S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Lisez sur Nipponzilla la chronique du tome 1 de Infection, le nouveau manga de Tooru Oikawa disponible chez Delcourt / TonkamDessinateur : Tooru Oikawa
Scénariste : Tooru Oikawa
Éditeur : Delcourt / Tonkam
Collection : Seinen
Type : Shonen
Genre : Survie, Morts-vivants, Érotique
Public : Public averti
Contenu : 192 pages
Sortie : 3 janvier 2018
Prix : 7,99 €
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Haruki Amamiya est un lycéen amoureux de Satsuki. Pour l’aider à se déclarer, ses amis lui propose de l’enfermer avec elle dans la réserve de l’école jusqu’à la fin des cours. Par malchance, Haruki se retrouve coincé avec une fille qu’il ne connaît pas: Kirara Isonami. Ils attendent alors patiemment la fin des cours pour être libérés mais les amis d’Haruki ne viennent pas leur ouvrir. Le lendemain, comme personne n’est encore venu, ils trouvent un moyen de s’échapper de la réserve et ils sont surpris de ne voir personne dans l’école alors que c’est un jour de semaine. Mais alors qu’ils vont chercher leurs affaires dans leur classe respective, Haruki téléphone à Satsuki qui lui dit de fuir l’établissement car tous les élèves sont morts. Haruki et Kirara tombent alors nez à nez avec certains de leurs camarades mais ces derniers ont des asticots qui sortent de leur bouche et de leurs yeux. Ils se mettent alors à fuir mais l’école est remplie de zombies couverts de vers qui s’attaquent aux vivants pour les dévorer. Alors qu’ils sont pris au piège et sur le point de se faire dévorer par les « porteurs« , des camarades de Haruki, qui sont eux toujours en vie,  viennent les sauver de ces monstres. Un petit groupe de lycéen a survécu et comme personne ne peut quitter le lycée, sous peine d’être attaqués par les morts-vivants, ils se sont regroupés dans le gymnase. Haruki et Kirara apprennent alors que des personnes sont subitement décédées et qu’ensuite leur cadavre s’est remis en mouvement mais couvert de larves, et qu’ils ont commencé à mordre les vivants les tuant ainsi en une journée. Ce phénomène s’est produit dans toute la ville en même temps mais qu’est-ce qui l’a produit et comment Haruki et ses camarades vont-ils pouvoir se sortir de ce pétrin? Surtout que les secours sont loin de pouvoir arriver.

 
Notre critique

Infection est un « survival » qui nous présente un groupe de lycéen qui vont devoir s’entraider pour ne pas se faire dévorer par les morts-vivants qui ont envahi la ville. L’entraide et la solidarité sont des thèmes principaux de l’histoire car le but de notre héro est de sauver le plus de monde possible comme son senpai qui a sacrifié sa vie pour lui. Le drame qui se produit dans le lycée et la perte de leurs amis, rapprochent les élèves dans un but commun: survivre. Cette solidarité se retrouve également avec Kaori la petite sœur d’Haruki qui fait tout de son côté, pour aider et protéger un groupe de jeunes enfants de son école.

Des liens très forts s’installent entre les lycéens, qu’ils aient été amis avant l’incident ou qu’ils se rencontrent pour la première fois. On ressent vraiment le désir de ne laisser personne derrière. Ce sentiment se renforce lorsque l’un de leur ami est sur le point de mourir. Au lieu de le laisser et de fuir pour sauver leur propre vie, ils s’asseyent près de lui et parlent du bon vieux temps l’aidant ainsi à s’éteindre paisiblement. Le lecteur peur ressentir beaucoup d’émotions entre ces jeunes gens, comme s’ils étaient des soldats partis au front.

La famille a également une place très importante dans l’histoire. Chaque personnage pense à ses proches et c’est ce qui les fait tenir le coup pour avancer et aller les retrouver. Ils ont l’espoir qu’ils sont en sécurité mais comme la maladie frappe au hasard, ils ne peuvent être sûr de rien. Ce thème de la famille se renforce avec Haruki qui va sauver sa sœur et ce sauvetage devient un élément essentiel de réconfort pour les survivants.

Dans ce 1er tome, on n’en apprend pas beaucoup sur cette « infection ». On ne sait pas d’où elle vient, ni comment elle se propage ou encore comment l’enrayer. Tout arrive très vite, laissant le lecteur dans la même incompréhension que les héros mais cela nous permet de nous sentir proche d’eux.

Pour un récit de Zombie, le thème des asticots qui sortent de partout est original. Cependant, le scénario est prévisible avec des lycéens qui doivent fuir en lieu sûr; avec un parcours semé d’embûches et de morts-vivants; accompagnés par une ou des personnes qui les ralentissent, ici en l’occurrence, des enfants de l’école primaire. Cependant ce n’est que le 1er tome et l’histoire pourrait prendre un tout autre tournant par la suite.

Les arrière-plans sont très travaillés avec des lignes de vitesse nous permettant de suivre la fuite de nos héros. Les personnages sont très détaillés, jusqu’à la dernière goutte de sueur froide, nous faisant ressentir la terreur palpable dans le lycée. Les scènes de groupe des morts-vivants sont très précises, détaillant chaque personnage alors qu’il n’est pas rare de voir les personnes en arrière-plan avec le visage blanchi. Ici nous pouvons voir très clairement chaque asticot sortir de la bouche et des yeux de ces « porteurs », rendant le tout bien dégoûtant.

Le nouveau manga de Tooru Oikawa vaut-il le coup d'être débutée ? Découvrez-le en lisant la critique du tome 1 sur Nipponzilla, la référence manga, série d'animation, cinéma et jeux vidéo

Un fan-service totalement incongru est omniprésent dans le tome. Chaque chapitre commence avec une lycéenne dévoilant ses atouts et tout au long de l’histoire, la jeune Kirara préfère se balader en string, plutôt que de mettre un pantalon qui ne serait pas fashion. Le fan-service n’a rien à faire dans cette histoire « survival » et n’est vraiment là que pour attirer un certain public.

Trailer

Notre critique du tome 1 de Infection

En bref, il faut avoir l'estomac bien accroché pour lire Infection qui bénéficie d'une illustration très réaliste. La solidarité très présente dans le tome, nous donne envie d'encourager nos héros à ne rien lâcher et de savoir comment et si ils vont s'en sortir. Toru Oikawa signe sa 4ème œuvre avec Infection mais c'est ça première publication en version française. Il a été illustrateur pour d'autres séries mais dans Infection, il réalise aussi bien le scénario que l'illustration.

Scénario67%
Dessin92%
Édition77%
Originalité68%
Mise en scène74%
Intérêt sur la durée70%
On a aimé
  • Thème d'entraide très fort
  • Arrière-plans très détaillés
  • Personnages très travaillés individuellement
On a moins aimé
  • Pour public averti
  • Fan-service incongru
  • Scénario prévisible
75%À surveiller

A propos de l'auteur

Tombée dans l'univers manga par hasard, elle ne l'a plus lâché et en est devenue passionnée. Plus attirée par le shojo et le shonen, elle n'a pas peur de relever des défis et de découvrir d'autres styles.

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.