S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Yasuhisa Hara
Scénariste : Yasuhisa Hara
Éditeur : Meian
Collection : Seinen
Genre : Historique
Public : + 14 ans
Contenu : 220 pages
Sortie : 15 septembre 2018
Prix : 6,95€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« La Chine, qui n’est pas encore unifiée, traverse une grande guerre de cinq siècles. Shin, un jeune garçon contemporain de ces temps violents et houleux, cherche, par la seule force de son épée, à se faire un nom sous les cieux !! »

Shin et Hyou sont deux jeunes orphelins partageant un même rêve : devenir de grands généraux de guerre et dire adieu à leur condition de serviteurs. Pour cela, ils s’entraînent au combat avec acharnement… jusqu’au jour où, repéré par un vieux ministre, Hyou reçoit une invitation à travailler au palais royal ! Désormais seul, Shin s’accroche à la promesse faite à son ami, mais tout bascule lorsqu’il apprend qu’un malheur s’est produit au palais : le frère du roi a monté un coup pour prendre le pouvoir, et le jeune roi est désormais en fuite… Mêlé malgré lui à ces évènements qui le dépassent, Shin rencontre Ei Sei, le roi de Qin poursuivi par des assassins, et devra prendre une lourde décision qui va changer sa vie…

Notre critique

Après plus de dix ans depuis le début de sa publication au Japon en 2006, le très attendu Kingdom arrive enfin jusqu’à nos frontières ! Difficile de ne pas se réjouir de l’arrivée de cette série, qui domine les ventes de mangas seinen au Japon depuis 2015, avec déjà plus d’une cinquantaine de tomes à son actif ! Elle fut également récompensée, en 2013, par le 17ème Grand prix du prix culturel Osamu Tezuka… Un palmarès qui promet.

On connaît très peu chez nous finalement l’histoire de la Chine antique. Un peu délaissée par l’enseignement scolaire en occident, la période des royaumes combattants n’en reste pas moins historiquement captivante. C’est durant cette époque, du Vème au IIème siècle avant J-C., que se déroule l’histoire de Kingdom, à une période où la Chine était encore divisée en sept royaumes.

Pour autant, ce serait une erreur de croire que Kingdom est un manga purement historique. S’il s’inspire effectivement des faits et des figures historiques célèbres de cette longue période de guerres et de conflits, il possède un scénario fictif qui lui est propre, avec ses personnages et son univers bien particulier et enchanteur. On se retrouve donc plongés dans l’histoire de Shin, jeune orphelin impulsif et téméraire qui, derrière son statut de serviteur, cache un grand potentiel de combattant. Quittant son foyer suite à des évènements qui le marqueront profondément, il rencontre Sei, le très jeune souverain du royaume de Qin dans lequel il vit, qu’il va devoir accompagner dans sa quête pour récupérer sa place sur le trône. Avec l’étrange petit personnage qu’est Karyo Ten, un enfant caché dans un costume d’oiseau qui apporte une dimension un peu comique à l’aventure, ils forment un trio auquel on s’attache incroyablement vite.

À travers leur histoire et leur voyage qui débute, c’est tout un univers de combats et de moments forts en émotion qui attend le lecteur dès ce premier volume ! La trame progresse à bon rythme, quelques explications adroitement glissées ci et là permettant aux néophytes d’en apprendre plus sur le contexte de cette période, les enjeux politiques et le passé des personnages de l’histoire, sans pour autant nous charger d’informations qui pourraient gâcher le plaisir simple de la lecture. C’est donc petit à petit que le monde dans lequel les héros évoluent se dévoile à nous, sans jamais faire entrave aux péripéties qui sont légion dans ce premier tome. Un monde d’une beauté frappante, embelli par l’attention du détail portée aux paysages très riches et réalistes en arrière-plan : vastes étendues de nature, forêts denses, villages ruraux ou au contraire palais splendides…

Si le trait puissant et assez original de Yasuhisa Hara peut dérouter au début, notamment dans sa façon de dessiner les personnages, le visage rond avec de grands yeux en amande, on est rapidement pris dans l’intensité du dessin qui fait ressortir de manière poignante les émotions des personnages. Les scènes d’action tout particulièrement brillent par leur mise en page, avec des plans véritablement réussis. N’oublions pas également que, comme pour beaucoup d’autres séries aussi longues, on peut s’attendre pour Kingdom a une grande évolution du dessin au fil des tomes…

Au bout du compte, ce tant attendu premier volume de cette longue série qu’est Kingdom semble tenir ses promesses. Entre réalisme poignant et tragique de la guerre et récit d’aventure à l’ambiance fantastique, auquel se rajoute un aspect historique intéressant dans un univers aux paysages enchanteurs, le manga parvient à nous accrocher dès les premiers chapitres et donne très vite envie de découvrir la suite. Déjà fort de son grand succès au Japon, il ne serait pas surprenant qu’il trouve rapidement son public en occident également.

Trailer

Notre critique du tome 1 de Kingdom

Enfin disponible en France, ce premier tome de Kingdom nous plonge dans un univers empli de réalisme, où s’entrechoquent cruauté implacable de la guerre, amitié et aventure au travers de combats prenants et de paysages d’une beauté surprenante. Un début puissant et fort en émotion pour cette série qui a depuis longtemps conquis le public japonais.

Scénario95%
Dessin95%
Edition90%
Originalité90%
Mise en scène100%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé
  • Le réalisme du décor et l'aspect historique
  • Les scènes d'action intenses
  • Le scénario fort en émotion
On a moins aimé
  • Le style graphique surprend au début
95%Note Finale

A propos de l'auteur

Fan de mangas, de RPG et d'animation, elle a vu beaucoup trop d'anime dans sa vie pour se souvenir de tous. Ce qui ne l'empêche pas de continuer de regarder tout ce qui a l'air intéressant.

Articles similaires

Une réponse

  1. Kazuo

    Merci pour la critique, ça m’a vraiment donné envie de me lancer ! Malgré le fait que la série soit déjà vachement longue.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.