S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Jeronimo CEJUDO
Scénariste : Fabien Dalmasso
Éditeur : Delcourt/Tonkam
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 192 page
Sortie : 10 avril 2019
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Berry est une jeune fille élevée par son grand-père dans les montagnes, où peu de gens n’osent s’aventurer. Elle a une force impressionnante et maitrise les arts martiaux. Lorsque son grand-père disparait, Berry n’hésite pas et part à sa recherche. Dans sa quête, elle se fera de nouvelles connaissances et découvrira un monde qu’elle n’imaginait pas.

Notre critique

Baie est une petite jeune fille naïve, innocente, spontanée, qui a toujours vécue auprès de son grand-père, Jio, dans de lointaines montagnes, loin de la civilisation. Elle a une force impressionnante, et ses journées sont rythmées par les arts martiaux. Avec la disparition de Jio, on constate de suite l’innocence de la jeune fille : elle accorde sa confiance aux premiers venus, sans se douter le moins du monde que les gens ne sont pas tous comme elle, c’est-à-dire gentils. Elle suit ceux qui lui promettent de l’aider à retrouver ce grand-père qui l’a élevé, sans s’apercevoir qu’ils désirent utiliser sa force hors du commun et la réduire en esclavage. Mais elle ne se laisse pas démonter et veut lutter contre les « méchants » qu’elle rencontre.

Rust, qui au départ semble être un banal chasseur de prime, formera un duo explosif avec Berry. Plus âgé qu’elle, ce dernier veut aussi retrouver le grand-père de la jeune fille : un mandat d’arrêt contre lui a été rédigé et il compte bien empocher la prime. Etonné par la naïveté de Berry et par sa force, il la suivra discrètement, s’encombrant au passage de deux apprentis guerriers, qui n’ont jamais combattu de leur vie… A ceux-là, s’ajoute une étrange succube, prisonnière libérée par Berry, et dont les changements morphologiques ne semblent pas éveiller de questions dans la tête de la jeune fille. Ensembles, ils vont accompagner la petite Berry dans sa quête pour retrouver son grand-père, dont le passé semble plus chargé qu’il n’y parait.

Ce début de scénario, avec un enfant à la force surhumaine, assez naïf et élevé par un grand-père dans les montagnes, rappelle à tous un autre enfant, mâle cette fois, qui a le même départ dans la vie : Songoku ! Et les auteurs de ce manga ne s’en cachent pas : « ce qui était au départ un hommage à Dragon Ball est devenu un scénario complet » ! Et ce scénario suit les traces de son grand frère, car c’est un vrai nekketsu que nous avons entre les mains : un héros orphelin et innocent, à la force d’un surhomme et une quête à réaliser… tout cela, on le retrouve dans Lil’ Berry, sauf que le héros est une héroïne. Même la couverture de ce premier tome rend hommage à l’édition de Dragon Ball sorti en 2003 chez Glénat : on y voit Songoku chevauchant le dragon des 7 boules de crystal ; et sur la couverture de ce tome 1, on voit Berry installée sur le dos d’une sorte de long serpent vert. Et il faut reconnaitre que lorsqu’on croise Jio, on ne peut s’empêcher de penser à Torture Géniale, le côté pervers en moins.

Le dessin est très classique, régulier et les cases plutôt bien remplies. Beaucoup de lignes de mouvement entourent nos héros en pleine action, que ce soit au combat ou lors de déplacements plus calme. Il y a pas mal de décors et d’arrière-plans, et les scènes de combat sont très dynamiques et fluides. Le scénario est rapide, l’histoire avance bien, ce qui est un atout car le premier cycle de Lil’ Berry est prévu en 3 tomes.

Notre critique du tome 1 de Lil' Berry

En résumé, une petite série française qui a tout d’une grande ! Même si le scénario s’inspire d’une grande série super connue, il sait se démarquer et c’est ce qui rend cette histoire unique. Un shonen classique mais palpitant. A lire !!

Scénario80%
Dessin80%
Edition80%
Originalité75%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Une histoire inspirée d’une autre, mais qui peut se démarquer
  • Le scénario dynamique
On a moins aimé
  • L’innocence un peu exagérée de Berry
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.