8 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 13 mars 2019
Prix : 6,95€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Reconnue comme la guide la plus forte du royaume, de nombreux jeunes mages veulent faire partie de Fairy Tail. Trois nouvelles recrues veulent intégrer la guide mais une fois qu’ils ont rencontré Luxus, deux d’entre eux prennent leurs jambes à leur coup. Seule Touka veut rester car elle est amoureuse de Natsu et elle souhaite donc faire partie de la même guilde que son chéri. Malheureusement pour elle, le chasseur de dragon et ses amis sont partis pour une longue durée, afin d’achever La quête de 100 ans. Cette mission porte ce nom car cela fait un siècle qu’elle a été lancée mais jusqu’à présent, aucun mage n’a réussi à la réaliser, même pas Guildarts, pourtant considéré comme le mage le plus fort de Fairy Tail. Natsu, Happy, Erza, Grey, Lucy, Wendy et Carla, bien décidés à être ceux qui réussiront cette quête, se rendent à la guilde de Magia Dragon située sur le continent de Guiltina pour recevoir leur ordre de mission. Ils y rencontrent Elefseria, le 1er maître de la guilde, qui doit sa longévité au fait qu’il s’est transformé en dragon. Elefseria leur explique alors que la quête consiste à arrêter 5 dieux-dragons qui sont aussi forts, voir plus, qu’Acnologia. Et même si le combat risque d’être périlleux, la 1ère difficulté sera de trouver ces dragons avant de les vaincre. Les mages de Fairy Tail se mettent alors en route vers une 1ère ville qui vénérerait le dragon Suijin. Pendant ce temps, à Magnolia, Gajil a des soupçons sur Touka la nouvelle recrue. Avec Lily, Reby et Jubia, ils décident de jouer les détectives pour découvrir qui est réellement la jeune fille et quelles sont les véritables raisons de son adhésion à Fairy Tail. Ses doutes pourront bientôt se confirmer avec l’arrivée de Gerald qui est à la recherche de Touka, qu’il dit dangereuse.

Notre critique

Bien qu’un spin-off de l’œuvre originale, Fairy Tail – 100 years quest est la suite directe des aventures de Natsu, Lucy et leurs amis. La série principale se terminait par le départ des héros pour cette fameuse quête de 100 ans et on ne peut qu’être heureux de voir la continuité de cette aventure dans ce spin-off. Tous les personnages que l’on avait l’habitude de côtoyer sont présents pour le grand bonheur des fans. Il y a parfois des références à la série d’origine et si le spin-off peut tout à fait être lu sans connaitre Fairy Tail, le lecteur passera cependant à côtés de détails qui sont très intéressants. Les fans de la 1ère heure quant à eux se remettront facilement dans le bain et ils seront ravis de retrouver la suite des aventures de la guilde la plus puissante de Fiore afin de partager une nouvelle mission, qui semble irréalisable, aux côtés de Natsu et ses compagnons.

De nouveaux personnages viendront agrémenter cette histoire. Des amis mais également des ennemis en la présence d’une guilde jusque-là inconnue: Diabolos. Mais ce n’est pas la seule nouveauté. L’équipe de Fairy Tail va également découvrir un royaume différent. C’est tout un monde qui se dévoile à eux, un autre style de vie et une flore et une faune surprenantes. Il est amusant de découvrir ce nouveau continent avec eux et d’en apprendre ainsi plus sur l’univers de Fairy Tail.

De nombreux mystères prennent place dans ce 1er tome. Tout d’abord, cette quête en elle-même dont personne ne peut parler en dehors de la mission; ensuite, des dieux-dragons qu’il faut arrêter mais qui ne semblent pas aussi méchants que l’on veut nous faire croire; et enfin le personnage de Touka: dont on ne sait pas trop d’où elle sort, qui connait beaucoup de choses et que Gerald présente comme personne dangereuse. Un bon début de scénario qui promet de nombreux rebondissements et une histoire qui nous emmènera dans une sacré aventure avec certainement des combats épiques. Tout ce que l’on attend dans un Fairy Tail.

Comme dans l’œuvre originale, on retrouve beaucoup d’humour dans ce spin-off. C’est un peu la marque de fabrique de Fairy Tail. L’attitude primitive de Natsu qui prend tout au 1er degré est toujours aussi amusante à voir. Les personnages, très expressifs, nous offrent régulièrement des situations cocasses, comme avec Grey qui, comme à son habitude, a du mal à rester habillé ou encore Lucy qui se retrouve également souvent nue, se faisant voler ses vêtements ou une attaque les réduisant en lambeaux. Toutes ces situations amènent également beaucoup de fan-service.

Ce thème est également récurrent dans Fairy Tail. Les héroïnes sont très souvent peu vêtues, exposant à qui le veut, leur poitrine généreuse. Elefseria, le vieux chasseur de dragon, profitera d’ailleurs de ces seins volumineux pour se rapetisser et se glisser entre ceux de Lucy.

Au niveau du dessin, c’est Atsuo Ueda qui a pris les manettes de cette quête des 100 ans. Même si les fans de l’œuvre originale remarqueront facilement des différences avec les dessins de Hiro Mashima, ces dernières ne sont que minimes et en un simple coup d’œil, on peut croire facilement qu’il n’y pas eu de changement de dessinateur. Atsuo Ueda rend dès lors un très bel hommage à Hiro Mashima en restant très fidèle au chara-design d’origine. Les nouveaux personnages permettront au dessinateur de pouvoir y mettre sa petite touche tout en restant dans l’univers que l’on connait à Fairy Tail. Les personnages sont bien travaillés avec des vêtements et des visages très détaillés. Les héroïnes ont de grands yeux très expressifs qui traduisent parfaitement leurs émotions ainsi que leurs réactions humoristiques.

Les arrière-plans sont minutieux. Les chapitres sous l’eau nous offre un panel varié de poissons en fond et une ville sous-marine très détaillées. Les scènes de combats sont agrémentées de lignes de vitesse montrant la puissance de l’attaque, ainsi que des onomatopées nous donnant une indication sonore. Tout est fait pour mettre le lecteur dans l’ambiance et lui permettre de vivre pleinement l’action.

Notre critique du tome 1 de Fairy Tail - 100 years quest

En conclusion, Fairy Tail – 100 years quest nous permet de continuer l'aventure avec Natsu et ses amis. Atsuo Ueda continue sur la lancée de Hiro Mashima et nous offre des dessins très ressemblants aux originaux. Humour, intrigues, … quel bonheur de retrouver les membres de Fairy Tail.

Scénario80%
Dessin85%
Édition90%
Originalité80%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • Dessins ++
  • Intrigues
  • Aventure
On a moins aimé
  • Fan-Service ++
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.