S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Neko Nekobyou
Scénariste : Neko Nekobyou et Reiki Kanahara
Éditeur : Ototo
Collection : Shonen
Genre : Baston, Drame, Humour
Public : Tout public
Contenu : 240 pages
Sortie : 2 mars 2018
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Une nouvelle quête a été mise à jour dans l’univers d’ALfheim Online, étage du Nouvel Aincrad, promettant la Bague du Murmure de l’Ange comme récompense. L’objet permettant à deux de ses propriétaires de communiquer pour l’éternité, il n’en faut pas moins pour que Keiko, Rika et Suguha ne se lancent dans la mission. Mais elles sont rapidement surprises par l’apparition d’un mystérieux guerrier noir à l’allure bien familière…

Notre critique

Dernier cross-over de la saga publié en France, Girls Ops reflète le bon comme le mauvais de la très forte tendance au fan service de la licence SAO. On a en effet le plaisir de retrouver des personnages habituellement secondaires mis en valeur dans cette nouvelle aventure bien que le caractère féminin de SAO soit rarement en reste en général. Car il faut bien admettre qu’en dehors de rares rivaux ou compagnons de baston, Kirito demeure le seul et unique héros de la saga. La grande majorité des protagonistes associés à ses quêtes sont déjà des filles… Le girl power revendiqué par cette énième version dérivée de SAO ne présente donc rien de très inattendu. Moins encore puisque le seul nouveau personnage se révèle être une fille sous l’avatar d’un Kirito version fille. Les fans sont donc la cible privilégiée pour un manga qui offre une nouvelle quête à celles qui sont longtemps restées cantonnées aux rôles de faire-valoir et ce challenge qui fait vibrer leur cœur de gameuses vient se mêler à la quête personnelle d’une inconnue. Sous son apparence familière, elle interpelle les amies du vrai Kirito, les séduit, en fait ses complices de mission et au final, ses amies dans la vie réelle.

Si on ne découvre rien de neuf, les fans apprécieront le rythme soutenu de l’aventure, la bonne construction de la nouvelle venue Kuro alias Hyori donne tout son intérêt à l’intrigue de ce tome 1 puisque sa quête vient s’associer pleinement à celle du jeu.

Côté dessin, on retrouve les codes graphiques imposés par le premier dytique consacré à l’ALfheim Online. Respect pour Neko Nekobyou qui se prête habilement au jeu et offre aux fans ce qu’ils attendent esthétiquement d’un volume de SAO. L’énergie est là dans les scènes d’action avec un zeste de drame à l’évocation des motivations de Kuro alias Hyiori, beaucoup de sourires dans l’amitié que lui donnent spontanément nos trois héroïnes et un tout qui s’imbrique bien dans l’univers de la saga.

On regrette néanmoins l’absence pesante d’arrières plans ou d’environnements qui donneraient plus d’impact au principe même de l’Aincrad. On doit se contenter d’aplats gris/noirs/blancs ou de trames à peine travaillées.

Avalanche de bons sentiments, d’énergie positive et de jolies filles et dynamisme : bon tome pour les fans de la saga !

Bonus pour Ototo : l’opération tapis de souris offrait un objet collector de belle facture idéal pour les adaptes de la saga.

Notre critique du tome 1 de Sword Art Online : Girls Ops

Une nouvelle quête est annoncée dans ALfheim Online et le prix attise la convoitise de Keiko, Rika et Suguha. Mais leur aventure va leur apporter bien plus : une nouvelle amitié !

Scénario83%
Dessin91%
Edition92%
Originalité80%
Mise en scène88%
Intérêt sur la durée83%
On a aimé :
  • Univers Sword Art Online rendu à 100% pour les fans
  • Action efficace
  • Nouveau personnage comme fil conducteur du tome
On a moins aimé :
  • Trop de fan-service
  • Avalanche de bons sentiments…
86%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.