S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Critique Manga, Geofront, Ike Reibun, Manga, Seinen, Taifu Comics, Yaoi,

Critique Manga, Geofront, Ike Reibun, Manga, Seinen, Taifu Comics, Yaoi,

Dessinateur : Ike Reibun
Scénariste : Ike Reibun
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Suspense, Science-Fiction, Action
Public : Public averti
Site officiel : Aucun
Sortie : 24 mars 2016
Prix : 8,99€
Statut de la série : En cours de publication

Au cœur des souterrains, la loi du plus fort fait tout. Après avoir échoué dans l’exécution d’un de ses contrats, Nagasa, tueur pour la mafia, s’est réfugié dans ce lieu oublié des puissants afin de mettre en sécurité son jeune fils Théo. Car Théo a failli perdre la vie à cause de ses activités. Le quotidien est rythmé par les visites de Komugida, un étudiant qui vient enseigner à Théo encore convalescent et qui ne rêve que d’amasser assez d’argent pour aller vivre en surface. Entre missions payées pour Nagasa et rêves douloureux pour les habitants des souterrains, on ne s’ennuie jamais au cœur de Geofront !
Ce premier tome commence très, c’est du moins l’impression que l’on a à la lecture de l’introduction et du premier chapitre. Entre quelques traits d’humour, on découvre la vie cachée de Nagasa, tueur sans pitié qui ne se soucie guère de chercher le bien ou le mal dans ses exécutions, pas plus avant qu’après l’agression de son fils. C’est à peine s’il se laisse déstabiliser par la perspective de retrouver celui qui a failli tuer Théo.
Les chapitres suivants alternent entre la présentation de Komugida, de son lien devenu très fort avec le petit garçon, de ses réactions vis-à-vis de l’étrange caractère de Nagasa et la vie des habitants de ces sous-sols où tout peut arriver, surtout le pire.
On découvre ainsi les tourments de deux amoureux, la dangerosité de la vie dans ce milieu dominé par la loi du plus fort mais aussi les conséquences médicales de l’agression de Théo. 
On peut même supposer nombre de choses sur Nagasa et lui et comprendre que le tueur de la mafia cache bien son cœur et sa tendresse dévolus à ce petit garçon devenu très malin.
Le ton général de ce premier tome est un peu déroutant car il oscille entre humour et violence, entre drame et sentimentalisme, entre romance et indices concernant la face obscure de Nagasa. Ce ton décalé, qui est à la fois déstabilisant et attrayant, fait beaucoup pour le charme général du tome et on ne parvient pas à distinguer si l’on est dans du seinen, du yaoi en devenir ou parfois un gag manga ! Cette richesse est intéressante et même si on peut penser que peu de choses sont finalement dites dans ce volume un, on devine qu’elles ouvrent grand la porte sur une infinité de suites possibles.
Le trait de Rike Reibun est lui aussi un intéressant mélange de codes et de genres. Réaliste comme un bon seinen, sentimental et attentif aux physiques masculins comme un bon yaoi, riche en arrières plans suffisamment détaillés pour insister sur cet environnement souterrain qui se ressent comme un personnage à part entière, énergique dans sa mise en scène… Tout est réuni pour amener le lecteur à faire défiler les pages sans se lasser.
Ce premier tome de Geofront est très prometteur tant il multiplie les accroches, insiste sur un mélange des genres atypique et réussi.

Points forts : 

  • Mélange humour, action, drame, suspense, romance plutôt réussi même si atypique 
  • Contexte science-fiction simple et bien trouvé 
  • Pas mal d’indices sur la suite possible 
  • Personnages très variés et sympathiques 
  • Suspense 
  • Humour 
  • Action 
  • Mise en scène dynamique 
  • Graphisme qui mêle les codes de plusieurs genres manga 
  • Chara-design assez réussi, visages expressifs 
  • Édition française de qualité 

Points faibles : 

  • Ce mélange pourtant intéressant peut avoir l’effet inverse de celui recherché, selon le lecteur 
Verdict : Un Très Bon Tome !!! 

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.