S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Black Box, Critique Manga, Flat Out, Manga, Seinen,

Black Box, Critique Manga, Flat Out, Manga, Seinen,

Dessinateur : Keiichiro Shinmura
Scénariste : Keiichiro Shinmura
Éditeur : Black Box
Collection : Seinen
Genre : Seinen, Sport, Course, Drame
Public : Tout Public
Site officiel : Black Box Éditions
Sortie : 15 décembre 2014
Prix : 10,90€
Statut de la série : Terminée en 3 tomes

Dans un coin de Japon enveloppé de neige la moitié de l’année, Ryûya et ses amis attendent, embusqués. Face à eux, une route que Ryûya connaît par cœur et qui va bientôt servir de piste pour une des courses du WRC, le championnat du monde de rallye. Cette portion de route couverte de neige est le domaine du défunt père de Ryûya. Encore enfant lorsqu’il a perdu ses parents, le jeune homme s’est fait le serment d’empêcher qui que ce soit de lui prendre son héritage : le titre de roi de cette piste ! Soudain, l’équipe Subaru apparaît et s’installe. Son pilote de renommée mondiale, Richard Wilson et son copilote prennent le volant d’une voiture flambant neuve. Ils viennent à peine de partir en reconnaissance de la route que surgit, à leurs côtés, la voiture de Ryûya ! Prêt à tous les risques pour battre Wilson, Ryûya prouve du haut de ses 18 ans qu’il n’a rien à envier aux meilleurs…
La course automobile apparaît rarement dans le monde du manga mais suffisamment pour retenir l’attention d’autant plus lorsque la qualité narrative et graphique est là. Flat Out saisit le lecteur aux tripes dès les premières pages. Si le point de départ banal de l’orphelin fervent défenseur de l’honneur de son idole de père disparu ne surprend pas, le développement est accrocheur. Ryûya est un personnage attachant. Sous ses airs de Kaneda (héros d’Akira), sa ferveur, son savoir-faire, sa volonté sans faille le rendent sympathique. On veut connaître la suite de ses aventures et on savoure à l’avance les deux tomes suivants. La course qui anime les deux premiers gros tiers de ce volume est bien traitée, avec suspense et explications techniques compréhensibles, bien amenées dans les dialogues qui n’en sont pas alourdis ni barbants. Le talent de Ryûya n’est pas flamboyant donc crédible et la reconnaissance qu’il en retire de son adversaire suppose bien des rebondissements à venir.
Les personnages secondaires, amis de Ryûya et copilote de Wilson, sont un peu en retrait dans ces pages qui se lisent à 200 à l’heure (quand je vous dis que le suspense est là…), mais ils ont leur utilité que l’on espère mieux exploitée dans les prochains tomes.
Graphiquement, le dessin de tout ce qui a trait à la mécanique, aux véhicules eux-mêmes est détaillé et contribue au rendu réaliste de l’histoire. Le soin apporté à la dynamique et à l’environnement de la course sert merveilleusement le fond de ce premier tome essentiellement axé sur une première course qui déménage. Le chara-design est plus soigné pour Ryûya et Wilson que les personnages secondaires même si l’expressivité de tous est bien travaillée. Comme beaucoup de mangas seinen, l’encrage est puissant mais l’esthétisme des décors, des costumes, des voitures fait aisément passer cette impression de trait gras.


Black Box éditions affirme une nouvelle fois que dénicher des titres de qualité et non encore monopolisés par les grosses maisons d’édition est faisable. Flat Out bénéficie d’une publication soignée et sans défaut.
Une très bonne série courte, même si l’on n’est pas spécialement amoureux du monde de la course automobile !

Points forts : 

  • Histoire accrocheuse 
  • Personnages attachants et bien définis 
  • Suspense 
  • Humour 
  • Action 
  • Graphisme très détaillé et soigné 
  • Qualité d’édition 



Points faibles : 

  • Pour jouer les pointilleux : personnages secondaires moins bien travaillés que les premiers rôles 
Verdict : Un Excellent Tome !!! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.